Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 15 mai 2017

Les poubelles

Roman-théâtre

(Doofie, âgée de 66 ans,  et Dummie, du même âge,  prennent le café. Doofie vient d'avoir mis les poubelles dehors, mais il y a quinze jours quelque chose s'est coincé dans sa poubelle de ménage et elle n'a été vidée qu'à moitié. Doofie ne se montre pas quand les éboueurs passent, sinon, ils font exprès de laisser une partie sur le trottoir. Doofie et Dummie regardent discrètement derrière la fenêtre les éboueurs qui passent.

Le semaine dernière avec les couches de Schnelly (presque 70 ans) qui fait de l'énurésie, j'avais deux sachets noirs en plus de la poubelle de ménage, les éboueurs sont restés longtemps devant la maison, ils avaient mis leur camion perpendiculairement au trottoir, et ils ont pris les deux sachets, dit Doofie.

Ils ont l'air de rester longtemps, tiens la poubelle avec le dessus vert et jaune, c'est celle de la voisine, ils la font monter deux fois derrière le camion. Et les miennes?, ajoute Doofie.

Je ne sais pas, on ne la voit pas, dit Dummie.

Doofie attend que les éboueurs aient tourné le coin de la rue, puis elle ouvre la porte de la rue, les deux sachets avec les couches cellulosiques de Schnelly, le grand bébé de presque 70 ans, sont renversés par terre et n'ont pas été vidés. Doofie, 66 ans, retraitée, et qui a du mal déjà à marcher, s'est mise à pleurer, en voyant qu'une fois de plus, on n'a pas pris toutes ses ordures.

Doofie descend, elle vide le sachets dans sa poubelle ménagère, Schnelly en faisant la cuisine, a mis en plus des déchets ménagers non emballés dans le grand sac noir, Doofie est dégoûtée, elle les prend  à la main et les remet dans la poubelle. La poubelle est déjà pleine. La semaine dernière, c'était encore pire, après le passage des ébouerus, il y a avait déjà un sac en plastique qui dépassait sous le couvercle de la poubelle pleine. Pourtant, ils avait vidé les deux sachets supplémentaires, mais il y avait déjà un trop plein et elle avait gardé au moins le contenu d'une poubelle en réserve pour la semaine suivante.

 En fait, Doofie et Schnelly, comme ils ne sont que deux ont les plus petites poubelles de la rue. En face, ils n'ont qu'un enfant, mais ils ont des poubelles trois fois plus grandes que les leur et l'une des voisine qui avait trois enfants et est veuve, a toujours ses grandes poubelles de l'époque où ils étaient cinq, alors qu'elle est seule et que ses poubelles ne sont souvent qu'au trois quart pleines.

Nous, on a une poubelle plus grande pour les emballages que pour la poubelle de ménage, comme on ne prend pas beaucoup de bouteilles puisqu'on ne boit pas de vin ni de bière (nous sommes anti-alcooliques), et on n'a que quelques petits bocaux d'olives ou de confiture, alors le compartiment verre est presque vide et le compartiment pour les tétra-packs, les emballages en carton des yaourts, etc... est souvent à moitié vide, par contre la poubelle de ménage sale déborde souvent d'un ou deux sachets en plastique pleins de déchets de cuisine sales.

C'est vrai que quand on allait travailler, on avait moins de déchets, parce qu'on mangeait moins souvent à la maison! dit Dummie.

On ne va quand même pas aller porter les couches de Schnelly qui sentent le pipi à la déchetterie, fustige Doofie, en plus, c'est à trois kilomètres, six aller retour, et si on met ses couches dans la voiture, la voiture va sentir le pipi. Il y a déjà une auréole sur les nouvelles housses de Doofie à la place où Schnelly s'assoit).

Moi, je pense que les femmes qui ont des bébés, mettent les couches de leurs bébés à la poubelle, donc, tu as le droit de mettre les couches de Schnelly à la poubelle.

Et en plus, à la déchetterie, ils ne prennent pas les couches souillées, ajoute Dummie, ils ne prennent que les déchets à trier.

A propos de déchets à trier, les déchets verts ne passent plus. Avant ils passaient du mois d'avril au mois d'octobre, une fois par mois en basse saison et tous les quinze jours en haute saison. Maintenant, si tu veux que les déchets verts passent, il faut téléphoner à la mairie. Si bien que la plupart des gens coupent plus rarement leur herbe et font seulement de temps en temps leurs haies. L'année dernière, le voisin d'en-face avait fait sa haie, les sacs de branchages, il y en avait bien une dizaine ou une quinzaine,  sont restés deux mois sur l'herbe le long du trottoir! Du fait qu'il avait fait sa haie, on y avait sûrement largement gagné en esthétique!!!

En plus, je ne sais pas ce que cela veut dire, cela fait bien une heure qu'on les entend passer et repasser dans les rues alentour, ils pourraient faire un crochet par ma poubelle à nouveau pleine à ras-bord, dit Doofie. Comment je vais faire la semaine prochaine? J'aurais tous les déchets de cette semaine à mettre en plus, et les vingt à trente couches de Schnelly et il ne prend pas le modèle le moins encombrant, car il trouve toujours qu'elles ne sont pas assez épaisses.

Combien tu utilises de couches par jour?, demande Doofie à la cantonade. Schnelly réfléchit : Au moins deux la journée et au moins trois la nuit, mais je crois que c'est d'habitude sept couches par jour. Sept couches par jour, cela fait 49 couches dans la poubelle par semaine, soit presque 50. Maintenant, il rectifie et dit que c'est environ 35...couches par semaine.

C'est plus ou moins que pour un bébé?, se demande Dummie, Mais les couches-culottes des bébés sont plus petites, les siennes doivent être quatre à six fois plus grandes.

Et pourquoi Schnelly ne fait plus les poubelles lui-même?  Parce qu'il met parfois à la poubelle des choses que l'on doit garder, son linge sale, quand le machine à laver ne fonctionne pas bien, ses chaussettes, ses slips mouillés, et peut-être aussi mes livres que je ne trouve plus. Alors, je les fais moi-même, cela me donne plus de travail.

Bon, cessons cette converssation qui sent mauvais, qui sent les poubelles, se dit Doofie...cela manque de dignité.

Mais, si les éboueurs avaient pris tes grands sachets noirs et verts, on n'en parlerait pas, dit Dummie.

Regarde, j'ai fait beaucoup de rangements dit Doofie, j'ai retrouvé beaucoup de livres, tiens, regarde ces trois-là, que j'avais achetés soldés il y a quelques années, j'en aurais eu besoin pour mes études cette année... mais je ne trouve toujours pas les livres auxquels je tiens le plus et que je cherche partout, ni mes diplômes de langue slave 1 et de langue ouralo-altaïque, pourtant la secrétaire de l'université m'a bien confirmé que je suis venue les chercher il y a quelques années. Elle a tout vérifié, elle a regardé si j'avais bien pris tous mes diplômes depuis quinze ans, quand j'avais repris l'université pour l'agrégation.... Et je ne sais pas si mes guitares baroques et romantiques sont encore dans la pièce en haut, celle dont je ne fais jamais les carreaux parce que Schnelly  a mis plein d'objets hétéroclites dans l'entrée. J'ai débarrassé un peu l'entrée de la pièce, et même en me penchant par dessus la barrière d'objets,  je n'arrive pas à les voir. Je me demande s'ils ne se les ai pas fait volées pendant que je dormais ou pendant que j'étais partie passer des examens (je ne peux pas le laisser tout seule dans la maison, parce que j'ai peur qu'on lui vole mes affaires.

Avant, rien ne disparaissait, dit Dummie et pourtant, tu avais beaucoup de visites de famille et d'amis et maintenant, plein de choses disparaissent, alors, tu ne fais plus venir personne pour ne pas accuser les gens à torrt d'avoir pris tes affaires.

J'ai même eu des vêtements que je venais d'acheter qui ont disparu, cette année, dit Doofie.

On n'est quand même pas Rothschild, dit Dummie, et on n'a jamais travaillé dans sa banque non plus.

Non, l'éducation nationale, ça ne paie pas bien et encore moins les retraités, ajoute Doofie.

Pour défendre Doofie et pour Dummie

..................................

domino

mercredi, 03 mai 2017

Des dieux et des hommes

Roman-théâtre

 

Du journal de Doofie

Des dieux et des hommes

 

Voici ce que j'ai trouvé dans le journal de Doofie, une petite contribution intéressante...

 

Dans l'Antiquité les hommes vénéraient des dieux. Et Dieu, appelé tout d'abord Yahvé.

 

J'ai réussi à distinguer deux sortes de religions :

Celles dans lesquelles le dieu est l'ancêtre de la lignée, et celles dans lesquelles le dieu principal vit au ciel.

 

Les Germains, par exemple vénéraient plutôt un ancêtre ou un roi légendaire. Le premier roi connu de leur lignée. En effet, voici deux exemples :

 

  • Les Goths avaient comme ancêtre Goth, qui étaient le plus ancien roi des Goths connu. Ce goth a donné naissance au nom god en anglais ou Gott en allemand : les anglais et les allemands, quand il invoquent le dieu chrétien sous le nom de Gott ou de god, prieraient-ils leur ancêtre au lieu de prier le dieux des chrétiens ?

  • Par ailleurs, les rois d'Upsalla, les suédois devenus par la suite, lorsqu'ils ont été chassés de Suède et d'Upsalla par un autre peuple, les rois du Vestfold, région norvégienne aux environs d'Oslo, avaient un ancêtre nommé Ingvi, ancêtre de dix lignées de rois, sont ceux du Wessex (anglais), ils vénéraient Thor (dieu de l'orage) et Odin, qui n'étaient autres que le père et le grand-père d'Invi, donc, des ancêtres. L'une des grand-mères d'Ingvi était surnommée « la Nuit du Pont Euxin », le Pont Euxin étant la mère noire et le Nord de la Turquie la région du Pont.

  • On a retrouvé des personnes qui parlaient le gotique du IVème siècle par ailleurs en Crimée au XIXème siècle, il s'agissait d'une population isolée vivant dans les montagnes. Cette langue gotique est plus proche de l'anglais que de l'allemand et contient encore le son th de Goth. La Bible retrouvée à Upsalla était écrite en gotique, ce qui signifierait que cette langue gothique aurait été aussi celle des rois de Suède et de Norvège. Les rois d'Upsalla auraient été aussi des Goths ou en auraient été proches.

 

D'autres religions avait plusieurs dieux, mais aussi un dieu supérieur aux autres, ils vivaient tous dans le ciel.

 

  • Pour les Grecs Kronos (le temps) avait créé Zeus, Zeus est le dieu le plus important pour les grecs. Le père des autres dieux. C'est le dieu de l'orage et du tonnerre comme Thor. Les Romains n'ont fait que copier sur les grecs en l'appelant Jupiter. Même pour le dieu chrétien, le mot dieu pour les romains, c'est deus. Personne ne remarque que Zeus et Deus ont une autre parenté que leurs deux voyelles et la consonne finale commune, surtout si on le prononce à la française : zeusse et dé-ouss. Mais si on y regarde bien zeus se prononçait

    dzéousse et deus déousse, enlevons le z pour prouver que c'est le même mot !

  • Donc, en prenant le nom deus devenu dieu pour leur Dieu suprême, les chrétiens n'ont fait que reprendre le mot Zeus des grecs. Mais auparavant, tout au début de l'Ancien Testament, leur Dieu ne s'appelait pas Deus, mais Yahvé.

  • Les Celtes avaient un dieu supérieure qui était Toutatis.

  • Les indiens d'Amérique avaient le Grand Manitou, cher à notre enfance, et dont le nom fait penser à « Il manie tout », et est assez proche de Toutatis.

  • D'autres religions avaient aussi des dieux, dont on ne sait pas s'ils étaient du ciel ou bien des ancêtres.... comme en Mésopotamie, en Perse ancienne, en Inde...

 

Mais qui étaient ces dieux du ciel ? Voici deux passages de la Genèse qui sont assez mystérieux :

« Quand les deux anges arrivèrent à Sodome sur le soir, Lot était assis à la porte de la ville. Dès que Lot les vit, ils se leva à leur rencontre et se prosterna, face contre terre » (…) Les deux anges exhortent Lot de se réfugier sur la montagne, car Yahvé va détruire les villes de la plaine. Lot demande grâce pour la ville de Shoar et s'y réfugie. « Au moment où le soleil se levait sur la terre et que Lot entrait à Shoar, Yahvé fit pleuvoir sur Sodome et Gomorrhe du souffre et du feu venant de Yahvé depuis le ciel, et il renversa ces villes et toute la plaine, tous ses habitants et la végétation du sol », (la Bible de Jérusalem, Genèse, 1, 19).

 

En aucun cas, il ne peut s'agir ici d'une invasion étrangère, ou d'une expédition faite pour empêcher ces villes de continuer à envahir le reste du monde, comme les bombardements anglais sur Dresde et Hambourg (Dresde avait été bombardée avec du souffre), auxquelles ce texte fait penser. En effet, ces villes n'envahissaient personne, mais elles étaient envahies par la violence. Qui était alors cette puissance venue du ciel qui faisait pleuvoir du souffre sur les villes : un volcan ? Il n'y a pas trace d'un volcan de cette époque dans cette région du monde.... Qui était ce Yahvé qui habitait au ciel ? Une puissance extra-terrestre ? Un roi habitant une autre planète, alors habitée ? Une civilisation supérieure à la notre ?

 

Le deuxième passage est le suivant : « Lorsque les hommes commencèrent à être nombreux sur la face de la terre et que des filles leurs furent nées, les fils de Dieu trouvèrent que les filles des hommes leur convenaient et ils prirent comme femmes toutes celles qu'il leur plut. (…) Les Nephilîm étaient sur la terre en ces jours-là (et aussi dans la suite), quand les fils de dieu s'unissaient aux filles des hommes et qu'elles leur donnèrent des enfants. Ce sont ces héros des temps jadis, ces hommes fameux ». (Génèse I, 6, la Bible de Jérusalem).

 

Ceci est traduit généralement dans la Bible catholique utilisée pour les enfants : « Les fils de dieu virent que les filles de l'homme étaient belles et les prirent pour épouses ».

 

Notons donc ceci :

a) Il n'est pas écrit, les fils de Yahvé, mais les fils de dieu. Alors que dans les chapitres antérieurs et postérieurs il est bien question de Yahvé, le dieu tout puissant et pas de dieu, auquel il n'est donné aucune ascendance, ni aucun pouvoir spécial. Qui était alors ce dieu : un roi étranger ? Le Zeus grec ?

b) Dieu sans être forcément Yahvé, est pourtant un être très puissant, puisque l'alliance de ses fils avec les filles des hommes donne des héros, soit des demi-dieux.

c)Les héros en question, ces hommes fameux, nous font penser aux héros grecs. Et si le nom Dieu est l'équivalent deus du nom grec Zeus, dans ce cas, ces héros seraient les mêmes que les héros grecs qui descendent à la fois de Zeus et de femmes « mortelles ».

d) Les héros en question sont-ils des anges ? Les mêmes que ceux qui descendent du ciel, chez Lot, ou Abraham, ou Noé ? Ou bien les Anges qui viennent chez Lot, sont-ils des mssagers de Yahvé, venant d'un autre peuple du ciel ?

e) « Les Nephilim étaient sur la terre ». S'ils étaient sur la terre en ces temps-là, c'est qu'ils vivaient forcément dans le ciel. A moins qu'une faute de traduction aient voulu dire qu'ils étaient « dans le pays ». Donc, ces Nephilim serait un peuple « du ciel », qui est assimilé ici aux fils de dieu et dont les enfants ont donné des héros, les hommes fameux.. peut-être ancêtres des rois. Les hommes fameux actuellement descendraient alors de ces Nephilim ?

f) Les descendants de ces Nephilim et des femmes terrestres, seraient alors une race bâtarde entre les dieux et les humains ? Comme on suppose qu'il y aurait des bâtards de Cro-Magnon et de Neanderthal, il y aurait eu une troisième ethnie humaine, ou plutôt semi-humaine qui descendrait des Nephilim ou de Dieu.

 

Quand Yahvé fit le déluge, il détruisit tout homme sauf la descendance de Noé, or Noé est postérieur à l'épisode des Nephilim. Et Noé descend d'Adam et d'Eve et de leur troisième fils qui est ni Caïn, ni Abel, mais Seth. Seuls Caïn (le violent qui tua son frère Abel) et Seth eurent une descendance. Yahvé en laissant une partie de la descendance de Seth, fait périr les descendants du violent Cain.

 

D'ailleurs Yahvé n'approuve pas la violence « Ces hommes se battent comme des chiffonniers et je ne peux plus dormir en paix » dit une célèbre chanson , et c'est vrai :

 

« Yahvé vit que la méchanceté de l'homme était grande sur la terre et que son cœur ne formait que des mauvais desseins à longueur de journée ». (La Bible de Jérusalem, 6,5)

 

Mais Yahvé utilise lui-même la violence contre les hommes, il détruit Sodome et Gomorrhe, après avoir déclenché le déluge. mais uniquement contre des hommes soit violents, soit aux mœurs dépravées. Il semblerait que « la Plaine » dont il est question dans l'épisode de Sodome et Gomorrhe et dans le Déluge soit toute la plaine de la Mésopotamie. Le déluge est bien antérieur à l'épisode de Sodome et Gomorrhe et pourrait faire référence à la montée des eaux à la fin de la Glaciation (nous sommes depuis lors en période postglaciaire, une période qui pourrait devenir interglaciaire, s'il y avait de nouveau une période glaciaire après celle ci. Actuellement, la montée des eaux de la mer (qui a eu lieu aussi en fin de période glaciaire), continue et nous sommes donc toujours en postglaciaire). Pardon pour cette dissension (En allemand « Exkurs », c'est bien mieux permis).

 

Et il demande aux hommes des sacrifices : Abraham ne trouve pas bizarre de devoir sacrifier son fils Isaac, pour lui, c'est presque naturel, dans l'ordre des choses, car c'est un ordre de Yahvé, même si à la dernière seconde, l'ange de Yahvé arrête son bras. Tout comme en Grèce, on sacrifiait à Zeus et à d'autres dieux (de sa famille). Les Germains sacrifiaient aussi à leurs dieux, mais plutôt donc à leurs ancêtres, dont il réclamait des grâces, tel ce roi qui, lors d'une famine, sacrifia la première année son troupeau, la deuxième année un fils et la troisième année le restant de ses fils, sauf un pour sa descendance, pour obtenir à nouveau de bonnes récoltes. Ce qui n'est pas logique... ces dieux, même Yahvé, demandaient des sacrifices humains. Aux dernières nouvelles, les Grecs n'auraient sacrifié « que » des animaux.

 

Et la messe chrétienne, c'est symbolique : en fait, Dieu pour plaire aux hommes (car il fallait jusqu'alors que les hommes plaisent à Dieu en faisant ce qu'il voulait), sacrifie son propre fils « pour sauver l'humanité ». Peut-être que Dieu n'acceptait pas que ces Romains aux multiples dieux et aux mœurs dépravés et violents de surcroît (envahisseurs et pratiquant les jeux du cirque), voulait supprimer cette humanité sous le joug romain. Et alors, il allait de nouveau détruire l'humanité (ou une partie de l'humanité) et ce Jésus fils de Dieu (descendant des Nephilîm, peuple du ciel), aurait alors fait son propre sacrifice « pour sauver l'humanité » de la destruction voulue par Dieu, destruction qui n'eût donc pas lieu. Et actuellement, les chrétiens perpétueraient symboliquement, obéissant aux « Faites ceci en mémoire de moi », le sacrifice pour que Dieu ne détruise pas l'humanité.

 

Et actuellement ? Chut, ne dites pas ce que j'ai vu le 5 septembre 2011 à 1 heures 30 du matin et ne prononcez pas le nom, mais si on écoute bien la vidéo que j'ai faite à ce moment-là (avec un casque audio), on entend une voix chuchotée qui dit entre autres choses incompréhensibles « destruction » (avec la voix chuchotée de Schnelly, en plus, mais il n'a jamais dit ce mot-là à ce moment-là!, il a dit « C'est un ULM ! ». J'ai pensé d'abord que eux, là-haut, exigeaient que je détruise cette vidéo, mais j'ai pensé ensuite, qu'il y avait peut-être un message enregistré sous cette vidéo.

 

 

Dummie  (lisant le journal de Doofie) : On lui a peut-être fait une farce, peut-être que quelqu'un a trafiqué le son de la vidéo...

domino :

Bon, je ne suis pas d'accord forcément avec les idées de Doofie..., elle est un peu loufoque, ma Doofie...

 

Pour Doofie (et Dummie) :

 

domino

 

lundi, 10 avril 2017

Farces de premier avril entre le 9 et le 10 avril!

Roman-théâtre

Ce matin dans le quartier de Doofie, branle-bas de combat. Doofie sort de la maison pour mettre ses derniers sachets-poubelles dans la poubelle avant le passage des éboueurs et deux voisines des maisons environnantes (pas ses voisines directes) viennent vers elle...

Doofie se demande déjà : Que vont-elles me dire, une réclamation pour les orties qui poussent déjà dans mon jardinet...??? Non, rien de tout cela. Doofie avait bien remarqué que les publicités avaient été accrochées dans la rampe de l'escalier extérieur et pas mises dans la boîte aux lettres, et ça l'avait intriguée avant qu'elle ne descende l'escalier et au moment où elle allait se pencher pour les ramasser, sans s'être rendu compte qu'elle n'avait plus de boîte aux lettres, l'une des voisines lui dit : "Votre boîte aux lettres est là-bas dans l'arrête de bus".

"Oh là, là," se dit Doofie, heureusement que j'avais vidé la boîte aux lettres hier, et le facteur est déjà passé, demande-t-elle? Non, il est là-bas, il n'est pas encore arrivé.

L'une des voisines se propose pour aller chercher la boîte aux lettres. Elle était grande ouverte quand elle lui a amené. Doofie se demande comment ils ont fait pour l'ouvrir, dans la mesure où elle l'avait fermée à clef.

D'un seul coup, Doofie regarde l'herbe de son jardinet : il y avait deux lampes solaires inconnues qui jonchaient la pelouse et qui appartenait à une maison un peu plus loin. Pourtant ses potées et sa mangeoire à oiseaux étaient encore en place!!!

Un mauvais plaisantin est venu faire des farces du premier avril dans la quartier en changeant les affaires de place. C'est sûrement un gamin qui a fait cela, dit une voisine.

Alors on parle des farces de premier avril : Dans les villages un peu plus loin, on enlève les portillons des jardins le premier avril et on les porte sur la place du village. Et Doofie dit : Mais nous, on n'a pas de portillons!

Une dame dit qu'on ne faisait pas tant de bêtises quand on était petits. Doofie dit : Nous non, mais mon père sonnait à toutes les portes d'une rue avec un copain et ensuite, ils se cachaient au bout de la rue pour voir les gens qui sortaient des maisons et qui se demandaient qui avait bien pu sonner!  L'une des voisines qui a l'age de Doofie dit que sa mère faisait la même chose, dans la rue là-bas derrière, ajoute-t-elle, car elle est du pays!

C'était les gamins des années 25 à 30 du siècle précédent qui faisaient cela, des petites plaisanteries sans grande conséquence.

Mais la boîte aux lettres, c'est un peu fort. Où la factrice aurait mis le courrier à Doofie sans sa boîte? Doofie est sortie à temps de la maison...

Bon, cette fois-ci, les voisines ont bien aidé Doofie.

Pour Doofie

 

domino

 

jeudi, 06 avril 2017

La peste existe-t-elle encore?

La leptospirose serait-elle le nouveau nom de la peste, à laquelle on résisterait mieux que dans les siècles passés grâce à une alimentation riche en vitamines?

(Par exemple, si la grippe espagnole a fait tant de victimes en 1918-19, c'est que les gens avaient été affaiblis par la guerre et étaient mal nourris).

Lien sur la leptospirose, maladie provoquée par l'urine d'animaux en particulier des rats : LEPTOSPIROSE

Autre lien LEPTOSPIROSE

domino

Disparitions -suite

Roman-théâtre

Dummie : Tu ne vas pas en fac ce matin?

Doofie : Tu le sais bien, la voiture ne démarre plus....

Dummie : Elle est vieille ta voiture : 27 ans...

Doofie : Oui, mais regarde à l'intérieur, il y a plein de nouvelles choses dans le moteur...

Dummie : Tiens, je vais appuyer sur les fils de la batterie, démarre un peu...

(La voiture fait un grand bon dans la garage, car Doofie a mis la marche arrière, et l'avait oublié le capot se ferme brutalement de lui-même, Dummie n'a que le temps de faire un bon en arrière, pour éviter d'être blessée... le capot est passé juste devant son nez...)

Dummie : Alors, tu vois, tu peux y aller...

Doofie : Mais non, j'ai râté le train maintenant, il est déjà passé huit heures... L'autre jour, c'était le pneu que j'ai dû regonfler...  En plus, il n'était même pas crevé, puisque trois semaines après, il est toujours bien gonflé.

(Il faut vous expliquer que Doofie habite à 5 km de la gare, et "prend le train en voiture"... que autour de la gare tout est zone bleue, sauf le tout petit parking de la SNCF pris d'assaut à six heures du matin et qu'elle doit stationner à 10 mn à pied de la gare avec ses genoux qui font mal).

Dummie : J'ai l'impression que quelqu'un essaie de t'empêcher d'aller à tes cours.

Doofie : Comme le jour, où j'ai râté ma première session de semestre impair parce qu'à l'hôtel, je ne trouvais plus mon pull le matin, j'aurai dû aller en débardeur dans un amphi tout froid... pour être à l'heure. Pendant tout un temps, alors que je faisais des achats par correspondance, j'avais des vêtements qui disparaissait à la fois de mon armoire en haut et d'à côté de mon lit. Tous les matins, je cherchais après les affaires que j'avais prévu de mettre. Parfois, mes vêtements changent de taille et deviennent brusquement plus petits alors que l'étiquette de taille est toujours la même et que la balance me donne un poids égale ou légèrement inférieur à celui que je faisais avant.

Dummie : Peut-être que Schnelly voyant que tu maigris les change et met une taille plus petite.

Doofie ; Oui, mais 500 g ne suffisent pas à mettre une taille plus petite, il faut maigrir au moins de 6 kg pour changer de taille, c'est ce que l'on disait dans l'association des "surveillants du poids" où j'allais quand j'étais plus jeune.

Dummie : Cette association existe-t-elle encore?

Doofie : On en trouve encore des produits dans les supermarchés, des yaourts et des plats préparés. ... Tiens, il n'y a pas que mes vêtements qui disparaissent... Ce matin je me suis levée une première fois à 5 heures 30, juste pour aller aux toilettes. Tout était habituel dans mon escalier où j'ai stocké des revues tout le long...

Dummie : Oui, il faut les bouger avec prudence, pour que ça ne s'écroule pas...

Doofie : Respecter la théorie des forces qu'on a appris en seconde quand on était petites...ce que je fais.

Dummie : Oui, cela a l'air bien stable, et je vois qu'en bas tu as remplacé les revues par des livres, c'est beaucoup plus beau et plus stable..

Doofie : Oui, je stocke les revues que je classe à la cave. Mais je ne vais pas assez vite au goût de certains...

Dummie : Comment cela?

Doofie : Quand je me suis relevée à 6 heures 15, j'ai trouvé qu'il y avait un vide sur ma gauche en haut de l'escalier, j'ai constaté qu'un tas de revues d'au-moins 70 centimètres de hauteur avait été enlevé du haut de l'escalier. Et de plus, je ne sais pas ce qu'il y avait dedans, peut-être des choses importantes, ou des fascicules de séries non encore classés et aussi des livres du format revue... J'ai crié sur Schnelly qui a juré ses grand dieux qu'il n'avait touché à rien et pourtant, j'ai beaucoup plus de place pour passer, je lui ai dit qu'il n'avait pas à trier mes revues. Car chez lui, c'est plutôt le nettoyage par le vide en ce qui concerne l'écrit. Par contre, il m'embête pour que je garde des chaussures ou des chaussons tout usés. Il s'attache aux objets, mais pas aux écrits. Mais les vieux chaussons, il les garde, mais mes habits neufs disparaissent.

Dummie : Il y a peut-être dans le voisinage quelqu'un qui s'est fait des doubles de tes clefs et qui entre dans ta maison et vole des affaires neuves. ..

Doofie : Moi, j'ai pensé que c'est Schnelly lui-même qui ouvre la porte à quelqu'un qui tambourinerait à la porte quand il est éveillé et que je doirs et qui l'obligerait à lui donner un butin.

Dummie : Une espèce de racket.. un jeune djihadiste qui devrait prouver qu'il sait voler, par exemple avant de partir en Orient. J'ai lu des trucs comme cela dans la presse, il faut qu'ils "fassent leurs preuves" avant d'aller là-bas. Ce ne sont pas forcément des garçons, mais cela peut-être des filles, par exemple, une fille qui userait de son charme sur Schnelly pour entrer dans le maison.

Doofie : Moi, j'ai plutôt pensé à une femme qui essaierait de lui mettre le grappin dessus et essaierait de provoquer un divorce en volant tes affaires et en faisant croire que c'est ton mari qui les enlève.

Dummie : Quand tu m'avais parlé de tes disparitions de livres il y a quelques années, je t'avais déconseillé d'écrire ton nom dessus, car j'avais pensé que des jeunes les utilisaient pour faire un trafic illégal en cachant des produits illicites dedans en essayant de te faire prendre à leur place. Peut-être même qu'ils font circuler comme cela des livres avec produits illégaux en les vendant par internet.

Doofie : Moi, j'ai tout simplement pensé à des revendeurs de livres ou de revues par internet, qui se font de l'argent en revendant mes livres et revues d'occasion sans rien me donner, il y avait beaucoup de disparitions avec les voisins du Nord-Ouest qui sont restés quatre ans.

Dummie : Tu ne joues plus de guitare baroque et de guitare romantique?

Doofie : Elles sont dans l'entrée de laquelle pièce  Schnelly a mis un tas d'objets hétéroclites, un vélo d'appartement mélangé avec ma vieille table à repasser qui en ferme plus bien et que je n'arrive pas à désimbriquer l'un de l'autre. Et quand je me penche vers la pièce pour regarder, je ne vois plus mes guitares, je me demande si elles sont encore là, si elles n'ont pas été volées devant lui et qu'il me le cacherait... et cela dure depuis au moins deux ans. Et j'aimerais tant en jouer. En plus, ce sont des guitares que j'ai construites moi-même avec un très bon luthier et elles sont très précieuses, car elles ont (ou elles avaient, si elles n'existent plus) une très belle sonorité.

Dummie (voyant que Doofie pleure..) :Qu'est-ce que tu as..?

Doofie : J'en ai assez de cette situation... cela dure depuis plusieurs années... J'en ai assez de Schnelly, en plus, ej ne peux pas aller cacher mes affaires ailleurs, parce qu'il me suit partout et me surveille dans mes moindres déplacement, même quand je m'arrête devant une poste et que je mets une lettre à la poste, il le voit. L'autre jour, j'ai réussi à mettre une commande à la poste sans qu'il le voit et je l'ai eue deux jours plus tard, alors que quand il voit que je mets des commandes à la poste, elles mettent très longtemps à arriver, j'ai l'impression qu'il va récupérer mes lettres dans la poste en soudoyant le postier et qu'il les vérifié avant de les envoyer et éventuellement téléphone à la firme pour qu'ils ne me livrent pas les habits qui ne lui plaisent pas. Parce qu'il veut toujours acheter mes habits lui-même. J'en ai assez, et en plus la mauvaise note qui va m'empêcher d'aller en Master 2. Je n'arriverai donc pas à faire mieux que ce que j'ai fait en allemand. Je me suis lancée un défi et je n'y arrive pas. Je voudrais aller en thèse et rattraper monsieur JeSaisTout, mon ancien collège, docteur agrégé qui ne parlait pas bien allemand, avec son accent hyper-français, Pariser Deutsch.

Dummie : Il avait postulé  à quatre postes de professeurs d'université, alors qu'il avait un doctorat et ne pouvait être "que" maître de conférence. Deux universités ne lui ont même pas répondu, il ne savait pas qu'il lui fallait une HDR (habilitation à diriger des recherches).

Doofie : En tout cas, moi, j'ai envie de tout balancer, tout à l'heure j'avais envie de jeter ma tasse de café sur le mur, depuis que j'ai découvert qu'il manque des revues en haut de l'escalier, je sens une répulsion à chaque fois que Schnelly passe à côté de moi. Il faut vraiment que je me retienne pour ne pas exploser de colère. Si je me mets en colère, il se met en colère encore plus fort en cirant qu'il n'a rien fait de mal et on en est presque à se battre.

Dummie : J'ai une idée, on va photographier et filmer tous les soirs avant d'aller dormir toutes les parties accessibles de ta maison. Comme cela on verra s'il y a des différences et si tu fais toi-même des triages, tu photographies les endroits où tu tries et où tu bouges les affaires et où tu ranges les affaires, même l'intérieur des armoires.

Doofie : Oui, j'ai déjà retrouvé des armoires qui étaient pleines à moitié vides. Tu as raison, c'est ce que l'on va faire. Tout le corpus d'un de mes mémoires d'allemand avait disparu.

 

....

Le harceleur (ou la harceleuse) : Alors, Schnelly, tu me le donnes l'APN de Doofie, ...

Schnelly hésite.

Le harceleur ou la harceleuse sort son couteau et le ponte vers Schnelly : Ah! Enfin! Regarde ces photos d'objets hétéroclites, de paquets de revues, de ta maison, elles sont vraiment laides, il faut les enlever, clac, clac, clac... et maintenant tu me donnes ce tas de livre.. et où est le devoir qu'elle doit rendre..; tu me le donnes aussi..; donne moi les clefs de ses cadenas de sac à dos : ah! son cahier de cours, elle a un examen demain... et bien, elle pourra toujours courir pour ses révisions de dernière minute..

Le harceleur sort avec son butin, monte dans une voiture qui démarre en trombe.

 

Pour Doofie et Dummie

domino

mercredi, 05 avril 2017

CLES : depuis un an : pas de résultats, et cette année : logiciels d'inscription fermées, annonce envoyée après les inscriptions

Roman-théatre

Doofie (consultant son espace numérique de travail universitaire) : Tiens, ils ont ouvert les inscriptions au CLES, je viens de recevoir un e-mail...

Dummie : Daté du 30 mars, et on est le 5 avril....

Doofie : Pourtant, j'ai regardé mon Webmail il y a deux jours... Ce message est encore en gras... Il n'a pas été ouvert, et il n'y était pas il y a deux jours...

Dummie : Les mails universitaires mettent donc deux à trois jours à nous parvenir!

Doofie : Quand ont lieu les inscriptions????

Dummie : Jusqu'au 30 mars, c'est râté, on est le 4 avril....

Doofie : Et oui, on va regarder l'espace d'inscription, c'est peut-être encore ouvert... ????!!!

Dummie : La dernière fois que j'ai regardé, c'était marqué ouvert jusqu'à une date de décembre ou de janvier...  Mais c'était déjà passé, c'était je crois pour la session de mars...

Doofie : Et maintenant c'est écrit "espace ouvert du 01/03/2007 au 31/03/2017".

Dummie : Tu vois bien qu'il est trop tard, le lien est fermé.

Doofie : Pourtant j'ai regardé plusieurs fois pendant le mois de mars, il y avait des vieilles dates d'une autre session et le lien était inactif.

Dummie : Pourtant nous sommes bien inscrites pour cette année, dans quatre formations en plus, trois licences trois et un master un.

Doofie : Sur mes bulletins de notes qui correspondent aux CLES de l'an dernier : à "Consultez vos notes, calendriers, etc..." il n'y a aucun résultat indiqué pour les trois CLES que j'ai passé l'an dernier, ils m'ont écrit que ces bulletins n'apparaissait pas sur mon ent alors que je le voyais de mes yeux sur le côté étudiant!!!!

Dummie : Ce sont de véritables hypocrites... ils te harcèlent parce que tu es âgée et retraitée...

Doofie : En effet, c'était au mois de mai, l'année dernière, je venais de prendre ma retraite, mais c'est quand même pour tester mon niveau dans des langues où je n'ai pas ou plus d'examens...

Dummie : Et bien oui, tu essaies de texter ton niveau et tu n'y arrives pas...

Doofie : On m'a répondu que j'avais eu les trois compréhensions écrites et la compréhension orale de la langue slave...  En plus on m'a dit : vos numéros d'anonymat était : 3 numéros qui commencent par 600 alors que toutes les langues avaient des numéros qui commençaient par des centaines différentes : il n'y avait apparemment qu'en langue slave où j'avais un n° qui commençait par un 6, alors qu'en langue romane 1 dont  j'ai passé l'oral en interaction, si mes souvenirs sont bons, j'avais un n° qui commençait par 300 ou 400, car je me souviens que dans l'amphi où l'on attendait le surveillant qui nous envoyait à l'oral appelait des numéros en 200 et 300 ou 300 et 400. Mon numéro devait être le 309 ou 409 et non le 609 que l'on m'a donné par e-mail pour les résultats et j'étais passée avec le 308 ou 408. 

Dummie : Oui, c'est bien bizarre tout cela, de véritables hypocrites, c'est comme pour les UE que l'on a réussies l'an dernier et que l'on doit repasser parce que les UE ne sont pas passées sur la nouvelle mouture de l'ent. J'ai couru à la scolarité, à l'ufr où l'on m'a dit que j'avais bien ces UE, qu'il ne fallait pas les repasser, mais j'ai une défaillance sur mon bulletin de notes de première session... j'ai encore réclamé, mais rien n'y fait, les UE ne sont toujours pas revenue, j'ai perdu mon 17,5 en langue romane 1, de l'an dernier... et je me suis réinscrite dans  une autre langue pour la 2ème session.

Doofie : Oui, c'est extrêmement bizarre, et si tu repasses l'examen, on va encore te chercher des noises et dire que tu n'avais pas le droit de repasser une UE que tu as déjà réussie et on va te mettre une sanction. Des vrais hypocrites, les secrétaires de cette université.

Dummie : De toutes façons, je ne sais pas pourquoi ils nous briment en tant que retraitées dans le report de nos résultats, parce que on n'ira pas utiliser les diplômes pour dépasser quelqu'un d'autre dans une recherche d'emploi, ni pour passer un concours de recrutement qu'on a déjà réussi dans notes jeunesse, on fait cela parce que ces études nous intéressent et que l'on veut travailler des matières que l'on n'a pas eu l'occasion de faire dans notre jeunesse où l'on croyait qu'on ne pouvait faire qu'un seul cursus (on étaient mal informées), et dans cette université si on s'inscrit en auditeur libre, on paie plus de droits universitaires que comme étudiante qui passe les examens.

Doofie : Et puis, l'année dernière, on a entendu à la radio qu'une dame de 90 ans a réussi une thèse.. On suppose qu'elle non plus, elle n'a pas cherché de boulot avec.

Dummie : On voudrait nous obliger à faire des stages (c'est une nouvelle réforme dans des matières littéraires... ) alors qu'on  a notre vie professionnelle derrière nous, pour une option 'santé' j'ai demandé aux pompiers s'ils voulaient de moi pour faire un stage d'observation (juste observer leur boulot) et ils n'ont pas voulu...

Doofie : Tu n'as qu'à repérer où il y a des sirènes et des pimpoms et observer ce qu'ils font..

Dummie : Oui, mais ils éloignent les badauds...

 

Pour défendre Doofie et Dummie

domino