Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 28 mars 2014

Sottie et la cousine de sa grand-mère...

Roman-théâtre

On sait que Sottie est une grande skieuse et qu'elle fait des prouesses à skis pour assurer ses remplacements par monts et par vaux, joignant les vallées en passant par dessus les montagnes, mais ce que l'on sait moins est qu'elle est une grande amie de Doofie. Elle vient jutement d'arriver chez elle avec son Rapidy (son mari a le même prénom que celui de Bêtie), et Doofie était encore plongée dans ses arbres généalogiques.

Doofie  Tiens ça tombe bien que tu sois là, Sottie! J'étais justement en train de trouver quelque chose pour toi

Sottie : Ah! dit Sottie! (qui n'a même pas eu le temps d'enlever son anorak, car Doofie est postée à son ordinateur dans l'entrée, là où se trouve sa connection internet. et il faut q'elle passe son anorak par dessus la tête de Doofie pour l'accorcher au porte-manteaux. )

Doofie : Et bien oui, dit Doofie, tu as bien des origines montagnardes, c'est pour cela que tu es si bonne dans les sports de neige.

Sottie : Ah! dit Sottie, mais ça je le savais, ma grand-mère est alsacienne. (Dans le langage de nos amies on devrait dire alamanes, car on y parle le bas alémanique et le haut àlémntique dans le sud, dans le Jura alémanique, comme en Schytzerland.)

Doofie : Justement, répond Doofie, c'est bien en Alémanie de l'Ouest que j'ai fait des recherches pour toi et justement tu m'avais parler d'une cousine de ta grand-mère dont tu ne connaissais pas le lien de parenté exact avec ta grand(mère.

Sottie : Je t'ai parlé de cela, moi, je ne m'en souviens plus!

Doofie : Si, si, tu m'avais dit que si tu faisais de la généalogie, cela t'intéresserait de le savoir.

Sottie : Et tu as trouvé?

Doofie, Non pas encore, le nom de famille que tu as donné est probablement le nom de son mari. Je ne connais pas son nom de jeune fille qui pourrait être le même que celui de ta grand-mère, elle peut aussi porter le nom de sa mère ou d'une de ses grand-mères. mais j'ai trouvé un arbre qui remonte jusqu'à la Renaissance, et qui comporte à la fois les deux noms, celui de ta grand-mère et celui de sa cousine ou de son mari, seulement il ne descend pas assez bas à l'époque actuelle ppur qu'on y trouve le nom de la courine de ta grand-mère.

Sottie : Je sais qu'elle aait 97 ans en 1993. Donc, elle doit être née en 1896.

Doofie: Elle devait... dit Doofie, elle doit être morte depuis le temps, snon elle seait doyenne de Francie ou presque. Elle serait célèbre.

Sottie : Il y avait de la longévité dans la famille alémane. (alsacienne).

Doofie : Il y en a sûrement encore, Tu vivras peut-être longtemps!

Sottie :Merci, Doofie, mais je voudrais que tu vives aussi longtemps que moi et toutes nos amies aussi.

Doofie : A condition que tu vives aussi longtemps que les cousines de ta grand-mère!

Sottie (pas très contente et pensive) : Hmm!

Doofie : Bon, j'ai cherché au nom que tu m'avais donné pour la cousine de ta grand-mère, mais il doit s'agir du nom de son mari.

Sottie : Oui, elle était veuve et je sais qu'elle avait au moins un fils.

Doofie : Je ne sais pas, mais j'ai trouvé un généralogiste qui porte ce nom dans ses ancêtres. Bien que l'ancêtre général de l'époque de la Renaissance soit du Bas-Rhin, une branche est partie ensuite vers la village de ta grand-mère ou vivait sa cousine.

Sottie : Ah! Ils ne sont donc pas des montagnes comme le reste de la famille?

Doofie : Non, plutôt de la côté viticole. Mais je dois dire que l'ancêtre général a un prénom qui est devenu célèbre récemment... grâce à un chanteur. Tu sais, celui qui a concourru à "La Voix" sans avoir gagné et que tout le monde a remarqué grâce à son luthe et qui vend des milliers de disques maintenant.

Sottie : Ah, oui, dit Sottie, je l'aime bien, comment il s'appelle déjà?

Doofie : J'étais persuadée qu'il avait un prénom africain et bien no! Il nen est rien... son prénom est alaman...

Sottie : Alaman? Comment il s'appelle déjà?

Doofie : Regarde cette feuille, deux ancêtres de la cousine de ta grand-mère ou de son mari portent son prénom.

Sottie : Arbogast? fait Sottie incrédule, un prénom alaman?

Doofie : Et oui, rien d'africain là-dedans, rien de bien exotique, si ce n'est l'époque, c'est le prénom de l'ancêtre général de la famille de la cousine de ta grand-mère qui vivait en Alémanie et en est originaire depuis des siècles...

Sottie : Ah! dit Sottie, ça alors!....!

Doofie : Et oui, tu vois, on en apprend des choses grâce à  la généalogie. Mais enfin, Sottie, tu as encore ton anorak dans tes mains, donne-le! Je vais l'accrocher au porte-manteaux, viens dans la salle de séjour, un bon gâteau nous attend, les hommes y sont déjà..

...................

Pour Sottie et Doofie...

dimanche, 16 février 2014

Où sont-ils?

Du  journal de Doofie (Roman-théâtre)

En tant que bnnne prof d'allemand, j'ai demandé à Schnelly de m'amener un hebdomadaire allemand assez volumineux toutes les semaines que je feuillette et lis parfois superficiellement et que je stocke en attendant de les lire complètement.

Et volà que dans mon stocage, il n'y avait que les quatre journeaux les plus récents et tous les autres, tous, absolument tous ont disparu. Alors je me suis empressée de cacher ceux qui me restaient, pour qu'il ne me les voe pas ou ne me les jette pas aussi.

Si je reste avec lui, c'est uniquement pour ne pas être toute seule,  parce que j'ai de temps en temps besoin de queqlu'un qui est plus fort que moi pour porter ce qui est trop lourd pour moi (nous n'avons pas de fils qui peut m'aider) , ou parce qu'il faut des bras plus longs que les miens pour attraper quelque chose et aussi pour la famille, parce que dans ma famille, ce n'est pas correct d'être séparés. Et en plus je gagne actuellement lus d'agent que lui et c'est donc aussi mon argent et il n'a pas le droit de disposer de mon argent comme cela (nous avon maljheureusement unn compte commun sur lequel arrivent mon salaire et sa retraite dont j'ignore d'ailleurs le montant exact et bien que je ne dépense pas grand chose,je ne vois jamais les relevés de comptes).

Il va falloir que je fabrique des armoires qui ferment à clef et dont je cacherais les clefs pour qu'il ne me cache ou ne me jette plus mes revues.

Cela fait plusieurs fois aussi que lorsque l'on  sort de la maison  ensemble, je n'ai pas le temps de vérifer s'il ferme bien la porte de la maison à clef.

Il y a autre chose, il fait tomber dans la maison un tas de petits papiers par terre, essentiellement des tickets de caisse (qui doivent tomber de ses poches) et il ne les ramasse jamais. Je suis obligée de lui dire de ramasser ses papiers, comme s'il était un mauvais élève, et il raconte alors qu'il ne sait plus bien se baisser, alors qu'un  jour au milieu de la nuit, je l'ai trouvé assis sur l'escalier en train de bouquiner un des lives de ma boîte à trésors. Je lui ai demandé ce qu'il faisait avec ce livre que j'ai acheté pour moi dans les mains et il a dit "je trouve que c'est bien de lire de la littérature pour moi", alors que je me suis dit qu'il cherchait à subtiliser le livre (peut-être pour l'envoyer à l'une de ses "correpondantes" allemandes.

Quelqu'un lui a raconté que le vol entre époux n'existait pas, mais là, je mets monvéto, quand j'ai des effets personnels qui disparaissent (à une époque c'étaient essetiellement mes chaussettes, maintenant il m'achète des chaussettes lui-même, mais la plupart du temps, elle ne me vont pas bien et je ne les retrouve plus après la lessive, alors qu'elles iraient mieux après la lessive, car alors les parties élastiques serrent moins fort). Quand ce sont les v^tements qui disparaissent, ce n'est pas normal, car ce sont a priori les effets perssonels qui sont la propriété de la personne elle-même.

Par exemple il ne fait pas de musique du tout et j'ai construit une partie de mes guitares moi-même dans un stage, je revendique la propriété de mes nstruments de musique qui ne lui appartiennent pas.Je revendique la propriété de toutes mes partitions, car il ne fait pas de musique, de tous les CDs et livres que j'ai choisis par moi-même car il ne les aurait jamais acheté de lui-même.

Il a été gentil pendant que j'étais malade et que j'avais une extincton de voix, mais depuis que je travaille de nouveau, il a grossi et se plaint de sa sciatique car à chaque fois qu'ildépasse un certain poids, il se plaint de sa sciatique et boîte ce qui fait que toutes ces dames mes élèves du samedi s'extasient sur lui, en disant : "Le pauvre, il boîte!" alors que personne ne se soucie de ma santé.

Il a grossi et il devient plus méchant. Il est bien que retraité,, toujours pressé, me bouscule, se fâche tout rouge i je cherche quelque chose en disant que "ce n'est pas lui". Un vrai gamin de 13 ans. Et encoer, ils ne sont pas tous comme lui, heureusement.  A soxicante six ans, il a treize and d''âge mentale.

Quand on renconre des  parents de ses anciens élèves, et qu'ils lui disent : "Vous êtes toujours à....."

"Moi, non, ils n'ont plus voulu de moi, ils m'ont renvoyé!"

"Renvoyé?" s'offusque la dame, un si bon professeur que vous,mais pourquoi?"

"Pour limite d'âge!"

"Ah! dit la dame étonnée, pour limte d'âge?"

- Je coupe : Oui, il est retraité, et puis, il dit qu'il a été renvoyé,mais ce n'est pas vrai!

Non,mais vous imaginez la réputation qu'il nous fait en disant qu'il aurait éét renvoyé!!! Et cela jaillit sur ma réputation à moi!

 

 

Doofe

_______________________

Dominique

jeudi, 10 octobre 2013

Grève de train

Roman-théâtre

Ces derniers jours, les mécaniciens de téléphériques, les mécaniciens de chemin de fer étaent en grève, si bien que Bêtie, Idiotie et Sottie ont dû se lever à quatre heure du matin, elles ont été conduites à Carillon pour Sottie et dans une autre ville pour Idiotie et Sottie par un taxi qui devait remplacer le bus qui remplaçait lui-même le train (ou téléphérique) de cinq heure du matin. Sinon, le train suivant était à 7 heures 30 alors que la correspondance à Carillon pour Sottie et dans une autre ville pour Bêtie et Idiotie était à 7 heures 15. Et toutes les voitures des maris étaient en panne d'allumage ou de démarreur depuis lundi. Vu les horaires d'enseignement, le garagiste qui n'a pu venir hier pour le dépannage, car 18 heures, c'est trop tard, ne viendra que vendredi soir (sur RV comme le dentiste!)

Malheureusement, concernant la grève et les manifestations, le gouvernement n' a à déclarer aucun incident.

Pour Bêtie, Idiotie et Sottie.

domino

 

 

 

 

samedi, 16 mars 2013

Hermès, Charles Quint, Philippe II et le Duc D'Albe

Roman-théâtre

- Doofie : Ma chère Dummie, je viens de faire une recherche et je suis tombée sur un article en néerlandais sur l'encyclopédie Klikimédia.. Ton je ne sais combien de fois arrière-grand-oncle Hermès, le frère de ton aïeule Baerbel  n'était pas seulement le conseiller de Charles Quint.

Né en 1500, professeur de droit à la faculté de Louvain de 1526 jusq'à son mariage en 1537, il fut conseiller de Charles Quint seulement à la fin de son règne à partir de 1550. Ensuite, il fut conseiller de Philippe II d'Espagne... et du Duc d'Albe...

- Dummie s'exclame : Quoi???? Du duc D'Albe? De Alba du Don Carlos de Schiller? Ce vilain personnage...

-  Doofie : Et oui, ma pauvre Dummie...

- Dummie : Tu aurais pu t'abstenir de me le dire... Déjà Philippe II, il n'a pas très bonne réputaion aux Pays-Bas, alors Alba... Moi, j'aurais pris parti pour Don Carlos.

- Doofie : Alva, ma chère, ça s'écrivait en néerlandais Hertoog Alva...

- Dummie : Oh! Mais que me dis-tu là...

- Doofie : En plus, c'était un de leurs amis, l'un de leurs familiers...

- Dummie : ça alors... Et mon aïeule, elle était aussi leur familière?

- Doofie : L'histoire ne le dit pas... Elle était restée dans sa ville natale, où il y a une église Saint Hermès. Son mari, le beau-frère d'Hermès,  était bourgmestre durant certaines années, car la charge était élective. Ils avaient beaucoup de frères et soeurs...

- Dummie : Le bourgmestre... C'est aussi mon ancêtre... Forcément...

- Doofie : Bien sûr..

- Dummie : Mais par qui je descends d'eux, mes grands-parents du côté de mon père n'étaient pas très aisés... ? Lui état ouvrier et ma grand-mère ouvrière du textile...

- Doofie : C'est à la fin de l'absolutisme que tout a chaviré pour tes ancêtres, mais certaines branches de cette famille ont eu plus de chance. Petit à petit, les héritages se subdivisent tant qu'il ne reste plus grand chose.

- Dummie : Et le philosophe troubadour catalan ?

- Doofie : Là, tu descends directement de lui par ta grand-mère paternelle.. Les deux femmes qui t'offrent ces ancêtres sont ton arrire-arrière grand mère du côté de ton grand-père paternel et ton arrière grand-mère du côté de ta grand-mère paternelle. Qui avait une ancêtre sur sa branche féminine qui était la fille d'un descendant direct du catalan, elle s'est mariée avec un flamand. de Bruges, peut-être quelqu'un de connu.  Peut-être qu'elle était la fille d'un grand d'Espagne, car ce philosophe avait été dans sa jeunesse page du roi d'Aragon.

- Dummie : En fait, c'était des ouvriers qui étaient mariés ensemble et descendaient tous les deux d'interllectuels très célèbres au Moyen-Age et à la Renaissance...

- Doofie : Exactement... sans le savoir sans doute... C'est ainsi que les grandes âmes se choisissent pour faire des petites filles comme toi...

- Dummie : Oh, ne me lance pas de fleurs Doofie, je ne suis pas si bien que toi...avec ton QI de 232... la championne du monde des QI.

- Doofie : Il faut bien être championne de quelque chose... Mais je vais te raconter une chose : pendant nos études d'allemand, on nous a inculqué que le Duc d'Albe (Alba pour Schiller) était un méchant, et Don Carlos un gentil.. et voilà que tu te retrouves par tes ancêtres en porte-à-faux avec cette idée, voilà, ce qui te chagrine Dummie, mais il faut de tout pour faire une famille...

domino

 

 

 

Charles Quint

Du journal de Dummie,

comme Doofie m'a dit qu'un de mes ancêtres, ou, non, je me trompe, le frère d'une de mes ancêtres était conseiller de Chares Quint, j'ai fait une petite recherche sur Charles Quint, et ça me permet de réviser la dynastie habsbougeoise.

Bon, Charles Quint a vécu à la même époque que François 1er et Henri VII d'Angleterre. C'était un enfant malingre, et pâle, qui au départ ne connaissait que le néerlandais, sa langue maternelle, et le français, sa deuxième langue (comme tout bon belge actuel).

En efet,  il avait été élevé chez sa tante Marguerite de Bourgogne à la cour de Malines (Mechelen en néerlandais et Mecheln en allemand) près de Bruxelles. Avant son coronnement à l'âge de 16 ans, au palais Coudenbergh de Bruxelles, il n'a pratiquement vécu qu'au Pays-Bas (Bruxelles faisait partie alors des Pays-Bas bourguignons, autrichiens et espagnols).

Certes François 1er avait essayé de prendre ces Pays Bas à Maximilien de Habsbourg, mais il n'a obtenu que la moitié Sud de la Bourgogne et Maximilien, puis Charles Quint ont gardé le Nord de la Bourgogne, qui était cinstituées essentiellement des Pays-Bas et du Luxembourg. C'est l'Etat tampon des ducs de Bourgogne qui possédaient aussi le Comté des Flandres, et qui étaient des ennemis héréditaires des rois français, l'ancienne Lotharingie, issue du partage entre les petits fils de Charlemagne, qui est coupé alors en deux (par Maximilien et Fraçois 1er) et c'est ce partage du Duché de Bourgogne qui va créer les premiers conflits entre le Saint Emoire Romain Germanique dont font partie l'Autriiche et les Pays Bas et aussi tous les petits états allemands et une partie de l'Italie et la France. Donc, les problèmes entre la France et l'Autiche-Allemagne datent de l'époque de François 1er.

Charles Quint n'hésite pas à humilier ses ennemis, sans les tuer, il les fait prisonnier. Je suis moi-même française de naisance, mais ce que mes compatriotes ignorent souvent, eux qui portent aux nues François 1er, c'est que ce grand roi de France, sil a certes  gagné Marignan et a perdu beaucoup d'autres batailles et a dû ensuite rendre les provinces gagnées en Italie à Charles Qunint, qui l'a fait prisonnier. Il fit prisonnier d'abord François 1er (en Espagne) pendant un an, puis ses deux fils pendant assez longtemps et il a demandé pour eux une rançon (en Gulden, bien sûr, il était néerlandais...) et de restituer les provinces italiennes gagnées à Marignan.

En effet, Charles Quint possédait ces provinces qui lui étaient revenues à la mort de Jeanne d'Aragon, sa mère, dite Jeanne la Folle, car l'Espagne avait outre ses provinces d'Amérique aussi des provinces italiennes.

Son empire où le soleil ne se couchait jamais, était constitué de se provinces d'Autriche, héritées de son père Habsbourg, ses provinces néerlandaises du partage de la Bourgogne (auparavant, les Pays-Bas étaient bourguignons), et ses provinces italiennes et d'Amérique de sa mère Jeanne D'Aragon, car les autres héritiers del la couronne d'Espagne étaient morts.

Comme dans l'Antiquité il y eu aussi sous Charles Quint un sac de Rome, pour faire prisonnier le pape Clément VII qui s'était allié à la France, les lansquenets de Charles Quint ont pris Rome d'assaut et ont détruit nombre de beaux palais. Clément VII devint alors prisonnier de Charles Quint et ils dut payer une rançon et couronner Charles Quint empereur Romain Germanique d'Occident, car celui-ci avait été -moyennant finances, Charles Quint se fit couronner pas le pape à Bologne et non à Rome, car il e voulait pas aller jusqu'à Rome, qui était trop loin. Charles Qiunt était un peu corrupteur, par les Princes  Electeurs. Parmi les candidats il y avait aussi François 1er de France et Henri VIII d'Angleterre. Mais aucun de ces deux rois ne fut élu, Charles Quint corrompit même le prince électeur protestant de Brandenbourg favorable à la France, mas avec une somme bien moindre que celle accodée aux qutres princes électeurs. Il était soutenu par les banquiers Fugger.

Malgré l'or et l'argent qui affluait de l'ancien empire inca, Charles Quint, mit la couronne impériale en déficit, car il emprunta beaucoup d'argent aux Fugger et autres banquiers;

Outre le Roi de France, Charles Quint dût faire face aux protestants. Il convoqua Luther qui refusa d'enlever ses thèses, mais il lui laissa la vie sauve. Il eu à gérer l'avènement du protestantisme sur ses terres. Si au début il fit quelques bûchers, il eu une position mitigée ensuite, car il avait besoin du soutien des princes protestants qui étaint dans le Saint Empire Romain Germanique, position que n'eut pas son fils Philippe II d'Espagne (il avait partagé la couronne entre Phlippe II à qui il donna l'Espagne et toutes ses possessions américaines  et les Pays-Bas et son fils Maximilien auquel il donna l'Autriche et il abdiqua en 1555 en disant à Philippe II de gouverner comme si il était mort. Il souffait de la goutte depuis l'âge de 27 ans, car il mangeait beaucoup (mais d'après ses portratis il restait mince, car il faisait beaucoup de cheval en bon cavalier éduqué à la cour de Flandres, la cour ducale de Bruxelles était la plus belle cour du monde, celle qui avait les plus beaux tournois et les plus beaux festins et la plus belle culture chevalesque.

Les chevaliers de Charles Quint peu aimés en Espagne, étaient néerlandais et faisaient partie de la noblesse néerlandaise d'origine carolingienne et en cela, Charles Quint était le sucesseur direct de Charlemagne, sur le thrône duquel il s'asseyait à Aix-la-Chapelle.

Les 31 conseillers de son royaume étaient des nobles néerlandais, d'ailleurs Charles Quint ne parlait ni l'espagnol et seulement quelques mots d'allemand, il parlait bien le néerlandais, assez bien le français et un peu le latin, qui l'ennuyait : Dans son enfance, il avait eu comme professeur de latin et d'humanités le grand Erasme., mais il préférait les sports équestres.

Parmi ses 31 conseillers, figurait le frère de mon ancêtre féminine,qui est aussi l'ancêtre de domino, maintenant vous savez tout. Sous Charles Quint tous les membres masculins de sa famile, frères et beaux-frères,  avaient des charges souvent municipales : bougmestres de villes importantes , etc..

Charles Quint avait, par ces 31 conseillers d'Etat essayé de recréer la Table Ronde du Roi Arthur.

Charles Quint portait l'ordre de la Toison d'Or.

Charles Quint, grand empereur, a dû abdiquer pour raisons de santé et a dû alors s'humilier en disant qu'il avait commis beaucoup d'erreurs. Cela était une première chez les Habsbourg. A l'âge de 55 ans. Mais il était surtout perclu de douleurs physiques dues à la goutte. Mais c'est de la malaria que Charles Quint mourut dans sa retraite espagnole. Peut-être que s'il était resté aux Pays-Bas, il 'n'aurait peut-être pas contracté la malaria et il serait mort moins tôt, car Charles Quint, dans sa retraite s'était mis à écrire des livres d'histoire et cela aurait peut-être intéressé le monde de l'Histoire,

Dans ses trois parties de royaume, l'Emprereur néerlandais avait passé 28 ans aux Pays-Bas, 18 ans en Espagne et 8 ans seulement où 'était l'origine de sa dynastie en Autriche.

Ses campagnes et ses voyages l'avait conduit dans tous les coins d'Europe, et il avait pris Constantinople et aussi Tunis où il s'était déplacé personnellement.

En effet, Maximilien, son grand-père lui avait dit que pour que le monde soit en paix, il fallait l'unifier sous une seule couronne.

Bon, voilà, un pan d'hsitoire européenne qui ne va pas plaire aux Français, surtout de savoir leur roi François 1er prisonnier de Charles Quint durant une année complète.

Et pourtant, Dummie et domio sont françaises depuis au moins trois générations.. avant disons... que leurs origines étaient plus au Nord et à l'Est, quoiqu''à l'Est, on parle de pays welsch. Welsch est dérivé de celtique...ah! Ces bons gaulois.

Pour Dummie,

 

domino

 

.PS Si Dummie a écrt cette page dans son journal, c'est parce que je lui ai révélé ses origines, et depuis que je lui ai révélé ses origines, elle commence à s'intéresser de près aux périodes histoiriques penant lesquelles ses ancêtres ont eu une influence.

Et de plus Dummie s'est trompée, le frère de son ancêtre Baerbel  ne faisait pas partie du conseil d'Etat de Charles Quint (affaires juridiques), mais de son conseil privé (grand enjeux politiques), son troisième conseil étant son conseil des Finances (affiares financières). il était professeur de droit à l'université de Louvain. Ce conseil gouvernait l'Empire au quotidien. Très actifs sous la régence de Marie de Hongrie (le conseil privé était constitué de onze juristes), leur pouvoir fut limité  et subdivisé par Charles Quint qui, en son absence,  finissait par gouverner malgé lui.

Vous comprendrez pourquoi, Dummie et domino, n'ont de conseils à recevoir de personne.

Doofie

PS pour Doofie : domino

 

dimanche, 10 mars 2013

Les ancêtres de domino

Du journal de Doofie (roman-théâtre)

Bonjour chers lecteurs de domino,

maintenant vous me connaissez déjà beaucoup, je suis Doofie, personnage de roman-théâtre de domino, mais il faut qu'en tant que personnage de roman-théâtre, je parle de mon auteure domino, car comme je suis généalogiste amateur chevronnée (2 étoiles sur un site de partage de généalogies),  j'ai fait des recherches sur les ancêtres de mon auteur domino. Et bien, domino a des ancêtres... et non des moindres :

Si comme la plupart des autochtones de sa région (qui est aussi ma région d'origine), elle descend de Charlemagne de même que son mari et de Louis le Pieux (ou Louis le Débonnaire)... et même si ses ancêtres du XIXème siècle étaient majoritairement des gens de modeste conditions : ouvriers du textile, journaliers (= travailleurs agricoles à la journée), tourneurs en fer, repasseuses,... si beaucoup de ses ancêtres plus anciens avaient des professions modestes, mais très minutieuses : une série de dentellières brugeoises par exemple, comme elle s'en doutait depuis longtemps, si on remonte plus haut, à partir du XVIIème siècle en remontant les siècles, elle a aussi beaucoup d'artistes ou de familles d'artistes dans ses origines :

- elle est de la famille d'un peintre baroque flamand, souvent passé sous silence en France, auteur de natures mortes essentiellement, d'une célèbre scène d'un champ de bataille belge après la bataille, et d'autres scènes champêtres. Quittant son pays natal au pied d'un mont des Flandres, célèbre grâce à sa côte redoutée des coureurs cyclistes, il avait ouvert un atelier à Anvers, peu après la mort de Rubens.  Ce  peintre avait un extrême souci du détail et ses peintures étaient comme des photographies.

- elle est de la famille d'un compositeur de musique franco-flamande de la Renaissance, issu de la ville voisine du mont en queston : plusieurs branches remontent à cette famille : parti en Italie et protégé par Marguerite de Bourgogne, gouvernante des Flandres, la fille batarde de Charles Quint, fille qu'il eu avec une flamande qu'il avait endomi artificiellement, notre musicien a surtout composé de nombreux madrigaux. Il revenait parfois dans sa ville natale.

Ces deux ancêtres sont ceux de son grand-père paternel.

- elle descend directement d'un troubadour et philosophe catalan, protégé du roi d'Aragon, dont une descendante en ligne directe (dont le père portait le même nom que le troubadour) avait épousé un flamand de Bruges. Alors, étonnez-vous que domino écrive notre roman et maints poèmes.

Ceci dit elle a d'autres ancêtres non moins importants, nombres d'échevins et de bourgmestres et de baillis jalonnent son arbre Baroque et Renaissance. Alors étonnez vous que domino ait cete tendance à la politique non politicienne et équitable.

Elle descend même de la soeur d'un conseiller du conseil flamand de Charles Quint, mais cette famille est tombée en disgrâce sous Philippe II (ils ont occupé les Pays Bas, dont la Flandres pendant tout le XVIème siècle), car certains des enfants s'étaient convertis à la relgion protestante et les hommes convertis au protestantisme avaient dû s'exiler en Hollande, alors que femmes et enfants restaient en Flandres. En effet Charles Quint et la régente Marguerite de Bourgogne (à ne surtout pas confondre avec Marie de Bourgogne, hostile aux flamands), étaient forts aimés des flamands, mais ce ne fut pas le cas de Philippe II qui vit s'élever la révolte contre lui, de tous les flamands qu'ils soient protestants ou catholiques. Ceci surtout à cause du Duc d'Albe qui régissait les Flandres.

Ceux qui comme nous ont lu Egmont de Goethe comprendront mieux, mais domino et nous étions loin de nous douter que nos ancêtres avaient touché d'aussi près ces évènements hitoriques.

En faisant l'arbre de domino je suis d'ailleurs tombée sur des familles alliées van Goethem, nombreux à Bruges, mais je ne sais pas si on peut faire un rapprochement, mais l'esprit eclectique de domino, à la fois littéraire et scientifique, est assez proche de celui du grand homme. Domino est d'ailleurs une grande admisratrice de Goethe.

Beethoven est aussi d'origine flamand, mais il est plutôt issu du Limbourg et de la province d'Anvers.

Bon, mais je n'ai pas encore calculé si domino, mon auteure, avait un degré de parenté avec le grand "allemand"

Bon. je continue : domino a 1/4 d'ancêtres alsaciens, alsaciens si on veut, tiens dedans on trouve la descendante d'un bourgeois d'Ile de France,  et aussi des Suisses allemands (un bougeois de Lucerne et des gens plus modeste du canton de  Solothurn (Soleure), des allemands, de Hesse-Darmstadt et du côté non alsacien de son grand-père maternel un marchand de Coblence qui a eu quatre femmes, dont son ancêtre morte le jour de la naissance de sa filel ancêtre, et qui n'a eu que cette fille qui était la deuxième femme de ce marchant qui a été tros fois veufs de dames flamandes.

Beaucoup de ses ancêtres alsaciens ont des noms français car ils sont du pays Welsch. Deux de ses ancêtres alsaciens étaient chirurgiens du XVIIIème siècle, on se demande ce qu'ils pouvaient opérer à l'époque...  l'un habitait dans un village viticole et porte le nom d'un celèbre vin d'Alsace bien qu'à l'époque, il n'y avaient que des notables dans cette famille : médecins, notaires... l'autre était dans une vile perdue dans la montagne. L'un était de la plaine et l'autre de la montagne et ils se sont rejoint par un mariage entre une de leur fille et un de leur fils.

Ses ancêtres alsaciens n'étaient pas vignerons, mais exerçaient plutôt en montagne des professions liées au bois.

Alors que les anccêtes de son grand-père maternel exerçaien des professions liées au fer (forgerons,tourneurs), d'ailleurs son grand-père faisait encore dans sa jeunesse  du fer forgé, ses deux hobbies étant le fer forgé et la photographie. Comme il avat le sens du commerce il vendait ses oeuvres de ferronerie à ses voisins et tout un quartier de la banleue parisienne porte des marquises faites par lui.

Bon, de l'autre côté, du côté de son père,  les professions étaient liées à la laine et au textile, sauf apparemment que son grand-père paternel, mort jeune, avait une profession plus technique,liée apparement à la mécanique, qui faisait à l'époque son entrée en scène.

Domino ne me croit pas, mais ce son ces vrais ancêtres, alors, n'allez pas tirer vos idées de ce passage de mon journal que je mets dans ce blog, car à moins d'être cousins de domino, vous aurez du mal à faire crire que ce sont les vôtres... surtout qu'elle, son frère, sa soeur et leurs enfants et petits-enfants sont les seuls descendants du grand-père mécanicien.

La famille de son grand-père maternel, ses ancêtres étaient très mouvement läïque français, ils étaient proche de Jean Jaurès, parait-il, si bien que ses origines sont très partagées :

- une grand-mère alsacienne catholique avait épousé un grand-père catholique sur le papier, mais assez anticlérical.

- une grand-mère paternelle, très simple, mais issu de familles flamandes qui avaient eu leurs moments de gloire et qui avait de lointaines origines catalanes. En partie des partisans de Napoléon apparememnt, puisque certaines files et une de ses ancêtres se préonomme Eugénie Napoleone Rosa, tout un programme...

- un grand-père qu'elle n'a pas connu (sa grand-mère, veuve en son jeune âge,  était remariée et pour renforcer le lien avec le beau-père de son père, on lui avait donné le grand-père de remplacement comme parrain, sans qu'il y ait de lien de sang avec lui) : son vrai grand-père, son grand-pre lui, issu aussi de grandes familles flamandes, tombées en désuétude au XIXème siècle après le passage de Napoléon, famille qui avaient donné de grands artistes, dont un  peintre et un musicien de renom; à la Renaisance et à l'époque baroque.

Et puis, elle est la cousine d'une auteure belge en vogue actuellement, éloignée (7ème ou 8ème degré) mais c'est quand-même quelque chose.

Elle serait même la cousine éloignée d'une chanteuse célèbre, qui a été son idole dans sa jeunesse. Voilà pourquoi elle se sentait irrésistiblement attirée par son chant. C'est par sa grand-mère paternelle que Doofie serait cousine avec elle, et bien que le père de cette chanteuse soit coloré, leurs pères ont vraiment un air de famille. Ceci dit, son nom est d'origine espagnole et flamande, mais un amiral portugais navigateur, portait aussi son nom,  et tout comme la Catalogne, le Portugal était à l'époque de Charles Quint aussi sous le joug austro-espagnol.

Doofie

___________________

N'allez pas croire ce que dit de moi, mon personnage de roman-théâtre, Doofie... et puis, on a tous ici ou là, un cousin célèbre. Ceci dit, la généalogie semble être une science passionante et dans trois ans et demi, quand je serai retraitée, j'irai vérifier tout ce que Doofie écrit ici.

La génaalogie a aussi fait découvrir que preque tous les présidents des Etats-Unis sont cousins ensemble.

domino