Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 31 août 2019

Portes ouvertes ou fermées?

Roman-Theâtre

(Aujourd'hui Dummie lève le volet de la porte-fenêtre qui donne sur la jardin. Elle vérifie que les poignées des deux portes, celles de droite qui fait un peu fenêtre à l'anglaise soient bien fermées. (Elles sont bien tournées vers le bas à la verticale et il n'y a pas moyen de les bouger. 

Ok, je peux sortir se dit Dummie et elle s'en va faire les courses. 

Quand elle revient, elle voit de loin une grosse voiture garée devant sa porte d'entrée et sa porte de garage en même temps. Ils exagèrenet ceux-là se dit Dummie. 

Dummie vaque à ses occupations dans la maision. Puis elle se dirige vers la porte fenêtre et s'aperçoit que quelque chose ne va pas aux poignées de ses portes. Elles sont toutes les deux deviées vers la droite au lieu d'être bien verticales. Elle essaie d'ouvrir celle du milieu qui ne s'ouvre que comme une porte. Elle resiste, elle est encore fermée à clef. Elle essaie celle de droite, elle s'ouvre toute seule, sans clef, alors que ce matin elle était fermée à clef. Quelqu'un a dont ouvert cette porte, par l'extérieur? Par l'intérieur? Du fond du jardin, certainement pas, c'est trop brousailleux. La petite barrière sur le coté, envahie volontairement par la végétation, n'a pas bougé. La personnne serait-elle passée par le jardin voisin? Dummie ramasse fébrilement les clefs qu'elle a cachées dans des tiroirs pou mieux les ranger. A l'étage elle met longtemps à extraire les doubles de sa porte d'entrée. Elle redescend : la voiture qui était devant son garage est partie. Je ne saurai pas qui c'était, se dit Dummie. 

Contrariée par cette porte fenêtre qui semble avoir été ouverte par une autre personne, Dummie continue à vaquer à ses occupations. Mais entre temps la voiture gris métallisé est revenue. Elle a encore son nez devant le garage de Dummie. Si bien qu'elle empêche tout véhicule de rentrer dans son garage. Quel sans gêne, ces gens, il y a quand même largement la place pour stationner ailleurs que devant mon garage.  Elle décide de monter la garde pour voir d'ù vient cette voiture qui a un logo d'un garagiste de Calais. Du monde est réuni sur le devant d'une maison d'en face, de l'autre coté de la place parviennent des bribes de conversation et des cris d'enfants qui jouent, comme souvent dans ce quartier, mais entre temps, il est presque onze heures du soir et ils font toujours du bruit. Ses deux chats ont rejoint Dummie qui s'est installée sur une chaise sur le seuil de ma porte, car il se fait tard et cette voiture est toujours là. Tout à coup une famille sort de la maison d'& coté, deux petites filles blonde et dame jeune avec un grand chignon blond et un homme un peu plus âgée. Quel sans-gène cette dame, elle sourit à Dummie, qu'elle vient d'apercevoir dans l'entrebaillement de la porte, la salue d'un retentissant bonsoir, ils ne se sont même pas rendu compte que non seulement ils étaient en infraction devant son garage, mais en plus… ils ne se sont même pas rendu compte que leur voiture gênait. Vraiment sans soucis ces jeunes...Pourtant stationner sa voiture d'une façon aussi ostentatoire devant ses portes et surtout devant son garage, Dummie avait pris cela pour un harcèlement, d'autant plus qu'elle met cela en relation avec les portes de sa terrasse presque forcées. 

Le mystère reste entier, depuisis que l'on a refait ses portes, avec en plus de nouvelles serrures de sécurité semblant être sûres, et en l'absence momentanée de Quicky, il n'y a que Dummie qui possède tous les jeux de clefs, qu'elle a d'ailleurs changé de cachette. Alors elle se demande s'il n'existe pas quelque part une sixième clef qui aurait été volée par un voisin, avant que le menuisier ne lui remette ses clefs. . Dummie ne se sent plus en sécurité, dedans elle a peur que quelqu'un soit en même temps qu'elle dans la maison, dehors, elle a peur que quelqu'un entre en son absence. 

Pour Dummie

domino

 

                                                                                             

jeudi, 22 août 2019

Une revenante

Non, n'ayez pas peur, je ne me promène pas déguisée en fantôme avec un drap sur la tête avec des trous en face des yeux pour pouvoir y voir clair, je reviens seulement sur ce blog, et je dois dire que cela fait plus d'un mois que je n'avais plus de téléphone fixe ni d'internet à cause de fils malencontreusement sectionnés sur le mur de mon habitation. J'espère que vous ne m'en voudrez pas et Doofie et Dummie feront bientôt leur réapparition ici, mais sachez que pendant tout ce temps, elles ont  continué à vivre au gré de mon esprit. 

A bientôt donc. 

domino

jeudi, 20 décembre 2018

Coïncidences??? (2)

Roman-théâtre

 

Dummie va à la boîte aux lettres samedi vers midi. Pas de courrier (d'ailleurs après une période très féconde en courrier, il n'y en a presque pas eu depuis cinq jours, jute une carte de vœux). Mais un avis de passage d'une firme d'électroménager. Quicky venait de lui dire : La voiture de la poste vient de passer. Mais il n'y avait rien de la poste, juste ce papier, d'un avis de passage de la veille dans l'après-midi alors qu'ils étaient là...

Dummie se dit, c'est bizarre, je n'ai rien commandé dans ce magasin. Je vais téléphoner, c'est peut-être pour un voisin, je vais demander s'ils ne se sont pas trompés de boîte. Mais pas moyen de les avoir au numéro demandé, il faut bien une heure d'attente, et avec le mobile, il faudrait le charger pendant l'attente, ça ne va pas. Le temps qu'elle attend, le téléphone serait déchargé. En plus, il y a une facturation par minute. 

Bon, on verra plus tard. Elle voit sa voisine et lui demande si ce n'est pas pour elle. Celle-ci va téléphoner à sa fille car elle attend un paquet d'elle, mais sa fille l'a envoyé par la poste, et ce n'est pas de ce magasin. Alors, elle prend son papier, va chez les autres voisins, et leur demande si ce n'est pas pour eux, non… ce n'est pas pour eux. 

Elle garde le papier, elle va demander à d'autres voisins, et dit : "Oh, si on ne trouve pas, il faut laisser tomber", alors que Dummie n'est pas tout à fait d'accord, car sinon les gens n'auront jamais leur paquet. 

Mais nouveau coup de théâtre : Le lendemain, Quicky, son époux, lui apprend que l'un des fondateurs de la chaîne de magasin est décédé. Renseignement pris, il est décédé en Amérique au moment précis où Dummie prenait l'avis de passage de ce magasin dans sa boîte aux lettres. C'est vraiment une coïncidence troublante. 

Aujourd'hui, elle cherche son nom sur internet… on dit qu'il est mort, samedi presque à l'heure où elle a pris le mot dans la boîte aux lettres. Masi on ne dit pas de quoi. De quoi faire un bon roman policier, pense Dummie et ce n'est même pas dans son imagination…!!!!

 

Pour Dummie et Quicky

domino

 

 

 

 

jeudi, 22 novembre 2018

Encore des disparitions d'objets

Roman-théâtre (suite)

 

Décidément, rien ne va plus chez Dummie et Doofie, après les disparitions de livres, et de papiers importants, ce sont les objets de la vie quotidienne et les vêtements neufs qui disparaissent. 

Pourtant, en principe quand Doofie et Dummie sont chez elles, il n'y a que des gens de confiance qui y entrent.

Quand les hommes sont seuls à la maison, elle ne sait pas. Mais elles conseils à leurs maris vieillissant qui marchent avec une canne et lentement, de n'ouvrir la porte à personne d'inconnu. Et de ne laisser entrer personne quand elles ne sont pas là. La tâche est facilitée par un chat su voisinage qui entre de façon impromptue, car maintenant on ferme bien sa porte, même quand on ne va qu'à la boîte aux lettres où à la poubelle, pour qu'il n'entre pas, car une fois qu'il est dans la place, c'est difficile de le faire sortir. 

L'autre jour, il était monté dans la voiture de la dame qui distribue les publicités et ne voulait plus en descendre. 

Bon, voilà… Après des vêtements qui ont disparu cet été : un beau t-shirt blanc avec un empiècement en dentelle que Doofie avait préparé au pied de son lit pour le mettre le lendemain, une veste grise en laine, quelques sous-vêtements neufs, Et depuis hier, elle ne trouve plus une jolie trousse de manucure, qu'elle avait eu en cadeau dans un colis de VPC. 

Ce soiir, c'est Dummie qui en faisant du jardinage, elle est en train de mettre une haie au fond de son jardin, car la sienne a disparu avec l'élagage, a perdu sa petite pelle verte, qui lui sert aussi pour les potées. Elle a cherché pendant une demi-heure, plus moyen de mettre la main dessus...Quoiqu'une pelle verte dans la verdure à la tombée de la nuit, cela ne se voit pas trop. 

Décidément, c'est frustrant, toutes ces affaires qui disparaissent. Doofie pense que pour la pelle verte, comme çà au fond du jardin, alors qu'il n'y avait personne à 20 mètres à la ronde, c'est sûrement un OV... chut! Il ne faut pas prononcer le nom, qui la lui a prise. 

pour Doofie et Dummie

domino

 

 

 

 

mardi, 13 novembre 2018

Drôles d'avions

Roman-théâtre

Hier Doofie revient de chez sa copine Dummie à pieds, déjà sur la seuil de la maison de Dummie, elle a l'attention attirée par un avion. Il a un clignotant blanc et un clignotant rouge, ce qui est normal. Il parait que les avions ont aussi des clignotants verts, mais Doofie ne les voit jamais, elle voit toujours le rouge et le blanc, pourtant, elle n'est pas daltonienne… 

L'avion va de droite à gauche (c'est à dire du Sud-Ouest au Nord-Est, mais soudain, il change de direction et va dans l'autre sens, tout droit par rapport à la première direction, puis il fait un angle obtu direct et s'en va vers le plein Ouest et passe au dessus de la maison de Dummie, tout doucement, presque trop doucement pour un avion qui semble voler à assez basse altitude, puisque l'on voit ses deux feux distinctement, mais on n'entend qu'à peine le moteur en décalé vers l'arrière comme pour les avions à réaction.

Ce soir, re-belote. En revenant de chez Dummie qu'elle n'a saluée que quelques minutes, elle aperçoit en arrivant chez elle, au moment où elle se tourne sur le côté pour déposer son sac à provision, un avion derrière la cheminée de Dummie, enfin sur la gauche de la cheminée, mais dans le ciel derrière celle-ci, l'avion à deux feux blancs, un à l'avant et un à l'arrière. Il semble stationnaire, c'est bizarre, se dit Doofie, il ne bouge pas, puis au moment où elle se dit cela, il se met en route, sans bruit, passe derrière la cheminée, réapparait un court instant de l'autre côté de celle-ci avant de disparaître derrière la maison de Dummie. 

Bizarre, dit-elle en entrant, à Schnelly… C'est sûrement l'ISS, dit Schnelly. Oui, ça pourrait l'être, direction Sud-Nord, alors que l'ISS devrait aller Sud-Ouest Nord-Est ou Nord-Ouest-Sud-Est selon sa position. Après vérification sur son ordinateur, Doofie voit que l'on ne pourra voir l'ISS que vers 5 heures du matin, pour le moment, la station est trop décalée vers l'Est pour qu'on la voit, elle passe au-dessus de la Sibérie et pas de l'Europe. Donc, ce n'est pas l'ISS. 

Alors, qu'est-ce? A certains moment, il y a beaucoup d'avions en altitude qui laissent derrière eux de petites traînées blanches, on ne les entend pas, ils volent presque toujours deux pas deux en parallèle, et parfois, il sont croisés à angle droit par une autre traînée blanche. Ils arrivent toujours en nombre, à certaines heures seulement, car il peut y en avoir ainsi une dizaine qui font une espèce de ballet dans le ciel, ceux qui vont d'Est en Ouest, passant plus près que ceux qui vont  d'Ouest en Est. Ces passages durent environ une demi-heure puis le ciel se débarrasse peu à peu de ces traînées blanches et on ne voit plus d'avions pendant plusieurs heures. Et parfois, on n'en voit plus pendant plusieurs jours quand le ciel est bleu, Bien sûr, quand il y a des nuages et cette pluie froide de novembre, on ne voit rien. Il n'y en avait  pas pendant la canicule qui a duré de mai à septembre. Doofie et Dummie trouvent cela bizarre. 

Pour Doofie et Dummie

Dominique

samedi, 10 novembre 2018

Des disparitions d'habits

Roman-théâtre

En ce moment, ce sont les habits de Doofie, une retraitée de l'enseignement, qui disparaissent. En particulier les vêtements neufs qu'elle vient de s'acheter, et au prix de multiples recherches, ils ne sont pas retrouvés. Si elle en fait part à son époux Schnelly, cela devient la source d'interminables disputes. Ce n'est pas lui qui les a pris, clame-t-il...

Bon, aujourd'hui, Doofie s'est aperçue au moment d'aller dormir que les manches de son haut de pyjama étaient mouillées, car elle s'est lavé les cheveux ce matin et n'a pas fait attention à ses manches… Elle a voulu enfiler le pyjama neuf qui va forcément, puisqu'il est de taille 58 (une taille très difficile à trouver), mais impossible de le retrouver, il était encore dans son emballage de VPC, avec une ou deux autres choses qu'elle avait mis en attente avant de les utiliser. 

Cette semaine, ce sont aussi deux SG en pur coton qui ont disparu, la seule matière que Doofie supporte à même la peau. 

Il y a environ un mois un T-Shirt blanc avec un empiècement en dentelle et un gilet gris ont disparu : pas retrouvés...

Et c'est presque un jour sur trois, qu'un vêtement qui lui tient à cœur disparaît. La plupart du temps encore neuf ou ayant l'aspect du neuf. Cette situation devient intenable, car Doofie est toujours sur le qui-vive et doit dissimuler ses vêtements neufs pour qu'il ne disparaissent pas. 

Personne d'autre que Doofie et Schnelly ne fait le ménage chez eux ou range leurs affaires, donc, il doit choisir d'un voleur extérieur. Doofie essaie de le prendre sur le fait, mais ele n'y arraive pas. Quelqu'un qui vient le matin, quand par hasard, elle prolonge sa nuit jusqu'à 8 h 30 ou 9 h. Plus moyen de faire la grasse matinée quand Schnelly est en bas, dans la cuisine pas loin de la porte d'entrée. 

Serait-il complice d'une voleuse? Ou bien transforme-t-il les sachets dans lesquels Doofie a laissé quelques vêtements en sacs poubelles? 

Pour Doofie

domino