Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 juillet 2017

Doofie n'est pas morte

Roman-théâtre

(Non, Doofie n'est pas morte, rassurez-vous et son auteure domino non plus!)

(Sur le camping où l'on voit la mer entre deux collines, scintiller dans les lointains, tout là-bas...)

(Dummie se dirige vers Doofie qui s'est installée dès six heures du matin sur la terrasse en rebord de la piscine, sur son transat dans son sac de couchage à fentes latérales. Elle voulait continuer la généalogie interrompue hier soir par son malaise. Ses doigts sont posés immobiles sur le clavier, elle est couchée, ses yeux sont clos.)

Dummie : Doofie! Doofie! Oh! Pourvu qu'elle ne soit pas morte!

Doofie (ouvre les yeux) : Oh! Tu exagères, tu m'as réveillée en sursaut. Je faisais un beau rêve, je voyageais dans un beau paysage de montagne avec des beaux pâturages, je faisais une belle randonnée et je n'avais même pas mal aux genoux!

Dummie : Oui, dans les rêves, c'est parfois mieux que dans la réalité, mais ici, Doofie, c'est beau aussi, regarde là-bas, au loin, la mer scintiller entre deux collines. 

Doofie : Ah, c'est vrai, nous sommes en vacances! Ah! Ma généalogie, où en étais-je déjà... dit Doofie qui saisit en même temps l'un des vieux grimoires posés à côté d'elle. 

Dummie : Mais c'est l'heure du petit déjeuner, Doofie, il est huit heures, viens avec nous à la table Doofie se lève, elle s'installe à table avec ses copines devant un bol de café bien fumant, à l'odeur magnifique du café en grains qui n'est pas du tout l'odeur du café soluble que Scnnelly fait durant toute l'année. 

Dummie : Mais tu exagères, Doofie, tu sommeilles déjà devant ton bol de café...

Sottie : Tu te souviens à la fac, Dummie, il y avait dans notre classe de langue ancienne un infirmier anesthésiste bien sympa, il parlait souvent à Doofie..

Dummie :Chut! Tu vas rendre Schnelly jaloux... 

Foolie : C'est parce qu'il avait vu que Doofie s'endormait souvent, un infirmier anesthésiste assis à côté d'une dormeuse, il n'y avait rien de plus normal. 

Doofie : Oh, tu exagères, je n'ai été qu'une ou deux fois à coté de lui, il était dans le fond de la classe et je préfère m'asseoir devant parce qu'avec toutes les grandes perches de garçons qui étaient devant moi, je n'y voyais rien, j'étais obligée de me tordre le cou pour voir le tableau. 

Dummie : C'est vrai qu'avec l'âge on rapetisse! 

(Bon, laissons-là nos amies à leur conversation et laissons Doofie dormir souvent, il vaut mieux qu'elle sommeille plutôt que de mourir...)

..../.....

domino

Trois morts le même jour!!

Roman-théâtre

Sur le camping, où l'on voit la mer scintiller entre deux collines :

Trois heures de l'après-midi :

Schnelly, son smartphone à la main passe rapidement à côté des filles : 

Hé! YA une chanteuse qui est morte dans un festival, elle a été électrocutée...

Doofie (s'inquiète de savoir si ce n'est pas l'une de ses idoles...) : Une chanteuse, Qui?

Schnelly : Je ne sais pas, j'en ai jamais entendu parler, un petit festival dans le centre de la France...

Dummie : Qui çà? Qui çà? 

Sottie tapote sur son clavier d'ordinateur, tape les mots clefs : chanteuse, électrocution, mort, festival... tout de suite un nom s'inscrit, la chanteuse, personne ne la connaît parmi les copines de Doofie et Dummie... Bon, on tape son nom sur Votre Tube Cathodique, on regarde les vidéos. Elle chantait bien dit Dummie, cela faisait un peu brechtien. 

Il est 7 heures du soir, on prépare le repas du soir, Schnelly arrive de la forêt : Eh! Les filles! Encore quelqu'un qui est mort : le chanteur d'un groupe.. Vous connaissez ce groupe là, mesdames?

Le nom du chanteur, non, mais le nom du groupe me dit quelque chose, dit Bêtie. 

Il est minuit ou presque, Doofie veille dans le chalet en tapant ses dernières trouvailles généalogiques sur son ordinateur, elle a très chaud, l'impression que la température monte beaucoup : Oh, Mince, se dit Doofie, pas moi quand même, ça devient tout blanc, sa tête tourne.. ça revient, ça redevient tout blanc, Doofie se met à crier : Schnelly, réveille-toi, je vais mourir. 

Schnelly se réveille en sursaut : Quoi? Qu'est-ce qui se passe. Entretemps, Doofie a ouvert la porte du chalet.. elle respire un peu d'air frais, ça va mieux, ouf, je ne suis pas morte, se dit-elle...

Schnelly voyant que Doofie va mieux reprend la conversation...

Tu sais qui est mort?

Non, non, et non, arrête de me parler de mort quand je viens d'avoir failli mourir, tu te fous de moi ou quoi, profète de malheur!!!! Doofie qui a failli mourir,  se fâche.. Il exagère, Schnelly. Non, franchement tu exagères, toute la journée, tu annonces des morts...

Je viens de taper le nom de mon premier directeur sur mon smartphone, dit Schnelly, il est mort il y a deux semaines...

Quel hasard! Il y a deux semaines??  Il dit vrai, ou quoi? Il se moque de moi! J'ai déjà découvert sur internet la mort d'amis qui étaient partis deux ou trois ans avant, mais deux semaines avant, tu tapes un nom et tu apprends que la personne vient de mourir, c'est bizarre quand même!!!

Et puis, l'abbé qui nous a marié il y a plus de 40 ans, il est à la retraite depuis deux ans, ajoute Schnelly. 

Et il est mort aussi, demande Doofie...

Non... dit Schnelly...

Et moi, je suis à la retraite depuis un an, tu crois que j'ai envie de mourir ou quoi???? J'ai envie de faire un tas de choses, un tas de projet.. Déjà mes genoux qui font mal... Ta sciatique... ça empêche pas mal de choses... ça empêche de voyager, de faire un tas de choses... Alors , que j'aurais tant envie, maintenant d'aller voir la mer ou la montagne, de sortir un peu plus du trajet études-domicile, et ce camping, d'où on arrive même plus à faire des randonnées, à cause de ta sciatique et de mes genoux. 

J'ai encore un tas de morceaux de guitare à jouer, des textes et des textes à écrire.. regarde ma mère, elle était en forme physiquement, jusqu'à plus de 80 ans, et elle s'ennuyait à cent sous de l'heure. Elle voyageait pour faire plaisir à une sœur ou à ses copines, montrait des photos dont elle ne savait même pas exactement où elle les avaient tirées. Et moi et toi, Schnelly, on voudrait profiter de notre retraite et on ne sait plus marcher. Tu crois que c'est drôle. 

Ma mère s'ennuyait, elle se trouvait seule, alors qu'elle  avait beaucoup d'amies, ses sœurs, trois enfants qui lui rendaient quand même visite assez souvent, des petits enfants...

Et nous, quand on est à la maison,  on est là dans notre solitude à deux, encore lui, il parle un peu aux commerçants, rencontre des gens, mais moi, je suis là dans ma solitude avec quelqu'un qui ne peut me communiquer que des annonces de décès. 

En espérant que Doofie ne meurt pas et que vous continuiez à entendre parler d'elle...et que Schnelly arrête de faire le hérault, avec son tambour, boum badaboum boum, tu sais qui est mort???? Et un jour il criera à la ronde : Vous savez qui est morte? Non, devinez un peu... Doofie, Dummie, Bêtie, Sottie, Foolie, laquelle? 

Personne à la date d'aujourd'hui, à cette heure du moins... Bon Doofie, Dummie, Bêtie, Sottie, Foolie, et compagnie n'ont pas envie de mourir et leur auteure domino non plus...

Pour mes amies Doofie, Dummie et Cie

domino

 

 

mardi, 18 juillet 2017

Chercher ses clefs...

Roman-théâtre

 

Tiens, il y a des bruits de scie à métaux sur le camping aujourd'hui, se dit Doofie. Ils font des travaux. Doofie sort discrètement de son chalet, les yeux ensommeillés. Elle cherche les clefs du chalet qu'elle trouve dans son sac, elles devraient être près des clefs de la maison qu'elle a emmenées avec elle et dont elle est la gardienne, parce que Schnelly a la spécialité de perdre les clefs. En effet, Doofie a dû changé son Newman parce que Schnelly avait déjà perdu trois clefs de sa voiture à elle. Elle lui avait prêté une clef pour qu'il puisse s'installer dans la voiture garée à l'extérieur du lycée où elle a travaillé dix ans, pendant qu'elle finissait ses cours et son trravail. Il a perdu la première clef on ne sait où et a réclamé la deuxième. Il a perdu la deuxième, paraît_il, dans le train en allant aux toilettes, elles serait tombée de la poche de son pantalon dans le trou des toilettes. Puis, elle ne pouvait pas lui prêter la troisième puisqu'elle roulait avec, mais un jour qu'elle était pressée de prendre la train, il a gardé la clef parce qu'il a mis plus longtemps qu'elle a soirtir de la voiture et le soir en rentrant, elle n'avait plus la troisième clef qu'il avait encore perdue en la suivant dans la train. Elle a dû appeler le garagiste qui a mis sa voiture sur la dépanneuse et la mise dans son garage en attendant que la commande du novueau Newman arrive. Depuis Doofie ne prête plus ses clefs de voiture à Schnelly. 

Aujourd'hui, rebelotte, Doofie pense au réveil qu'elle s'est servie du seul trousseau de clef de maison, avant de quitter celle-ci pour partir au camping des vacances et les a mises dans son sac à main. Ele est persuadée qu'elles sont dans son sac à main et se matin, elle ne les trouve plus. Elle fouille le chalet à la recherche de ses clefs quelquefois que Schnelly les aurait cachées pour les mettre en sécurité : rien... Et Schnelly revient du dehors : tu cherches quoi? Les clefs de la maison... Maintenant, mais tu n'en as pas besoin... Mais si, je les avais mises dans mon sac, et elles n'y sont plus... Ce n'est pas moi qui y ai touché, rugit Schnelly... et il commence sa scène habituelle, à dire que lui n'a rien touché, qu'il est innocent.. Doofie lui fait remarquer qu'il n'a pas un comportement d'adulte, qu'il devrait garder son calme et l'aider à chercher calmement. Que si'il dit que ce n'est pas lui, comme un collégien de sixième ou de cinquième ou même plus âgé qui vient d'être pris en flagrant délit d'avoir fait un bêtise. Evidemment, le ton monte, et ils se disputent. Schnelly commence à dire : Puisque c'est comme ça, je m'en vais. Oui, mais avant de partir, retrouve les clefs, dit Doofie, tu ne partiras pas tant que je n'aurai pas retrouvé les clefs. 

Il dit : Va voir dans la deuxième pièce, elles y sont peut-être. Doofie a laissé son ordinateur dans la chambre, elle cherche dans la chambre et devant lui ouvre son étui d'ordinateur, cherche bien : Rien! Elle retourne dans la pièce devant, Schnelly va dans la chambre.. Le fait que Doofie a cherché dans sa housse d'ordinateur, ça lui a donné une idée... il ramène l'ordintaeur et crie vicorieusement : elles sont là tes clefs. Pourtant j'ai bien regardé, dit Doofie.. Mais non, là, en montrant les clefs coincées contre le métal de l'ordinateur. Tiens, je ne les aurais jamais mises là, se dit Doofie. A la rigueur, j'aurais pu les mettre dans la poche extéreiure ou dans l'une des petites poches intérieures, mais certainement pas comme çù contre l'ordintateur.

Puis Doofie se dit : Ces bruits de scie à métaux que j'ai entendu en me levant, ont cessé quand j'ai parlé des clefs, et qu'il s'est discrètement retourné, mais j'ai deviné qu'il tapait quelque chose sur son smartphone. Quelqu'un doit avoir peut-êtrre, s'il a eu le temps de les faire, le double de mes clefs sur le camping. 

Pour Doofie 

domino

 

lundi, 17 juillet 2017

Mère porteuse au XVIIème siècle...?

Roman-théâtre

(Sur le camping où l'on voit la mer scintiller au loin.. là-bas.. entre deux collines... notre amie Doofie est à moitié couchée sur son transat, dans son duvet avec des fentes sur les côtés pour que les bras puissent tapoter les touches de l'ordinateur, mais elle semble soucieuse et s'énerve un peu..)

Dummie : Tu as l'air soucieuse, Doofie, il y a quelque chose qui ne va pas..

Doofie : Oui, je fais l'arbre généalogique de Schnelly, et ce Matthias Spitz, pas moyen de savoir qui est sa mère...

Dummie : C'est grave? 

Doofie : Oh oui, il a deux mères... 

Dummie : Ce n'est peut-être pas le même..

Doofie : Si, regarde ici sur les arbres que j'avais consultés, il s'appelait Johann Matthias Spitz et ici, sur les vieux grimoires de cette ville moyenâgeuse située au centre d'un petit massif volcanique, il y a Matthem Spitz...

Dummie : Tu crois que c'est lui? 

Doofie : Sûrement, il est né la même année, décédé le même jour au même endroit et surtout, il a la même femme...

Dummie : Ah! Alors qu'est ce qui ne va pas...

Doofie : Le père semble être le même, on ne connaît pas sa date de naissance, ni le lieu de naissance, seulement, il s'est marié dans deux endroits différents, avec deux femmes différentes... et les deux femmes sont la mère de Matthias. 

Dummie : Il y avait peut-être deux Matthias.. Matthias et Matthem. Le père aurait eu deux épouses et chacune d'entre elle a eu un Matthias. 

Doofie : Mais non, Matthias et Matthem ont tous les deux la même épouse et les mêmes enfants...

Dummie : Et où ils sont nés?

Doofie : Les pères sont nés dans deux endroits différents, l'un a été baptisé dans la chapelle du château de cette ville et l'autre est né dans une petite ville où a vécu Goethe et dont le nom se termine aussi par -nau. Pour le lieu de naissance , il y a peut-être une erreur de lecture, c'est dommage parce que Schnelly aurait bien aimé avoir un ancêtre né dans la ville où Goethe avait l'une de ses maisons de chasse (Jagdhaus), et que nous avons visitée quand nous étions jeune. 

Dummie : C'était un petite pavillon de chasse...???

Doofie : Non, c'était une grande maison, presque aussi grande qu'un petit château. Environ 7 fenêtres de large si mes souvenirs sont bons et une porte-porche au milieu. 

Dummie : Ah! Et la chapelle du château de l'autre ville... ?

Doofie : ça l'intéresse aussi, il a vu la photo du château sur internet et a été tout de suite intéressé...

Dummie : Ah! Il a la folie des grandeurs. C'était son ancêtre, le prince? 

Doofie : Pas du tout... Il y avait un village autour du château et tout les enfants du village étaient baptisés dans la chapelle du château. 

Dummie : Alors, entre les deux mères, celle de la ville de la maison de chasse de Goethe et celle de la chapelle du prince, il faut choisir. 

Doofie : Mais comment veux-tu que je choisisse... Si c''est comme pour la branche maternelle, la mère que j'avais initialement trouvée, était en réalité la grand-mère.... les épouses d'un père et d'un fils qui avaient le même prénom. 

Dummie : Il y a une autre solution, Doofie, c'est qu'il avait deux mamans...?

Doofie : Deux mamans/ Mais ce n'est pas possible...

Dummie : Si, Doofie, une vraie mère et une mère porteuse...

Doofie : Mais Doofie, c'est à cheval sur le XVIIème et le XVIIIème siècle. A l'époque de Louis XIV! Comment veux-tu qu'on utilisât alors  cette technique qui n'était pas connue.?

Dummie : Oh! Ils en savaient plus que tu ne croies.

Doofie : Bon, je vais essayer de tirer cela au clair, cela doit être la grand-mère!! Mais le correspondant qui m'a fourni ce grimoire (du moins sa reproduction électronique), n'a pas eu accès au grimoire que je recherche...Oui, bon, je vais profiter de la soirée pour remettre tout cela à jour...

Dummie  : Je t'en prie, Doofie. profites-en... (Elle s'éloigne... puis revient...) Mais  Doofie, tu n'as pas des ancêtres aussi dans cette ville...??

Doofie : Dans cette région, mais ce n'est pas forcément la même  ville, je n'ai pas encore trouvé exactement. Pourtant j'avais été le chercher loin mon Schnelly, et il est possible que nous ayons deux branches communes, une au XVIème et une au XVIIème siècle, mais ce n'est pas encore prouvé, pourtant il vivait à 400 kilomètres de chez moi quand je l'ai rencontré... et je ne savais même pas que j'avais des ancêtres allemands, je me suis déjà trouvé trois branches allemandes, dont deux à partir de l'époque de Napoléon. Je me suis toujours demandé pourquoi j'ai bien aimé l'allemand dès le premier cours... 

Dummie : C'était logique... 

Doofie : La prononciation était plus facile qu'en anglais... Mais surtout... j'avais sans la savoir des ancêtres allemands... Bon laisse-moi résoudre ce problème... je n'y crois pas à tes mères porteuses du XVIIème siècle...

.../....

domino

 

 

Au camping, près de la piscine...

Roman-théâtre

(Doofie, Dummie et toutes leurs amies, Sottie, Bêtie, Foolie et Compagnie et leurs conjoints Schnelly, Rapidy 1, Rapidy 2, Quicky, Speedy et tous leurs copains ont rejoint le camping habituel et ses petits chalets qu'ils ont loués à un par couple, et son maintenant au bord de la piscine, du moins les filles, là où ... (leitmotiv) ... on voit au loin la mer scintiller, là-bas, dans le lointain, entre deux collines...)

D'habitude, Doofie est couchée dans son sac de couchage avec son ordinateur sur elle, et des piles de vieux grimoires à côté d'elles, dont elle tire son arbre généalogique et celui de ses amies... aujourd'hui, elle a décidé de faire un effort et a sorti sa vieille chaise pliante de camping, des années 70. Elle essaie de s'asseoir : Tiens, elle est bien basse cette chaise, dit tout haut Doofie. 

Dummie : Oui, elle est vraiment basse, on dirait une chaise pour enfant. 

Doofie : (examine la chaise sous toutes ses coutures, c'est le cas de le dire, parce que l'assise est en tissu). Tiens, c'est bizarre, dit Doofie tout haut, pourtant, c'est bien la même chaise, la même couleur... les pieds sont toujours jaunes, le tissu bleu turquoise.. C'est vraiment bizarre... 

Dummie : Oui, pourtant quand on s'asseyait sur ces chaises-là, on ne devait pas faire d'efforts pour se plier complègment, il faut presque se mettre accroupies pour s'y asseoir. 

Doofie : Pourtant, je me suis mesurée avant de venir avec le double-mètre et j'ai été abasourdie, j'ai perdu 14 centimètres, en effet, je ne mesure plus que 1 mètre 51 au lieu de 1 m 64. 

Dummie : Moi aussi, j'ai perdu des centimètres, c'est bizarre... Pourtant, il y a des endroits qui me semblent plus petit. 

Doofie : Peut-être que les centimètres ne sont plus juste sur le double-mètre. 

Dummie : Je n'en sais rien, mais cette chaise qui est si basse, cela me semble bizarre. Nous n'étions quand même pas des enfants quand nous étions jeunes mariées...

Doofie : Et en plus, si on a rapetissé avec la soixantaine arrivée... on devrait alors s'asseoir plus facilement sur ces chaises... Elles devraient au contraire, nous sembler plus hautes...

(Bon, je vais m'asseoir avec vous à table, sur l'une de ces chaises en pvc). 

Doofie : Ah! Enfin du vrai café... Pas le café moulu de la maison..

Quicky  (fier du travail des hommes) : On a même trouvé un vieux moulin à café, c'est du café en grains...

Dummie : Oh! Que cela sent bon, alors Doofie quel est le résultat de tes dernière recherches...

Doofie : J'ai trouvé beaucoup de choses...

Sottie : Oui, on le sait, qu'il y a de l'eau sur Mars..

Doofie : Bien sûr, dit Doofie, si l'atmosphère de Mars était constituée majoritairement de gaz carbonique, les modules terrestres n'auraient pas pu la pénétrer, car ils fonctionnent avec de l'électricité et font des étincelles.. La moindre étincelle ferait dans ce cas exploser l'atmosphère entière de Mars Donc, les calculs faits sur l'atmosphère de Mars ont été faussés. De plus, on distingue nettement une mer dans l'hémisphère Nord, juste un peu au Sud de la calotte glaciaire. Pareil : S'il y a de la glace, il y a de l'eau. 

Dummie : Mais tu as dit que la mer est un peu verte...

Doofie : La mer en question est de couleur bleu turquoise, un peu verte.. Le ciel de Mars est plus vert que le nôtre, même plutôt jaune par endroits. Cela dénote une autre atmosphère, mais de l'eau, il y en a peut-être quand même. Mars doit être au premier stade de formation de la terre : un continent unique, une croûte martienne qui enveloppe presque toute la planète, sur la terre : c'est parce que la terre gonfle que la terre se craque... Mars est pareille, avec l'eau, elle risque d'avoir des nuages d'eau qui vont se former, ces nuages vont faire couler de l'eau à la surface, l'eau va combler les grandes vallées entre les montagnes et il va y avoir des lacs. Peu à peu, les plus grands de ces lacs vont se rejoindre et former des mers et des océans. 

Dummie : Et la dérive des continents?

Doofie : On peut refaire une petite terre, en imbriquant tous les continents les uns dans les autres... Je ne suis d'ailleurs pas trop d'accord avec les spécialistes de la préhistoire : ils disent par exemple qu'entre la France et l'Angleterre, la distance était la même que maintenant, mais il y avait un fleuve au fond de la Manche (ceci alors que l'homme existait déjà..) et le paysage autour, c'était deux côtes de falaises comme il y a de chaque côté de la Seine entre Rouent et la mer. Donc, la Manche se serait formée par érosion. Les falaises de Douvres et du Pas-de-Calais auraient déjà existé avant la formation de la mer. C'est possible, mais ce qui est possible aussi, c'est que la terre gonflant, les deux bords se soient brusquement séparés, et ont formé tout de suite la mer. 

Dummie : J'ai entendu dire que la Mer Noire s'est formée au VIIème millénaire ou au VIIème siècle avant JC. 

Doofie : Oui, je ne sais plus quand non plus, mais on m'a dit que ce n'était pas possible que ce soit si récent. Sur les cartes d'Hérodote, la Mer Noire y est déjà (on l'appelait le Pont Euxin et la région du Pont était sur la côte Nord de la Turquie). Mais sur les cartes d'Hérodote, le Nil rejoignait presque le Niger en se courbant vers l'Ouest, et le Danube prenait sa source dans les Prrénnées en un lieu appelé sur sa carte "Pyrénée". Les transformations ont eu lieu beaucoup plus rapidement que ce que l'on croit..

Dummie : Et par où aurait passé alors le Danube...

Doofie : Par la trouée de Belfort, il aurait emprunté une partie du cours du Rhin entre la Suisse et l'Allemagne, puis la trouée de Belfort, puis la plaine de la Saône et ensuite celle du Rhöne qui était la Danube et coulait dans l'autre sens, puis le cours de l'Aude. 

Bêtie  : Ah, c'est intéressant...

Doofie : Si tu regardes bien, aux endroits de la ligne de partage des eaux, les sources des différents fleuves ou des grands affluents sont très poches. L'Oise qui coule dans la Seine a sa source non loin des Helpes qui coulent dans la Sambre, la Meuse, et la Mer du Nord.

Sottie : C'est vrai, c'est là que j'habitais avant..

Doofie : Le Neckar qui coule dans le Rhin et la mer du Nord, prend sa source près de celle du Danube, l'une des sources du Danube serait en même temps celle du Neckar, car le ruisseau se scinde en deux avant de former le Neckar, une partie du ruisseau coule vers un ruisseau des sources du Danube. Le Danube et le Rhin sont d'ailleurs liés dans les légendes sur les nixes et les sirènes de la Forêt-Noire. 

Dummie : Oui.. Et qu'as-tu encore découvert...

Doofie : Que quasiment toutes les chaînes de montagne ont été formées par des volcans. Sinon, elles ne formeraient pas des chaînes avec des sommets différents les uns des autres. Les montagnes à pics telles que les Alpes, les montagnes à sommets de roches, seraient des volcans qui ont été très élevés par le passé (le double de leur hauteur environ) et auraient été fortement érodés, prenant ainsi des formes diversifiées. Les Vosges et la Forêt-Noire pourraient être deux chaînes volcaniques parallèles. 

Dummie : Ou une seule chaîne où le Rhin se serait creusée une vallée par érosion.

Doofie : Oui, on dit que c'est un fossé d'effondrement, mais ce serait utile de comparer la structure des montagnes des deux chaînes. Regarde : la vallée de Munster est juste en face de celle où est construite Fribourg- en-Brisgau. Colmar est en face de Fribourg. 

Dummie : Oui, on connaît bien ces deux villes!

Foolie : Note ancien collègue, monsieur JeSaisTout aussi..

Dummie : C'est vrai que les volcans d'Auvergne était encore actifs à l'époque de César...

Doofie : Oui, il en parle dans la Guerre des Gaules. Ils ne sont pas si vieux que cela, et ne seraient pas vraiment des volcans éteints : la forte activité souterraine est démontrée par les sources thermales chaudes. C'est la lave qui est proche des sources et réchauffe cette eau. 

Dummie : Mais il y a aussi des sources chaudes sur le versant Ouest des Vosges. 

Doofie : Oui, cela indique qu'il y a encore là une forte activité volcanique. En Allemagne, on trouve des sources thremales dans le Massif shisteux-rhénan. Or, beaucoup de montagnes moyennes en Allemagne sont volcaniques : cela se voit à leur forme.  

Dummie : Oui, tu me l'as déjà dit : Le jura souabe qui forme une chaîne, mais aussi la Rhön, le Vogelsberg, le Spessart, l'Odenwald... toutes ces montagnes moyennes semblent être volcaniques. C'est comme en Islande, les fameaux volcans qui nous ont ennuyé ces derniers temps (je n'écris pas leur nom, c'est trop compliqué...) forme une chaîne qui s'agrandit d'une parte dans la mer, d'autre part vers l'intérieur des terres. 

Doofie : Ce qui prouve ma théorie : Que toutes les chaînes sont volcaniques. Regarde les chaînes actuelles : Comme le Kamchatka : il se peut que dans deux mille ans, ces volcans soient "éteints".  Et on dira : c'est une chaîne de montagne et on aura oublié qu'elle aura été volcanique.    

Dummie :  Oui, les volcans forment de nouvelles montagnes encore aujoud'hui.

Doofie : Et la dérive des continents permet à la mer de s'installer entre les continents. Pour que la mer ne submerge pas les côtes, il faut de la place, la terre grossit, gonfle et les continents s'éloigne les uns des autres, sur les fissures de la croûte terrestre apparaissent les volcans.

Dummie (qui a la fibre médicale) : Ah! J'ai compris pourquoi les ados ont de l'acné! Leur figure s'élargissant, leur peau se tire et craque en certains endroits et des petits volcans apparaissent : ce sont les boutons d'acné.

Doofie : C'est tiré par les cheveux ton histoire, mais on ne sait jamais...

Dummie :  Oui, mais les tiennes aussi sont un peu loufoques...

Sottie : Qu'à cela ne tienne, continue tes histoires, Doofie, au moins, ça nous distrait...

Doofie  ; Oui, ça vous distrait... Vous resterez des ignares si vous n'y croyez pas...  Bon, je retourne à mes vieux grimoires, je suis vexée... 

............/...............

Doofie rentre dans son sac de couchage à trous latéraux pour laisser passer les bras, prend son ordinateur et travaille.. sur quelque généalogie extraordinaire...

(Ses copines haussent les épaules et changent de conversation, on parle du café et du bon pain de campagne servsi au petit déjeuner).

Pour Doofie, Dummie et Compagnie 

domino

                      

 

lundi, 10 juillet 2017

Pensée du matin

Travail, Famille, Patrie, Vichy. 

 

domino