Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 21 mai 2018

Des travaux malvenus

Roman-théâtre

Une amie de Doofie et Dummie a acheté, comme nous l'avons déjà évoqué dans ce roman théâtre une deuxième maison...

Comme Doofie et Dummie, elle est retraitée de l'enseignement ,donc ancienne fonctionnaire de l'Etat retraitée°. Elle a pris sa retraite il y a deux ans, et après sa première année de retraite consacrée à des études, la deuxième année ne se passe plus aussi bien. 

L'amie de Dummie vit dans une maison très encombrée, l'encombrement empêchant l'utilisation de certaines pièces...elle et son époux ne vivent que dans trois pièces : l'entrée, la cuisine et la chambre à coucher. Voyant qu'une maison pas loin de chez eux et visible de chez eux est à vendre et ayant les moyens financiers nécessaires pour l'acheter, notre amie saute sur l'occasion. Début janvier, elle se met en rapport avec l'une des deux agences vendant la maison en question. Peu avant la mi-janvier ils visitent la maison avec un représentant de 'lune des agences. La maison a été entièrement repeinte intérieurement en blanc et est très propre. Notre amie décide de l'acheter, son mari a accepté. 

Quelques jours plus tard, les voilà dans l'agence en train de singer le compromis de vente, la séance dure bien deux heures: ils font connaissance des vendeurs, un couple d'un certain âge comme eux, mais ils apprennent que cette maison a déjà été mise en location par ces maintenant anciens propriétaires, ce qui est peut-être la source de leurs ennuis actuels, même si la maison était entièrement vide lors de la visite. Il y avait vraisemblablement encore quelques petits travaux faits par l'agence. Le vendeur est d'ailleurs quelqu'un que notre amie connaît de vue ou alors il est de la famille de cette personne qui est un ancien collègue, mais il lui ressemble comme deux gouttes d'eau a  le même nom de famille. La confiance règne donc tout de suite entre ces deux couples, vendeur et acquéreur. On leur lit de nombreux dossiers qui sont en même temps projetés sur un ordinateur : rapports  d'expertises concernant les énergies, la pollution, les qualités et défauts de la maison, les risques environnementaux, on apprend qu'on est par exemple en zone sismique modérée, le cadastre, le cahier des charges de la résidence, puisque cette maison fait partie d'un lotissement, etc... tout cela pour que l'acquéreur achète en connaissance de cause. En tant que pollution, il s'agit de la pollution émise par le chauffage de la maison et les éventuelles pertes de chaleur dues aux ouvertures, parce que lorsqu'il y a une perte de chaleur, il faut chauffer plus fort, donc on pollue plus et on use plus d'énergie. Tout ces facteurs entrent en jeu dans le prix de vente d'une maison, une maison bien isolée avec un chauffage polluant peu étant plus chère qu'une maison avec une chauffage polluant et sans doubles vitrages. 

Entre la signature du compromis qui est un engagement sur l'achat et permet en fait de réserver la maison, celle-ci ne pouvant plus être visitée par d'autres acquéreurs potentiels, et donnant lieu à un acompte.; me couple acquéreur s'engage à monter son dossier financier, et la date de la signature est fixée à environ trois mois plus tard, pour laisser à la fois le temps à l'acquéreur de préparer son dossier financier (apport, emprunts bancaires, etc...) et au notaire de demander tous les papiers nécessaires aux différents administrations. 

(Ici il ne s'agit pas d'une succession, mais c'est encore plus compliqué dans le cas d'une succession ou de la vente d'une maison avec des propriétaires en propriété indivisible par exemple des frères et des sœurs issus de parents décédés, anciens propriétaires d'une maison). 

Bon, presque trois mois plus tard, la banque vire la totalité de la somme restante au notaire, et deux jours plus tard, voici nos amis chez le notaire avec les vendeurs, le notaire lui-même et le directeur de l'agence immobilière. On leur lit encore de nombreux papiers. Et pour le reste c'est un peu comme lors d'un mariage, on demande aux vendeurs s'ils confirment qu'ils veulent vendre cette maison et ils le confirment, on demande aux acquéreurs s'ils sont sûrs de vouloir acquérir cette maison et ils confirment, et alors tout le monde signe (actuellement, c'est une signature électronique avec un crayon spécial sur une espèce de boîte à écran, comme celle des empreintes de la carte d'identité,Les acquéreurs sont déclarés propriétaires. Puis les vendeurs donnent deux trousseaux de clefs aux acquéreurs et l'agence leur en donne un. On donne aux acquéreurs une attestation de propriété. 

Le lendemain, puisque l'après-midi était déjà avancée lorsqu'ils sortent de chez le notaire, notre amie et son époux, entrent pour la première fois seuls dans la maison. Tout est encore comme lorsqu'ils l'avait visité. Sauf quelques détails qu'ils avaient remarqué qui ont et réparés comme un robinet qui fuyait légèrement, ou des prises de courant mal placées dans la salle de séjour. 

Le lendemain, notre amie revenue seule dans la maison se pose de questions. Les quelques objets déposés hier ont été inversés pour certains. Dans une chambre, il y a un amoncellement d'anciens tubes de robinetterie qu'elle n'avaient pas vu hier et qui semble très très vieux et ne pas provenir de cette maison. Ils sont placés en forme de potence dans le coin d'une pièce et cela lui fait penser au début du film "The Edukators". Comme si notre amie qui a dû prendre un crédit pour payer une partie de cette deuxième maison, était Rotschild comme le vieux type de The Edukators, qui possédaiit je ne sais combient de Mercedes et une piscine personnelle. Notre amie le dit à son époux qui était resté dans la première maison... et le lendemain les tuyauteries en question sont remises côtes à côtes dans la chambre en question et bien rangées contre le mur. Notre amie avait ressenti cet échafaudage bizarre comme une menace, et en même temps une photo hideuse de monstre marin s'était glissée dans son APN alors qu'elle avait laissé son appareil de photos au rez-de-chaussée, croyant être seule dans  la maison. 

Quelques jours plus tard, elle entend la respiration d'un dormeur ou d'une dormeuse dans la maison, mais il se peut que la maison étant presque vide, elle résonnait beaucoup, et que la respiration en question venait de la maison voisine. Elle va chercher son époux dans sa première maison, revient... avec lui, et visite l'étage pendant qu'il visite les caves et le garage, il n'y a pas l'ombre d'une présence étrangère dans la maison. 

Pendant une semaine, notre amie qui a reçu une lettre du maire lui disant d'élaguer et de nettoyer le jardin de sa maison n° 1 (jusqu'ici, elle se consacrait à essayer de faire deux intérieurs vivables et à reclasser tous ses livres, revues, documents et papiers à l'aide de la deuxième maison...), elle interrompt son aménagement de la deuxième maison pour faire son jardin, puis recevant la visite du maire, celui-ci insiste pour qu'ils prennent un élagueur, d'autant plus que notre amie a attrapé très mal dans le dos en faisant le début de l'élagage. Son mari, devenu boiteux avec l'âge, ne fait plus de travaux trop physiques. 

Bon, libérée de l'élagage notre amie consacre de nouveau un peu de temps à sa deuxième maison, elle commande des rideaux, des voilages, et voilà qu'aujourd'hui, alors qu'elle en l'avait pas vu jusqu'ici, elle découvre un rideau occultant à la chambre de l'étage qui donne sur la rue. Encore hier, elle n'avait pas vu ce rideau, elle regarde comment il est attaché et voit qu'elle ne pourra pas accrocher son voilage avec le rideau occultant, en fait elle avait prévu de mettre à long terme à cette fenêtre une persienne (nom de sa région plus au nord qui désigne un volet voulant extérieur, jadis en bois, en faisant appel à une entreprise, mais pas maintenant...

Elle se pose des questions en voyant ce store, était-il là auparavant comme son époux le prétendra lorsqu'elle revient à la maison. Elle cherche dans ses photos, mais elle n'a pas photographié auparavant ce coin de la pièce. Elle se sent vraiment perplexe, insécurisée, décontenancée, inquiète. Elle en parle à son époux qui se met en colère, en disant qu'elle se fait des idées... car elle pense que la maison est plus ou moins squattée. Elle se demande s' la deuxième agence n'a pas fait une deuxième vente de la maison, ce qui ferait qu'ils seraient à deux propriétaires, son couple et un autre propriétaire inconnu, mais dans ce cas, le vendeur aurait reçu deux fois plus d'agent que prévu et aurait dû assister à deux ventes, il est vraisemblable qu'il soit suffisamment honnête pour signaler que la maison était déjà vendue à notre amie et à son époux. 

En plus ce store est d'un affreux gris foncé alors que notre amie aime les couleurs joyeuses. Elle n'est pas daltoniène quand même!!! Et qui irait leur faire ces cadeaux? Qui travaille ainsi en cachette. 

J'avais oublié de vous dire que notre amie avait commencé à enlever les mauvaises herbes du jardinent devant et à les couper et voilà que tout à coup le travail complet a été fait, toute la pelouse du jardinet a été tondue, les herbes mêmes arrachés, le sol du jardinet est presque uniquement en terre maintenant! La plaque d'goût située dans la jardinet a été soulevée plusieurs fois et notre amie a dû la remettre en place. 

Mais voilà, alors que notre amie et son époux aurait dû vivre avec joie cette période d'installation de leur deuxième maison associée au réaménagement de leur première maison, voilà que ces travaux faits en cachette dans leur deuxième maison, par une personne insaisissable, que l'on arrive pas à rencontrer dans la maison, qui s'évapore quand notre amie entre dans cette maison... rendent notre amie qui veut rester maître du jeu, inquiète, non seulement elle ne se sent plus en sécurité dans sa deuxième maison, mais en plus elle se dispute avec son époux qui prend tout cela à la légère. Elle pense qu'une personne pourrait essayer de se faire passer pour la propriétaire à leur place, mais il dit que ce sont des balivernes, qu'elle rêve, que personne ne fait des travaux non commandés. Qu'ils sont les seuls propriétaires de cette deuxième maison, etc...

N'oublions pas que c'est elle qui a voulu acheter cette maison, que l'apport a été fait avec l'héritage de ses parents à elle, que c'est elle qui a méné toutes les négociations pour l'achat...

En fait, notre amie ne paiera pas des travaux qu'elle n'a pas commandé. 

Ce soir à propos de ce store roulant, les époux se sont disputés, la dame a jeté le dessert qu'il lui proposait par terre, et le bol, qu'ils avaient depuis peut-être une trentaine d'année sur quarante quatre ans de mariage, a été cassé en mille morceaux par notre amie qui criait à son époux qui montait le ton, de se taire. Et lui se tape le visage, on ne sait pas pourquoi, c'est une drôle de tradition chez lui. Il nie qu'il y a un problème, que des gens touchent à leur deuxième maison, alors qu'ils devraient être les seuls à y entrer. Je suppose qu'il n'y a qu'eux qui ont payé les presque 100 000 Euros qu'elle coûte, alors que font ces gens invisibles qui occupent peut-être sa maison illégalement la nuit, qui sont ces Edukators qui harcèlent une pauvre retraitée qui avait simplement besoin d'un peu plus d'espace pour pouvoir classer correctement sa bibliothèque, ses livres, ses cours, ses revues, ses documents, ses papiers... Le tout, les raisons pour lesquelles elle voulait avoir une deuxième maison,  ayant été expliqué et accepté par sa banque, son organisme de crédit, son assurance et l'agence immobilière. Alors pourquoi des gens contesteraient-ils son achat. On dirait que son époux se désintéresse de la deuxième maison, il n'y va même plus et préfère rester dans sa première maison, encore surchargée... c'est vrai que c'est elle qui a mené toutes les opérations pour l'achat de la deuxième maison et qui a payé ka plus grosse part, à la fin du remboursement du crédit, elle en aura payé les trois quart et lui seulement un quart, mais ils seront propriétaire chacun de la moitié, donc dans l'histoire, elle est perdante par rapport à lui et il se permet encore de crier sur elle. 

Les voisins de cette maison sont aussi bizarre, ils ne viennent que le dimanche, dont des travaux et enlève des affaires de leur maison, chaque dimanche une remorque complète, sont-ils locataires ou propriétaires??? Qui sont-ils? Ils disent bien bonjours, est-ce eux qui ont fait la pelouse du jardinet ? Dans ce cas, ce serait gentil, mais elle ne sait pas si c'est eux ou pas. Et le store occultant de la chambre, ça ne peut pas être eux. 

Pour l'amie de Doofie et Dummie

_________

° Les professeurs certifiés et agrégés par concours (et les bi-admissibles à l'agrégation titulaire du CAPES), sont en France, fonctionnaires de l'Etat, catégorie A. A l'époque où Doofie, Dummie et leurs copines ont réussi leur CAPES, il n'y avait que les français qui pouvait se présenter aux concours du CAPES et de l'agrégation. Il fallait d'ailleurs fournir un certificat de nationalité française à l'inscription. Depuis que les concours sont ouverts à tous les ressortissants de l'Union Européenne remplissant les conditions de diplôme, je me suis souvent demandé comment un allemand ou un autrichien qui réussissait le CAPES ou l'agrégation d'allemand pouvait être fonctionnaire de l'Etat français sans avoir la nationalité française...sans avoir la nationalité française ???? Est-ce qu'ils sont fonctionnaires européens ou professeurs certifiés ou agrégés sans statut de fonctionnaire???? Doofie, Dummie et leur amie sont de nationalité française. 

mardi, 01 mai 2018

Squatteuse dans la nouvelle maison... ou maison hantée?

Roman-théâtre

 

Doofie et Dummie prennent le café au petite déjeuner de ce mardi ensemble, comme elles habitent pas loin l'une de chez l'aurez, elles aiment se réunir ainsi. 

Dummie : Sais-tu ce qui est arrivée à notre nouvelle amie, celle qui a acheté une deuxième maison pas loin de chez elle? 

Doofie : Je sais que des livres ont disparu de cette maison..

Dummie : Elle a retrouvé les méthodes Assimil Evasion, elles ont été replacée dans un tas de dictionnaires de langue, mais le tas n'avait plus le même aspect que la veille, on voyait qu'on avait glissé les méthodes en dessous des dictionnaires. 

Doofie : Et ses autres livres ?

Dummie : Les petits guides de randonnée ne sont pas revenus, ils viennent de revues de 97 et 98, elle y tenait beaucoup car c'est sur des régions pas connues comme le Morvan ou le Beaujolais, des petites cartes qui viennent des débuts de Détours en France ont disparu aussi. Elle n'a pas retrouvé aujourd'hui "Je lis en CP avec des textes du Petit Prince, quatre fascicules sur des thèmes différents abordés dans le Petit Prince

Doofie : Je me demande si ce n'est pas son mari qui aurait fourni des enfants qui apprennent à lire, sans le lui dire. Schnelly me prend aussi des livres qu'il donne à d'autres gens sans me le dire et après, je les cherche partout. 

Dummie : Je ne pense pas qu'il les ait donné aux enfants de son quartier, parce que ceux-ci lancent des ballons vers les carreaux des portes de garage et il a plutôt tendance à crier sur eux. 

Doofie : Alors, ils les ont peut-être volé pour venger...

Dummie : Mais comment seraient-ils entrés dans la maison? Notre amie ferme toujours bien sa porte, et ses fenêtres qu'elle soit à l'intérieur ou à l'extérieur. Mais il y a une autre nouveauté aujourd'hui...

Doofie : Quoi? 

Dummie : Notre amie, qui doit débarrasser la salle de séjour de sa première maison pour faire passer les élagueurs ou les jardiniers vers son jardin, sa seule sortie vers celui-ci étant sa porte-fenêtre, a transporté  des livres, vers sa deuxième maison. Arrivée là-bas, elle cherche d'abord les livres qui ont disparu et retrouve les petites méthodes Assimil Evasion cachées sous des dictionnaires, mais on voit qu'ils ont été poussée de côté sous les dictionnaires. Par contre pas de trace des livres d'apprentissage de la lecture, ni des petits fascicules de randonnée et des livres sur les animaux des montagnes et les poissons. 

Doofie : Et ils ne sont pas restés chez elle? 

Dummie : Non... elle avait gardé ces livres sur l'escalier très encombré de sa première maison... qu'elle occupe depuis 29 ans (elle et son mari en sont aussi les propriétaires. Elle s'était arrangée pour qu'on ne les voit pas parce qu'elle avait peur que son mari les lui prenne. 

Doofie : Oui, je sais qu'il a une collègue allemande à laquelle il a parfois donné des livres qui appartenaient à sa femme, sans le lui dire. 

Dummie : Oui, c'est peut-être lui qui les a pris, mais.. je ne pense pas, car il est arrivé autre chose aujourd'hui...

Doofie : Ah!

Dummie : Alors que notre amie avait installé en les classant sur des tas, la plupart des livres et revues qu'elle avait amenés, elle a entendu comme un dormeur ou une dormeuse respirer à 'l'étage...

Doofie : Aaaaaah! (Elle prend peur elle-même). Qu'est-ce qu'elle a dû avoir peur.!

Dummie : Mais elle a été courageuse tu sais, elle a continué a installer ses livres sur la pointe des pieds... Elle ne comprenait pas comment quelqu'un pouvait encore dormir à trois heures de l'après-midi. Et dans sa maison en plus, où il ny a pas encore de lit!!! Elle avait aussi remarqué que quelqu'un était venu, car la persienne (volet roulant) de la cuisine, qu'elle avait descendue hier soir était levée. 

Doofie : Qu'est-ce que j'aurais eu peur à sa place, elle n'a pas appelé la police? 

Dummie : Elle n'était pas sûre qu'il y avait quelqu'un, elle s'est demandé si elle rêvait. Elle a remis son manteau imperméable en silence, car il pleuvait à verse dehors, a pris son caddie vide dans lequel elle avait transporté ses livres. Elle a refermé la porte d'entrée à clefs et a été avertir son mari. 

Doofie : Et il est revenu avec elle, déloger le squatteur...

Dummie : Il aurait dû se dépêcher, en face de la maison, dans la rue perpendiculaire, une voiture entre bleu roy et bleu foncé attendait avec ses feux stops rouges allumés à l'arrière, notre amie a voulu la photographier, mais elle avait oublié sa carte SD dans son ordinateur hier soir... elle est montée à l'étage de sa première maison, chercher sa carte SD. Le temps qu'elle redescende, la voiture avait disparu Elle a demandé à son mari auquel elle avait demandé de surveiller cette voiture et la porte de sa deuxième maison de loin, s'il avait vu quelqu'un sortir de la maison et aller vers l'autre voiture... non! Mais il ne s'était même pas rendu compte que la voiture bleue avait disparu. 

Doofie : Il monte mal la garde.. Il est comme Schnelly!

Dummie : Oui, ensuite, ils ont été vers la deuxième maison, notre amie a ouvert la porte, ils ont écouté dans l'entrée, on n'entendait plus rien. Notre amie a dit : "Je vais voir en haut et tu vas voir à la cave et au garage". Après avoir fait le tour du rez-de-chaussée, elle est montée, c'était vide et rien n'avait changé sauf que l'échafaudage fait l'autre jour avec de vielles tuyauteries était presque défait complètement. Les autres pièces où elle a mis des affaires étaient normales. Son mari a regardé à la cave et au garage et a dit que rien n'avait changé depuis la dernière fois. 

Doofie : C'est plutôt rassurant...

Dummie : Notre amie est retournée deux fois  dans la soirée porter des affaires dans sa "nouvelle" maison. Elle a mis une affiche libellée ainsi dans l'entrée : "Nous sommes M. et Mme N., les nouveaux propriétaires de cette maison. Nous avons achetée cette maison par l'intermédiaire de l'agence N., dont l'affiche est encore sur la façade avec la mention "Vendu" et avons signé l'achat devant notaire (une homme de loi). Nous demandons instamment aux squatteurs de quitter cette maison et de rendre les livres "qu'ils ont "emprunté", c'est à dire "volés", et de les remettre à leur place, puis de quitter les lieux. J'ai déposé une pré-plainte sur internet pour le vol de livres et si cela continue, je vais déposer une plainte complète."

Doofie : Oui, elle ferait mieux de faire cela rapidement et de changer les serrures. Et de vérifier s'il n'y a personne après avoir changé les serrures... 

Dummie : La personne a dû partir pendant qu'ils étaient dans l'autre maison;. Mais par quoi a-t-l été réveillé? Notre amie a vue que son mari a téléphoné à quelqu'un dès qu'elle lui a raconté son histoire de respiration entendue dans la maison. Je me demande s'il ne connaît pas le dormeur ou la dormeuse et ne l'a pas prévenu. ..

Doofie : Ce n'est pas très rassurant ppur notre amie, .... J'ai peur pour elle..

Dummie : Moi aussi...

Doofie : Brr...

Dummie : Comme tu dis..

 

Pour Doofie, Dummie et leur amie...

domino

                                                                                                                     

 

 

 

 

 

dimanche, 29 avril 2018

Vol de livres et de photos

Roman-théâtre

L'amie de Doofie et de Dummie qui a acheté une nouvelle maison dans son quartier est désespérée : on a volé dans sa première maison et on vole dans sa deuxième maison et en plus le maire lui a envoyé un ultimatum pour qu'elle élague ses arbres de sa première maison dans les 15 jours. Elle est désespérée : de la béatitude où elle était le jour de l'acquisition  de sa deuxième maison ce qui allait enfin solutionner les problèmes d'encombrement de sa première maison. Et le fait que comme c'était mal rangé et mal classé, elle allait pouvoir enfin classer bien tous ses livres, cours d'université, plus les cours qu'elle a préparé et les revues et documents divers.

Seulement voilà : 

Déjà une chose bizarre : le deuxième jour où elle était entrée dans la maison, alors qu'elle commençait a assurer le transvasement de ses livres, une jeune fille bien de sa personne, vient lui rendre les clefs de la deuxième maison dans sa première maison, clefs qu'elle aurait soi-disant perdues devant sa deuxième maison.

Une question de pose alors immédiatement à notre amie, qui se méfie comme la peste de ces jeunes filles jolies qui ont un air très intelligent et sont extrêmement aimables, et on une petite coiffure désuète, ici des cheveux courts et bruns foncé légèrement ondulés. 

Comment se fait-il qu'elle passait devant une maison qui se trouve au bout d'une rangée près d'une pelouse, apparemment un endroit où elle n'avait rien à faire, seuls les gens qui vont dans la maison ou à la rigueur des enfants qui jouent dans la rue et ou des gens qui promènent leur chien vont de ce côté là. Les clefs ont-elles été retrouvées en bas ou en haut du petit escalier qui mène à la maison, en haut ce serait bizarre, pour les voir, il faudrait déjà monter sur l'escalier. 

Son époux aurait-il en douce prêté les clefs à la belle ou les aurait subtilisées par ruse en les happant dans les maisons de notre amie qui les tenait à la main en allant d'une maison à l'autre? 

Ou bien des anciens locataires (la maison avait été louée durant quelques années à différents locataires avant son acquisition par notre amie et elle ne sait pas si des anciens locataires ont gardé des clefs. L'ancien propriétaire auquel elle a posé la question chez le notaire avait l'air de dire que non, qu'il avait remis toues les clefs...

Dans les clefs données )devant le notaire à notre amie, certaines ne fonctionnent pas, pas moyen d'ouvrir la boîte aux lettres et la clef de la porte-fenêtre est tellement dure que bien qu'elle rentre dans la serrure, elle ne tourne pas. 

Encore une dépense : notre amie n'est pas Rothschild, elle a quand même acheté la maison en partie avec un crédit bancaire. Elle va devoir en plus changer toutes les serrures, en espérant que  son époux n'ouvre la porte à personne et ne confie les clefs à personne. 

Concernant les vols : 

- On a volé dans sa première maison qu'elle occupe avec son époux depuis presque 30 ans, des photos des années 90 d'avant qu'elle passe au numérique : des fêtes de Noël en famille, avec sa défunte mère sur les photos, des photos faites lors de journées à la mer avec son époux et des photos faites lors d'un échange musical avec des allemands, mais photo faites par elle-même et non pour l'association (c'est elle-même qui les a payées). Elle a découvert le vol en mettant de l'ordre dans sa cuisine, des paniers placés sur une étagère et qui contenaient ces photos, la plupart en double exemplaire et avec les négatifs glissées dans des pochette de photographe qui portent leur nom marital, sont vides. 

- Dans sa deuxième maison, des livres de lecture pour CP, et troisième année de maternelle, dont elle se servait pour son UE lecture écriture en fac. 

- Dans sa deuxième maison des petits fascicules de randonnée dans le Mprvan, le Beaujolais, le Massif Central, la Normandie, le "Grand Paris", toute une petite collection qu'elle avait eu en carnet central dans des revues et des fascicules sur les animaux des montagnes et sur les poissons. Des années 90. Impossible de les racheter, ils ne sont certainement plus publiés actuellement. 

- Dans sa deuxième maison toujours des petites méthodes Assimil Evasion de langues, notre amie a plusieurs diplômes de langue et ces petits fascicules lui servaient bien : néerlandais, slovène, slovaque, tchèque, polonais, hongrois.... elle espère qu'elle pourra les racheter. 

Son mari n'a pas fait de polonais, de tchèque et de hongrois comme elle...

Bien sûr, elle est assurée contre le vol et a déjà assuré sa deuxième maison contre le vol, les catastrophes naturelles, etc... dès la matinée avant la signature chez le notaire. Mais il y a un problème, c'est la franchise, car elle ne sait pas si tous ces petits larcins atteignent le seuil de la franchise. LA franchise c'est une petite somme qu'elle doit payer elle-même. Par exemple si la franchise est de 85 Euros et qu'elle est volée pour 100 Euros, elle paiera 85 Euros de sa poche et l'assurance seulement 15 Euros. 

L'amie de Doofie et Dummie est désespérée, elle dépense énormément pour avoir une deuxième maison qu'elle pense pouvoir être tranquilles, ses harceleurs habituels n'en connaissant pas l'adresse, et vlan, le cirque recommence...

Dans un journal on parle des fausses aides maternelles, de fausses assistantes de vie pour les aînées qui se disent venant d'une association exprès pour eux, ou venant de la municipalité...et il parait que certains se laissent avoir. Pourvu que l'époux de notre amie, ne se soit pas laissé avoir. En particulier par cette jeune fille brune qui paraît intelligente, c'est le genre de personne qui pourrait lui plaire. 

Si ces gens sont chrétiens d'après cette religion, le péché de vol est un péché mortel, ils iront en enfer...

S'ils volent dans une maison pour un œuvre de charité et que la personne qu'on a voles en est affectée, ils iront en enfer...

L'amie de Doofie et Dummie est vraiment désespérée, elle pleure sans cesse, a envie de se taper la tête contre les murs...

J'ai acheté une nouvelle maison pour pouvoir y voir clair dans mes affaires, dans mes livres, etc... pour pouvoir circuler plus à l'aise dans ma première maison, en retapisser les murs, la rendre plus confortable et plus agréable, car on y était complètement coincés et mon rêve s'écroule.

Que va-t-il nous arriver si l'élagage n'est pas fait d'ici 12 jours?  Que peut-il nous arriver avec cet ultimatum. Le maire peut-il nous confisquer une maison dont nous sommes propriétaires depuis presque 30 ans????? Sans autre raison que le jardin n'est pas fait...

Et maintenant, ne plus pouvoir désencombrer cette maison dans l'autre, dans la crainte de voir mes affaires disparaître et même si ces affaires ont peu d'importance pour les voleurs, elles me sont très chères. 

L'amie de Doofie et Dummie a été harcelée durant la moitié de sa longue carrière, par principaux, proviseurs, inpecteurs, je parle bien de harcèlement moral. Et maintenant, retraitée, cela continue... elle a été gravement malade l'hiver qui vient de passer. Sera-t-elle harcelée toute sa vie, n'aura-t-elle jamais un instant de bonheur? Une période de bonheur. Lutter contre la maladie c'est déjà difficile, si en plus, elle se fait voler... Elle se demande qui orchestre ce harcèlement qui continue après la retraite...

Pour l'amie de Doofie et Dummie

domino

 

 

 

 

jeudi, 26 avril 2018

L'ennemie des arbres...

 

L'amie de Doofie qui était malade en décembre, n'a décidément pas de chance. Alors qu'elle guérit peu à peu, mais a encore une plaie à soigner et reçoit infirmier ou infirmière tous les jours, sa voisine qui pourtant s'était intéressée à elle  depuis, et demandait régulièrement si elle allait mieux, a déposé plainte contre elle pour les arbres de son jardin. Et L'amie de Doofie n'a que quinze jours pour les élaguer, alors qu'elle n'a qu'une seule sortie vers le jardin, celle de la salle de séjour, qu'elle doit vider pour faire passer les élagueurs et abatteurs d'arbres. 

En effet, sa voisine qui ne les avait plus embêté depuis deux ans pour les arbres, a recommencé grâce à son petit fils qui est en fait le gendre de sa fille. Ils sont venus passer quelques jours chez leur grand-mère qui est en même temps l'arrière grand-mère de leurs enfants, bien qu'elle ait le même âge que Doofie est ses amis, c'est à dire environ 67 ans, mais cette dame qui est encore en grande forme, ne se rend pas compte que ces voisins (le monsieur a 70 ans) ont du mal à marcher. Et elle continue à les harceler par l'intermédiaire de ses petits enfants. On penserait qu'une arrière grand-mère devrait avoir 90 ans, mais elle n'en a pas encore 70, car elle a dû avoir sa première fille à 16 ou 17 ans, selon les calculs de Doofie. Cette petite fille est bien sûr encore une parisienne, puisque la fille aînée de la dame était partie sur Paris. Et comme les parisiens qui était les voisins de l'autre côté qui harcelaient l'amie de Doofie jusqu'il y a deux ans, avec leur voitures devant son garage, leurs motos qui vrombissaient, leur fêtes tous les vendredi et samedi soir jusqu'à trois heures du matin, leur perceuses et marteaux-piqueurs qui fonctionnaient à longueur de week-end du vendredi matin au dimanche après-midi, et l'amie de Doofie, trop bonne n'a jamais déposé plainte contre eux. 

Alors, l'amie de Doofie ne sait plus où donner de la tête... Elle transporte tous les jours les affaires de la salle de séjour ailleurs.. une semaine pour le faire, mais elle voulait le faire minutieusement mais maintenant elle est obligée d'accélérer le rythme, et ça va perturber ses classement qui ne seront pas aussi bien faits qu'ils ne l'auraient fait sinon. , elle avait commencé à tout répertorier minutieusement. 

Le plus fort c'est que deux jours avant sa plainte, elle a ouvert l'égout de la ville qui est sur le trottoir devant chez l'amie de Doofie parce qu'elle trouvait que ça sentait mauvais. Doofie venait justement d'avoir rendu visite à cette amie et en sortant, elle voit de l'eau sur la moitié du palier qui est devant la porte alors que le ciel était tout bleu, elle avance la main car elle sent quelques gouttes en se demandant d'où cela vient. L'eau s'égouttait des arbres. Doofie appelle son amie après avoir inspecté le mur en lui disant que cela venait peut-être de sa salle de bains. Mais sa voisine sort et se confond en excuses en expliquant qu'elle a versé de l'eau dans l'égoût ce qui  provoqué un jet d'eau. Alors, cette voisine qui vient deux jour avant de s'excuser, parce qu'elle a failli provoquer un problème sur le mur de l'amie Doofie, dépose deux jours après plainte contre cette amie, elle ne sait vraiment pas ce qu'elle veut. 

L'amie de Doofie qui a lutté contre la mort entre novembre et janvier, à peine remise, se demande encore si sa vie vaut la peine d'être vécue, elle a dû abandonner en grande partie ses études universitaires de retraitée, suite à sa maladie et maintenant, elle doit trimer, trimer dans sa maison et son jardin, alors qu'elle n'en a plus la force physique et avec mal aux genoux. Sa voisine est absolument dégueulasse. Cette amie de Doofie qui souriait dernièrement à tous des voisins qui lui rendaient ses sourires, a décidé à nouveau de ne plus parler ou sourire ou dire bonjour dans ce quartier à personne. 

Elle dit qu'elle n'ira pas au banquet des aînés et qu'elle refusera le cadeau de Noêl de la municipalité pour les aînés l'année prochaine. 



Pour Doofie et compagnie...

domino

 

jeudi, 19 avril 2018

L'amie de Dummie et sa nouvelle maison....

Roman-théâtre

(Une amie de Dummie a acheté une deuxième maison dans son quartier avec son mari. En effet, sa maison, qu'elle ne veut pas pour autant quitter, est devenue trop petite, pour contenir tous ses trésors et en particulier ses livres, car elle est prof retraitée). 

(Pendant les presque trois mois qui se sont déroulés entre la signature du compromis avec les anciens propriétaires et la signature de son acquisition chez le notaire, personne dans le quartier ne s'est intéressé à cette maison à vendre dont l'affiche à vendre était pourtant très visible avant qu'on y appose le mot "vendu" en rouge, au fur et à mesure que les formalités avançaient : dossier financier pour nos amis, dossier personnel, etc...dossier des expertises et des permissions à demander pour l'agence et le notaire, la plupart des frais de notaires étant consacré à ces demandes : expertises concernant la pollution, l'amiante, la proximité ou non de centrales atomiques, de sites Seveso, de pollution industrielle, l'isolation des ouvertures, papiers de la municipalité, etc...  Pendant tout e temps, on a vu venir vers la maison qui est observable de leur première habitation, uniquement les anciens propriétaires, qui habitent pas loin et pour lesquels c'était aussi une deuxième maison  et les gens de l'agence.), 

(Depuis le jour où l'amie de Dummie a mis les pieds avec son mari dans la maison, juste le lendemain de la signature chez le notaire, tout le monde s'intéresse à leur nouvelle maison, mais pas dans le sens souhaitable).

(Tous ces gens sont extrêmement casse-pied, L'amie de Dummie a déjà fait des projets de couleur ppur ses différentes pièces, a rêvé pendant ces trois mois depuis la visite où les murs étaient tout blancs partout sauf l'entrée badigeonnée de rouge, comment elle allait l'aménager, quels sortes de rideaux elle allait mettre, quelle couleur de papier peint et quelle sorte de papier peint, les meubles de sa mère décédé qu'elle allait mettre dans la maison et où elle allait les places. )

(Quand elle entre dans la maison la première fois depuis l'achat avec son mari, elle est exactement comme elle l'avait visitée, le lendemain, déception, de la poussière de travaux de peinture et de plâtre, s'est déposée sur les étagères des placards, des murs ont changé de couleur et son passé du blanc au gris foncé (mais la peinture est sèche).... l'amie de Dummie se pose des questions : on dirait que quelqu'un est venu depuis la vieille et a refait des peintures, et ce n'est pas son mari qui était resté avec elle la nuit et le matin dans leur première maison...)

(Des enfants commencent à jouer aux alentours de la maison, envoient des ballons dans la porte du garage, alors qu'ils n'allaient pas dans ce soin avant, ils posent des questions indiscrètes du style "Pourquoi vous avez deux maisons?" - Une voisine curieuse vient demander : Ah vous avez acheté la maison là-bas, mpn beau-fils voudrait louer une maison ici, vous ne la louez pas.." bon encore, cette voisine est connue de l'amie de Doofie, mais aujourd'hui c'est un autre homme qu'elle ne connaît pas et n'a jamais vu dans le quartier, qui lui demande,:)

C'est vous qui avez acheté cette maison? 

- Oui...

- Vous allez la louer??

- Non...(point final)

L'amie de Dummie est aigrie que l'on lui pose toujours cette question. De toute façon elle est proprétaire de cette maison, dans laquelle elle a mis toutes ses économies, mais pas propriétaire-bailleur". 

Ce qui est vraiment casse-pied chez ces voisins est qu'ils s'attaquent à elle en lui demandant de louer cette maison où l'amie de Dummie a rêvé faire deux jolies chambres pour recevoir sa famille éloignée géographiquement pendant les vacances par exemple ou rendre les visites qu'elle a fait chez des amis allemands... En plus, elle a un joli bout de terrain, qu'elle veut aménager, elle veut fleurir ses deux maisons quand elle aura réussi à dégager l'unique sortie dur le jardin de la première maison qui est encombrée. 

Aujourd'hui un grand homme moustachu qu'elle ne connaît pas, en visite chez des voisins deux maisons au-dessus a trouvé le moyen de stationner devant sa sortie de garage...

Cela ne fait pas une semaine qu'elle est propriétaire de cette maison (avec son mari qui avait considéré que cet achat était utile pour eux deux), elle n'a pas encore eu le temps de faire ses aménagements (rideaux, décoration, amener les meubles qu'elle possède déjà,), qu'on est déjà sur son dos en train de la harceler avec des stationnement de voiture devant le garage (alors que jusqu'à la prise de possession de la maison personne ne stationnait là.

L'amie de Dummie  s'est même demandé s'il n'y avait pas des squatteurs dans les deux maisons  à côté où avant on ne voyait jamais personne, mais où aucune affiche "à vendre" ou "à loue"r n'avait été apposée. Tous ce gens que l'on voit de ce côté là du  quartier à part quelques enfants qui sont là depuis longtemps ou des voisins qui promènent leurs chiens, sont des inconnus. 

L'amie de Dummie a pensé que cela aurait été mieux de signer en hivers, peu de temps après le compromis, car moins de personne seraient sorties par les grands froids, mais il fallait trois mois ou presque  pour faire tous les papiers. Et elle et son époux ont signé en bonne et due forme à la fois le compromis il y a trois mois avec les anciens propriétaires (donc à quatre avec le directeur de l'agence) et ensuite à quatre de nouveaux chez le notaire en présence du directeur de l'agence. 

Autre chose de bizarre : Alors que l'amie de Doofie n'a jamais perdu ses clefs de sa vie, une jeune fille est venue lui apporter les clefs qu'elle avait perdu un quart d'heure auparavant devant sa deuxième maison, elle s'est demandé si quelqu'un ne les luis avait pas subtilisées alors qu'elles les avaient dans sa main en retournant dans sa première maison pour en faire des doubles. Mais elle pense qu'on n'a pas pu en faire des dolubles aussi rapidement. 

En plus, les voisins qui veulent louer, veulent le faire avant même que l'amie de Dummie et son époux aient pu songer à faire des travaux supplémentaires (par exemple, changer la porte de garage ou compléter les ouvertures, etc...

..../....

domino

 

mardi, 10 avril 2018

Dummie range la maison de Doofie

Roman-théâtre

(Professeures retraitées, Doofie et Dummie sont retournées dans leur académie d'origine et leur région d'origine. Elles ont repris leurs anciennes maisons où Dummie et Doofie n'habitaient pas loin l'une de chez l'autre. En fait, il suffit de traverser une placette en diagonale pour aller de l'une chez l'autre). 

(Contrairement à Dummie , qui est très terre à terre et a les pieds sur terre, bien qu'elle chante aussi très bien et joue de la guitare, Doofie à la voix merveilleuse est un peu éthérée, je veux dire par là rêveuse, et surtout contrairement à Dummie qui sait faire obéir son époux Quicky, Doofie n'a pas le dessus sur Schnelly, le fameux Schnelly, que vous connaissez bien, le champion de désordre domestique). 

Dummie va donc aider sa copine Doofie à gérer sa maison. 

Dummie : Tu dois faire un répertoire de tout ce que tu as chez toi... 

Doofie : Mais comment je vais faire... Je n'ai pas de recul... Toutes les pièces sont archi-pleines, je n'arrive pas à bouger un seul truc, car je n'ai jamais de place où le poser... A chaque fois que je dégage un petit espace, il est aussitôt envahi par les sacs de Schnelly,ses sachets en plastique, ses sacs à commission vides, ses sachets isothermes, ses caddies... rien que des trucs qui prennent beaucoup de place... Comment veux-tu que je m'en sorte. 

Dummie : J'ai une pièce vide chez moi, (En effet; Dummie qui a autant d'affaires que Doofie, est tellement bien organisée et elle a tellement de trucs de rangement, qu'elle utilise pour le même nombre d'objets deux fois moins de place). Je peux te la préter momentanément pour que tu y mettes le contenu d'une de tes pièces, bien rangées avec moi, tes affaires prendront moins de place que dans une grande pièce à toi. Et je prépare avec toi les rangements de ta pièce vide, on refait avant la décoration (peintures, papiers peints) et on range de novueau tes affaires dans ta pièce, tu verras, tu pourras de nouveau respirer à l'aise dans ta maison. A chaque fois que tu sors quelque chose de chez toi, on le répertorie, on le photographie, puis chez toi, on remets les meubles en place, on complète s'il en manque et on remets les objets en place en écrivant l'endroit de rangement sur un cahier-répertoire, comme cela tu t'en sortiras. Et on photographier l'objet, ou le livre, etc.. dans son nouvel emplacement. 

Doofie : Oui, mais... bon... c'est juste, mais comment je vais faire avec Schnelly, si je vide une pièce, il va l'envahir aussitôt. 

Dummie : Une chose est sûre, il faut recouvrir tes murs de meubles et de bibliothèques. Si tu laisses des endroits vides, non seulement, Schnelly met ses affaires, mais en plus, tu es obligée d'empiler tes livres et tes cahiers et tu ne peux pas t'en servir. Regarde : ici, tu as côté à côte trois piles de cahiers de un mètre vingt de hauteur chacune. Si tu as besoin de relire le contenu d'un de ces cahiers, tu dois déplacer tous ceux qui sont au-dessus. Cela te donne beaucoup de travail et te fait perdre du temps, tu dois mettre ces cahiers soit verticalement dans une bibliothèque, soit dans des tiroirs par très hauts, de façon à ce que tu peux superviser facilement le contenu. 

Doofie : Le problème est que quand je fais cela, j'ai des cahiers et des livres qui disparaissent parce que justement, ils sont faciles à prendre, alors que tous ces cahiers, classeurs et livres qui sont empilés en grandes piles, personne n'y touche. 

Dummie : Et toi non plus..; Tu en oublies même leur contenu... parce que tu ne les regardes plus.. il faut qu'il soit dans des tiroirs et des casiers pas très hauts, bien casés par matières, et par contenu. Tu dois classer aussi toutes tes photos par dates, les mettre dans des albums, ce que tu faisais bien avant..

Doofie : Je voulais inviter ma correspondante allemande comme nous faisions avant, pour aussi pouvoir aller chez elle entre deux, parce que avant on continuait à faire comme quand on était jeune, on se recevait alternativement. Mais lui veut recevoir Claudia, sa collègue avec laquelle il avait fait un échange scolaire à la fin de sa carrière. J'avais vu que quand elle était là, certains de mes romans français avaient disparu  et mes prix Goncourt aussi, parce que tous les ans, il lui offre des prix littéraires...

Dummie : C'est une bonne idée, mais il prend ceux que tu as offert toi..

Doofie: J'ai dit qu'il devait quand même faire attention au contenu, quand tu offres à une allemande des livres qui parlent de la seconde guerre mondiale, c'est pas très bien, je trouve...

Dummie : Et cette année, c'étaient presque tous des livres sur la Résistance et la Shoah...

Doofie : Oui, il ne fait même pas attention au contenu. Il offre des livres sans les avoir lu. Ou alors, il prend ceux qui j'ai apprécié et je ne les trouve plus, parfois, ils ne sont plus publiés...

Dummie : Et en plus, il te fait trop à manger, regarde, tu as encore grossi...

Doofie : Il met la nourriture lui-même dans l'assiette, pas moyen de lui faire comprendre, qu'il doit en mettre deux fois moins dans l'assiette. C'est bien de suivre un régime à sucre et graisse limité, si tu as deux fois plus en quantité que ce que tu devrais manger, tu grossis quand même..

Et puis, j''ai l'impression que cette Claudia est venue chez moi lorsqu'il travaillait encore, et qu'elle a pris quelques livres à cette occasion (ou qu'il lui a donné des livres à moi, parce qu'ils ont disparu à cette époque-là...). Tout à l'heure, quand j'ai dit que je voulais recevoir ma correspondante allemande quand la maison sera de nouveau bien rangée il a aussitôt ajouté : il faudra aussi recevoir Claudia, dans quelle chambre la mettrons-nous???? Il voit toutes les choses comme déjà faites, et si cela tombe, il lance l'invitation par SMS (il passe sa journée à envoyer des SMS, avant même que nous ayons  pu commencer à ranger quelque chose...)

Dummie : Et comment fais-tu lorsque tu dois recevoir actuellement des gens... comme le docteur, par exemple..

Doofie : Je le reçois dans l'entrée, je n'ai plus de place ailleurs, et je n'ose pas montrer le dallage que fait Schnelly dans les autres pièces, ou que je fais par manque de place...

Dummie : Qu'est-ce qu'il dit?

Doofie : Il rigole et plaisante à ce sujet.. Il me dit : Vous avez beaucoup de livres... avec un grand sourire sur les lèvres..

Dummie : Ah oui chez moi, pas de problèmes, c'est tout clair, bien net, bien rangé, comme chez toi jadis..

Doofie : Oh, il n'y a pas que moi qui ai beaucoup de problèmes de place, regarde, il y a une blogueuse, amie de notre auteure  domino, qui range aussi sa maison en ce moment...

Dummie : En plus, tu fais un tas de choses : des vidéos de musique, des blogs, du tricot, tu lis, alors que Schnelly..

Doofie : A part écouter la radio à longueur de journée, envoyer des SMS à ses copains et copines sur les matchs de foot par exemple, il passe son temps dans la chambre à se vautrer dans le lit... i ne soit que pour faire les courses... il ne va jamais se promener juste pour prendre l'air...Enfin, c'est grâce à lui que je sais ce qui se passe dans la monde et les évènements ont souvent lieu où il a de la famille ou bien où on a des amis... on dirait qu'ils sont visés par quelque chose...

Dummie : Et la radio qui marche encore dans ta cuisine, alors qu'il est en haut...

Doofie : Il est monté sans l'éteindre et écoute sa petite radio en haut... il n'éteint jamais rien, allume la lumière, même quand il fait assez clair...et il se fâche à chaque fois que j'ose supposer qu'une de ses amies aurait pris quelque chose dans la maison, dit "tu rêves" quand je trouve que les tresses dans les franges de mes écharpes ou les ourlets des manteaux sont bizarres : il n'y avait pas de tresses dans les franges avant et mes vestes étaient plus longue... qui vient le matin quand je dors plus longtemps que lui chercher mes habits pour les transformer... je me le demande, je photographie toutes les coutures et ourlets et détails de mes nouveaux vêtements...

Dummie : Oui, tu es comme moi, tu aimes avoir des vêtements bien longs, qui couvrent bien..

Doofie : Et j'ai l'impression que dans ses SMS il trahit tous nos secrets, mes projets, nos études quand j'en faisais, à quelle date je devais envoyer un devoir (pour qu'internet soit bloqué ce jour-là...), les dates de mes examens, pour qu'on ait trois deuils dans la semaine des examens... deux amis et un beau-frère. Ou pour qu'il y ait une grève de trains à ce moment-là. 

Dummie : C'est peut-être quelqu'un qui lui demande  les dates avec insistance.  Pour faire des embûches sur la route. 

Doofie : Ou pour lui demander les cours qui sont dans ma chambre d'hôtel, juste quand je vais les réviser...ce sont peut-être des étudiants qui n'ont pas tous les cours, ou qui ne se sont inscrit qu'administrativement et aux examens et n'ont jamais eu un cours ni en présentiel , ni par correspondance, qui font disparaître ainsi mes cours au mauvais moment. Ce qui faisait des sacrés disputes dans la chambre d'hôtel, au moment où je cherchais un cours que je voulais relire pour le lendemain. 

Dummie : Oui, il est difficile à gérer ton Schnelly, encore plus que ta maison, heureusement que mon Quicky n'est pas comme lui..

Doofie : Mais on ne peut pas s'en passer de nos hommes, que ferions-nous sans eux...???? 

...

Doofie : Mais il y a d'autres trucs, tu sais, par exemple il ne veut pas que j'aie un congélateur, parce qu'il dit que s'il y avait une panne de courant, on perdrait tout ce qu'il y a dedans... bref, je dois presque en rester à l'âge de pierre..

Pour Doofie et Dummie

 

domino