Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 16 novembre 2016

Renvoyée de la chorale

Roman-théâtre

Vous savez tous que mon héroïne de roman-théâtre, Doofie, a une belle voix, qu'elle chante bien et joue bien de la guitare.

Comme elle faisait des études universitaires avec sa petite fille, elle a décidé d'être un peu plus présente cette année (l'an dernier, elle faisait des études par correspondance) et de s'impliquer davantage dans la vie universitaire. Comme d'habitude, elle a payé sa cotisation à l'action culturelle avec des droits universitaires, puis a consulté la plaquette des activités possibles et a opté pour une activité musicale, une petite chorale de chansons françaises où l'on était sensé faire rire le public ou rire soi-même. Elle s'attendait à bouger sur scène, devoir mimer les chansons, etc..

Et non, la chorale es très statique, on est en cercle, toujours debout pendant les répétitions,  il y a des voix plus ou moins graves, plus ou moins aigües, mais mis à part les hommes, on ne sait pas trop qui fait quoi, c'est difficile de s'y retrouver au début.

Elle ne sait pas qui est le chef, elle découvrira plus tard, c'est à dire seulement aujourd'hui, que c'est un chanteur régionalement connu, dont le groupe a eu une notoriété régionale à une certaine époque, elle en  avait vu une fois un concert dans sa vile dans les années 80.

Au début elle est bien accueillie, mais on lui dit qu'elle est la seule étudiante, alors que les autres choristes sont des professeurs de l'université et des personnels, membres administratifs, etc... Il n'y a que trois nouveaux, elle-même et deux hommes.

Tous les autres sont là depuis longtemps et on répète au début des chansons connues des autres choristes, souvent connues du grand public aussi. Doofie essaie de chanter avec eux la première fois. A la seconde répétition deux étudiantes sont venues, des plus jeunes, bien vite reparties, elles sont ne sont venues que  deux ou trois fois.

En principe, l'action culturelle de l'université devrait être pour les étudiants. Doofie est assez âgée, elle est professeure retraitée du secondaire. Mais elle est aussi étudiante et a payé sa cotisation à l'action culturelle, je ne sais pas si les personnels l'ont payée aussi. 

Doofie chante avec les autres. Les hommes chantent bien, même s'ils ne sont que quatre. Les femmes sont nombreuses, mais elle trouve qu'elles crient plus qu'elles ne chantent et que les voix sont criardes dans l'aigu. Doofie a vu depuis une vidéo du concert de l'an dernier, mais elle trouve qu'elles chantaient mieux à cette époque-là qu'à la reprise de septembre. De la scène, elle trouve que ça ne va pas trop. Elles ne sont pas toujours ensemble, ne savent pas tenir les secondes voix et les papapam d'imitation d'instruments.

Avant la pause de la Toussaint, elle arrive en retard après des problèmes de train, elle avait un partiel l'après-midi. Heureusement qu'elle est arrivée à la chorale avant, car tous les trains avaient du décalage.

Ce jour-là, peut-être à cause des vacances, il n'y avait presque personne, au maximum six femmes. Oh là là, se dit Doofie, c'est l'hécatombe! Mais à la rentrée, le nombre augmente à nouveau. Ce jour-là, avec quelques choristes, rien ne marche, et le chef coupe la séance, alors que Doofie, trop en retard, ne monte pas sur scène et chante de la salle.

Puis on reprend, la fois suivante, Doofie arrive encore en retard à cause des trains. Elle est même tombée à la renverse à l'arrivée, alors que le train dans lequel elle se trouvait et d'où elle descendait au terminus allait repartir dans une autre direction. Elle est tombée à la renverse avec son pied qui était déjà sur le marchepied coincé entre les deux portières. Elle a reculé assez rapidement pour ne pas être projetée en avant sur le quai. En effet, les gens qui montaient empêchaient les autres de descendre. On a l'impression que les gens deviennent de plus en plus brutaux. Il y a des périodes comme cela. Hier, un compartiment entier, d'une dizaine de personnes était plongé dans son Pokémon, sur téléphone ou sur tablette, alors qu'un seul monsieur qui n'avait ni tablette, ni smartphone, dormait. Doofie a trouvé qu'ils étaient sages.!

Le tout s'est passé comme d'habitude.

C'est la fois suivante, que le chef a fait chanter trois solistes femmes sur les couplets d'une chanson. L'une chantait assez fort, mais les deux autres faiblement, et l'une d'elle se trompait d'air à partir du 5ème vers.

Le chef avait amené sa guitare, et Doofie lui a demandé pour jouer un peu à la fin de la séance, elle n'avais pas joué depuis le mois de juillet. . Elle a chanté touts seule alors que les  choristes s'en allaient, il restait deux choristes femmes qui montaient l'escalier du théâtre quand Doofie a entonné la première chanson traditionnelle en anglais. Leurs mines se sont rembruni à moins qu'elles étaient émues par son chant, mais je ne sais pas. Le chef avait écouté Doofie, elles lui ont fait signe de monter, il est parti dans le couloir avec elles quand Doofie a entonné sa deuxième chanson, avec tout un picking de son invention. Le chef est revenu, a laissé chanter Doofie encore un peu et il avait un air embêté... elle l'a remarqué et a parlé du prix Nobel de Bob Dylan et a dit que Léonard Cohen l'aurait mérité aussi, et elle en comprend pas pourquoi après avoir évoqué son nom, ce dernier serait décédé quelques jours plus tard, d'après Schnelly.

Il y a quelques années l'ourson polaire Knut est mort juste après qu'elle avait dit à ses élèves du samedi : Tiens, on n'a pas entendu parler de Knut depuis un moment, est-ce qu'il est encore vivant? C'était au moment ou un groupe sortait de la classe et un autre entrait. Y-aurait-il eu un traitre dans le premier groupe, qui aurait téléphoné à Berlin?

Quand même, c'est un harcèlement terrible, si on va tuer les gens et les animaux dont elle parle!

C'est la même chose quand elle parle de quelqu'un à Schnelly, elle apprend parfois sa mort quelques temps après. Alors, elle n'ose plus parler des anciens amis.

Bon, je reviens à la chorale, Doofie, quand elle a vu que le chef avait soudain changé d'attitude, qu'il avait l'air embêté, s'est dit qu'elle n'aurait pas dû chanter toute seule parce qu'on a entendu sa voix qui emplissait tout le théâtre et résonnait fort dans l'aigu. Elle entendait elle-même sa voix qui résonnait dans le haut du théâtre. Elle projette très haut. Une fois dans un banquet de chorale, elle avait chanté du classique dans une vieille mairie avec une salle très haute et le chef, qui était sympa, avait trouvé que sa voix avait l'air de planer tout en haut. Dans le lycée où elle allait au club guitare, son collègue ne lui mettait pas de micro devant la bouche, mais seulement devant la guitare, parce que les micros n'arrivent pas à capter la voix sans saturer.

C'est quand elle est revenue hier, que les choses se sont faites. Doofie est arrivée légèrement en retard, mais presque pas, quand elle est entrée dans la salle, on s'installait sur la scène, le temps qu'elle pose ses sacs et enlève son manteau, on avait commencé les vocalises, avec un magnétophone et un piano et une voix enregistrée qui faisait les vocalises, une belle voix de soprano. Mais Doofie de la salle, s'est demandé d'où venait cette voix et ce piano, elle avait crus que le piano était dans les coulisses avec une pianiste qui chantait!

Elle s'est dit : Tiens, le chef a ramené une meilleure chanteuse que moi, pour me tenir la dragée haute!

Il n'a rien dit, il n'a pas chassé Doofie qui avait oublié ses feuilles. Elle a cherché après dans le train, dans son cahier de cours où elles les mettaient d'habitude, elles n'y étaient pas. Et elles les a retrouvées en arrivant à son cours de l'après-midi, dans ce même cahier!

Le chef ne s'est pas du tout occupé d'elle, elle a même fait la dernière chanson entièrement sans papier. Et a donc râté quelques phrases dont elle ne savait pas les paroles. Les autres avaient toutes leurs paroles.

Doofie est assise pendant les répétitions, contrairement aux autres, un choriste prévenant, lui amène régulièrement une chaise.

Les solistes avaient des voix plus sonore que la fois précédente et un peu plus mélodieuses, Doofie s'est dit qu'elles avaient dû prendre des cours de chant tous les jours de la semaine écoulée. Sauf une qui n'arrivait plus à prendre sa note de départ, que Doofie aurait pu prendre. C'est celle qui chantait mieux et d'une façon plus sonore la première fois est celle qui a chanté moins bien cette fois-là.

Dans une des chansons, Doofie avait fait une voix intermédiaire, dans les refrains et un ouh ouh très aigu pour accompagner le professeur dans son solo -bien que les chefs ne doivent pas chanter en soliste-. Il a dit que le choeur sonnait vraiment bien et a cherché dans les cimaises en regardant en l'air d'où venait cette voix.

A la fin de la séance, Doofie ne s'est pas rendu compte que c'était fini, puis d'un seul coup, elle s'est levée, le chef a dit qu'il voulait lui parler. Il l'a quand même aidé a descendre les deux marches sans rampe qui mènent à la scène.

Doofie s'est dit qu'il voulait peût-être lui confier un accompagnement, mais il n'avais pas l'air content, parce qu'il l'aide à descendre de la scène et après il se fâche sur elle..

Il a dit qu'il avait eu des récriminations de choristes et que ça avait été jusqu'à la directrice de l'action culturelle, parce qu'elle sentait mauvais..

Doofie sachant que l'on dit des racistes qu'ils sentent mauvais a rétorqué qu'elle n'était pas laplumiste. Elle a cru que c'était une allusion politique, mais elle s'est dit aussi que toutes ces femmes en majorité blondes et minces, et qui ne chantent qu'en français (elle avait chant en anglais une semaine avant), étaient peut-être elles-mêmes laplumiste.

Entendons-nous, Doofie n'est pas du côté d'Océane Laplume.

Il a sursauté, en se disant, mais qu'est ce qu'elle me répond??!!

Et il a insisté que c'était peut-être ses habits qui sentaient mauvais, qu'elle devrait en changer plus souvent, - mais il faudrait déjà que les magasins fassent des grandes tailles, et que les paquets qu'elle commande par correspondance arrivent.

Il a dit : Mais si, tu sens très mauvais, quand tu passes à deux mètres de moi, je sens une odeur pestilencielle.

Doofie a compris que les deux femmes qui l'avaient entendu chanter seule étaient jalouses. Alors qu'elle n'a jamais demandé à faire un solo. Elles étaient déjà jalouses avant même que l'on lui propose un rôle dans cette chorale, chose qui ne serait sans doute jamais arrivé, car on ne donne jamais de solos à Doofie, même si elle en a souvent très envie, sauf dans les cours de chant, où elle chantait à toutes les auditions, seule ou en duo. Si elle avait mal chanté, elle n'aurait pas eu toutes les premières mentions du débutant au supérieur.

Il s'est repris un peu, a dit qu'elle pourra revenir quand elle se sera lavée; Elle a dit : Mais je me suis lavée ce matin! Quand elle aura changé de vêtements : Pourtant, elle en change tant qu'elle peut, mais n'en a pas assez.

D'ailleurs, il y a des vêtements qu'elle ne trouve plus et elles se demandent si Schnelly ne jette pas ses vêtements à elle quand on dit qu'ils ne sont plus à la mode, pas suffisamment beaux, etc.. parce qu'il y a des gens qui font passer les remarques par son intermédiaire, remarques qu'ils ne communique jamais à Doofie.

Bon, Doofie a compris :

Doofie est boulotte : racisme contre une enrobée.

Doofie a mal aux genoux : racisme contre l'handicapée qu'elle ne veut pas être.

Doofie a les yeux marrons : racisme tout court.

Jalousie envers une artiste. Jalousie envers sa voix.

Pour défendre Doofie

_________________

domino

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

E-mail disparu

Aujourd'hui un e-mail important a disparu de mon e-mail universitaire.

Dominique

Pensée du soir

Le canard se charge d'enlever les palmes de l'Amérique.

domino

jeudi, 20 octobre 2016

La fin des études forcée...alors qu'on en a envie.

 

Roman-théâtre

 

Du journal de Doofie...

 

Bonjour, vous me connaissez bien, je suis Doofie, héroïne de ce roman-théâtre avec ma cousine Dummie et toutes nos amies qui portent comme prénom des vatiations des nôtres. Vous me connaissez bien, mais vous n'entendrez peut-être bientôt plus parler que de Dummie et de ses amies,car moi, je crois que je vais me laisser mourir de faim après tout ce qui m'arrive...

 

Alors que j'étais professeur d'allemand âgée, j'ai passé encore longtemps l'agrégation, encore 5 fois admissibles sur un tard, en 2003 j'avais 52 ans, en 2005, 54, en 2011, 60 ans et en 2012 preque 61 ans pour l'interne et juste passé 61 ans pour l'externe. Tout ceci après avoir commencé ma carrière à 22 ans, réussi le CAPES à 25, bouclé le stage à 26.

 

Cette reprise d'études pour l'agrégation m'a redonné le goût de la fac, j'ai prolongé avec quelques petits diplômes de langues slaves et ouralo-altaïque, étudié les langues latines dans les centres de ressources en langue et passé les CLES, perfectionné mon anglais et réussir brillamment un CLES 3, puis forte de tous ces succès, repris à 62 ans des études dans deux cursus dont je tairai les matières exactes tant que je 'n'aurai pas terminé, bien que je vais ^peut-être mettre fin à mes études dans les jours qui viennent devant l'animosité et l'indifférence de l'administration qui ont fait disparaître l'un de mes succès de l'année dernière. Et alors que j'étais encore une étudiante fougueuse et motivée jusqu'à hier soir minuit, heure à laquelle j'ai découvert le naujfrage de mon espace numérique de travail qui a perdu beaucoup de bonnes notes, dont l'un des deug que j'ai réussi en juin dernier, je ne suis plus qu'une loque qui pleure, je ne suis pas allée en classe ce matin mais le professeur a annoncé par internet son absence en même temps que je lui ai annoncé la mienne. Ma licence de l'zautre matière est restée, me permettant de rester en Master 1, mais je n'ai pas été au cours ce matin, j'ai un nexamen la semaine prochaine, mais même si je sais tout ce que le professeur me daemande, je lui dirai que j'ai tout oublié et je lui demanderai de me mettre zéro et je saborderai ainsi mes études par protestation contre ces secrétaires qui ne réagissent même pas quand je leur demande de remettre mes notes de l'an dernier en place sur mon ent pour que je puisse m'inscrire aux examens, ces secrétaires aux noms français, racistes conte l'immigration flamande de la fin du XIXème siècle, comme l'on été ceux qui ont envoyé mon grand-père, prère d'un enfant de quelques mois au casse-pipe en 1914, et qui ont envoyé mon père, orphelin de père, aussi au presque casse-pipe, dans les Stalags et les Straflags entre 1940 et 1945. Ces secrétaires qui votent pour Océane Laplume.

 

Bon an, mal an, j'ai avancé dans ces deux licences en double cursus, deux fois le L1 à 63 ans, une fois le L2 et les trois-quart d'un deuxième L2 à 64 ans, plus un diplôme de langue slave la même année, une fois le L3, une autre partie de L3 et la fin du L2 d'un autre cursus, ce L2 dont on vient de me supprimer de nouveau les quatre UE qui étaient à refaire l'an dernier et dont on a supprimé le score que 'j'avais amené au-dessus de la moyennne, gagnant ainsi un nouveau Deug (un troisième) en même temps qu'une nouvelle licence (une deuxième).

 

Bien sûr, je n'ai pas de thèse ni de HDR (habilitation à diriger des recherches) et avec mes cinq admissibilités à l'agrégation d'allemand, dont trois en moins d'une année, comparés à tous ces agrégés, ces maîtres de conf, ces professeurs des universités, je ne vaux rien, et j'ai intérêt, malgré mes cinq admissibilités à l'agrégation d'allemand, en tant que retraitée, à m'incliner devant eux et même devant les secrétaires qui ont soit des BTS pour les plus petites (j'ai enseigné l'allemand dans leur BTS), et des Masters dit de communication pour les plus grandes, qui sont en fait des masters de secrétariat et d'utilisation de l'ordinateur, en fait des C2i perfectionnés, Qu'est ce qui est plus difficile le master de communication, devant les titulaires duquel je dois m'incliner, ou ma licence, ma maîtrise, mon CAPES d'allemand (externe) et mes 5 admissibilités à l'agrégation  d'allemand ?

De ma vie je n'ai jamais rendu copie blanche, mais maintenant je vais travailler comme un dingue pour tous les devoirs qui ne comptent pas pour l'examen, et faire semblant de ne rien savoir pour les devoirs et examens qui comptent pour la moyenne et pour la première fois de ma vie, malgré les dizaines et les dizaines d'examens que j'ai passé, rendre copie blanche, rendre des copies blanches, en signe de protestation contre ces notes qui en tiennent pas debout, moins bonnes que celles d'étudiants qui ne savent pas écrire et dont les copies sont bourrées de fautes d'orthographe.

 

L'année dernière en allant voir ma copie, j'ai jeté un coup d'oeuil sur la copie d'un camarade qui avait onze, il n'avait écrit que des petites phrases juxtaposées sans aucune subordonnée, dans un style de potache de collège, des structures parataxiques, alors que ma copie aux tournures bien choisies et bien étudiées avait bénéficié d'un vulgaire 6.

 

 

 

C'est à chaque fois que j'arrive dans un Master qu'on me fait des entourloupes, des horaires de collèges qui couvrent exactement mes heures de cours de fac, à l'âge de 57 ans, des notes enlevées de mon ent, des réussites enlevées et une impossibilité de s'inscrire aux examens à 65 ans. Sans doute a-t-on pensé qu'à l'heure de la retraite, je n'aurai plus besoin de passer des examens.

 

Et tout ceci avec la douleur physique qui s'installe, à l'âge de 63 ans, après deux randonnées urbaines, les deux genoux qui commencent à faire mal et une douleur qui ne lâche pas pendant deux ans, une douleur à la marche qui fait que pendant deux ans, ne pouvant plus prendre un plein appui sur l'une de mes jambes, j'ai marché avec des cannes, deux cannes.

 

Schnelly devant moi galopait, m'obligeant à forcer l'allure malgré mes cannes, mais ironie du sort, maintenant c'est lui qui marche avec une canne et moi, qui bien que marchant très lentement lui met cinquante mètres dans la vue. S'il le fait exprès, nul ne le sait, on en a l'impression.

 

….......................

 

Parfois sur les forums, des étudiants imbuvables qui critiquent Doofie lorqu'elle veut les aider en annonçant les parutions de cours ; ceci n'est pas assez convivial,c'est trop sec pour un forum, lit Doofie en réponse à ses efforts. Et dix autres étudiants viennent renchérir la traitant quasiment de tous les noms et le prof responsable de la formation par correspondance prend partie pour les harceleurs contre Doofie, lui envoyant un avertissement par mail écrit, alors que tous les autres l'injuriaient et qu'elle n'avait rien fait de mal elle avait été dite mettre une mauvaise ambiance, la plupart de ces harceleurs sont pions dans l'éducation nationale. Et passent le concours de professeur des écoles. Cela promet pour plus tard et pour le mauvais exemple qu'ils donneront aux enfants. Pareil, une autre fois c'est une secrétaire qui pend le parti des harceleurs et éjecte Doofie de son forum. En fait, cette administration universitaire prend le parti des harceleurs contre la victime et font d'un bouc émissaire une coupable.

 

Des ambiances de cour de récréation, quand à l'école primaire les « copines » envoyaient le carré écossais de Doofie dans les branches des platanes et des marronniers et que l'institutrice allait les décrocher avec une grande perche. Et quand en sixième, on envoyait le béret d'uniforme de Doofie, béret de couleur bleu marine, avec son insigne épinglé, au logo de l'institution, sur les préaux où il allait rejoindre quelque ballon égaré. Et que Doofie annonçait penaude à sa maman qu'elle avait égaré son béret.

 

En ce début d'année universitaire cela allait mieux, les douleurs aux genoux régressaient, permettant à Doofie de marcher sans cannes et plus longtemps. Doofie s'est fait un autre look pour que les dames qui s'occupent des handicapés dans l'université ne la reconnaissant pas. En effet, l'an dernier leur sollicitude dans les amphis où l'on passait les examens, était devenue insupportable. Doofie devait s'asseoir derrière les autres pour ne pas descendre les escaliers, on venait chercher sa copie in extrémis quand on ne manquait pas de l'oublier, on la mettait dans un paquet spécial handicapé où elle recevait une mauvaise note d'office. Avant de briller aux oraux de deuxième session. Où les professeurs la voyaient et l'écoutaient en chair et en os. En fait à l'écrit, à part quelques copies qui échappent au sort handicapé, quand elles sont relevées directement par un professeur, ce sont les surveillantes extérieures qui enlèvent les copies du tas normal et les secrétaires de l'ufr qui mettent les mauvaises notes quand les copies reviennent alors que le tas est déjà corrigé.

 

Sans compter que ses cours n'arrêtaient pas de disparaître, toujours avant les révisions d'examen, ou avant les devoirs à faire... Schnelly était-il complice de quelques étudiant en mal de cours à réviser ?

 

Il y a eu l'ordinateur à l'écran cassé, pendant la dernière session de juin, il était dans son sac à dos, a-t-il été victime d'un coup de pied, d'une pose indélicate sur l'estrade ?

 

Petite pause après les examens, Doofie joue un peu de guitare romantique dans la fac, on la félicite, on l'admire, on lui dit que son jeu est agréable.

 

Puis, cette année, tout allait pour le mieux, Doofie dès ses résultats de sa licence de 1er cursus, qui n'est que le premier de maintenant, vous savez que Doofie a étudié l'allemand à un haut niveau dans sa jeunesse... a pris contact par mail avec un professeur du master qu'elle voulait faire. On a tout de suite, parlé mémoire, trouvé des sujets avant de se fixer sur un sujet. C'est en présentiel, on dit aussi « sur site ». Contrairement à ce qui s'était passé dans ses mémoires d'allemand , où Doofie avait navigué un peu seule, sans l'appui de ses directeur de mémoire, son directeur la suit bien. Ses autres cours sont intéressant, elle apprend une nouvelle langue morte, très agréable, dans une bonne ambiance.

 

Une nouvelle douleur se fait jour, lancinante dans un bras, le cou, la nuque,le haut du dos, l'omoplate, la clavicule. Cette douleur qui est enfin passée la tenaille pendant une semaine, jusque dans le voyage qu'elle a fait ce dernier week-end.

 

Elle participe aux activités de l'université : un peu de chant et un voyage magnifique ce dernier week-end, puis alors qu'elle est encore dans le rêve de ce voyage, hier à minuit, tout s'écroule, elle lit sur les forums que les inscriptions aux examens sont en cours, et découvre que, contrairement à l'habitude, son inscription web n'est pas disponible,un méchant message, écrit en rouge lui signale même qu'elle est impossible. Approfondissant la chose, elle découvre que des notes manquent, que le résultat d'un examen de 2ème année qu'elle avait réussi, a disparu. Et elle s'inquiète, vivement, elle écrit, la seule réponse est que les inscriptions aux examens ne sont pas commencées, alors que le site indique le contraire. Elle écrit, écrit, se met à pleurer, est scotchée devant l'ordinateur à l'affût de notes qui reviennent. Mais rien, désespérément rien... Doofie pleure, ne sait plus où écrire, scolarié, ufr ? Pas de réponses valables. Doofie a décidé : pas de devoirs ni d'examen sans copie blanche tant que l'on ne lui aura pas rendu son dû.

 

Doofie a envie de se saborder, saborder ses études, faire semblant de ne pas travailler, d'avoir cette fois-ci des vrais zéros en pagaille et de faire ce que l'on attend d'elle : être une mauvaise étudiante, une mauvaise élève., ce qu'elle n'a jamais été. En signe de protestation tant qu'on ne lui aura pas remis ses notes en place. Et si le secrétariat oublie de les remettre en place, elle collectionnera les zéros jusqu'à la fin de l'année universitaire et sera éjzectée du master., des licences qui lui restent à faire et de tout et elle vivra sa petite vie de retraitée tranquille jusqu'à la fin de ses jours, avec seulement el souvenir que sa période universtiare s'était terminée par un merveilleux voyage avec des compagnons de voyage dont les noms avaient des parfums d'extrême-orient ou d'Amérique latine. Un voyage où elle a fait connaître la France et les photos d'une mer limpide au sable rose et bleu et au bleu tranquille entre les murs d'albâtre, qui hier respiraient la sérénité et le bonheur auront désormais ce parfum de la triste mélancolie des choses qui finissent. Et la tistesse de ne plus renouveler cet expérience. Une période à peine commencée qui se termine abruptement.

 

Et si Doofie ne va plus à l'université,puisque l'université semble ne plus vouloir d'elle, elle commencera une petite vie pépère avec Schnelly, en se disputant souvent avec lui, sans période de répit, car l'université était un havre de paix, et ils rénoveront leur maison, elle lira, tricotera, jouera un peu de guitare et chantera un peu toujours seule et plus en groupe comme à l'université. Et sa vie se terminera ainsi. Je ferai mon arbre généalogique, sans les conseils avisés des professeurs qui m'auraient appris à faire de la recherche.

 

Doofie se dit : « J'espère que les gens qui ont enlevé ce qu'ils avaient d'abord donné comme ces secrétaires qui m'ont enlevé l'examen que les professeurs m'avaient octroyé,, n'iront jamais au ciel.

 

Pour Doofie

 

Université : examen réussi enlevé quatre mois plus tard!

Roman-théâtre

Doofie, ancienne prof bi-admissible à l'agrégation d'allemand, retraitée, s'est réinscrite en fac.

Durant les 3 premières années, elle était encore en activité.

2013-2014 : 2 cursus de licence 1 (ex DEUG 1)réussis, + une deuxième année de deuxième langue slave (DU)

2014-Z015 : 1er cursus de licence 2 (ex DEUG 2) réussi et 2ème cursus : semestre 3 réussi et 6 UE de semestre 4 réussies : 4 UE à repasser et le droit de s'inscrire en 3ème année en même temps. 2ème année de langue slave 2 réussie (mention AB en DU).

2015-2016 : 1er cursus de licence 3 réussi (ex licence). 2ème cursus de licence 2 réussi avec une petite moyenne de 10, 07 à l'année,  8 UE sur 20 réussies en licence 3 du 2ème cursus, 5 UE réussies sur un 3ème cursus et 6 UE réussies sur un 4ème cursus.

Elle se réinscrit cette année : en M1 dans le 1er cursus, en L3 pour 12 UE sur 20 pour le 2ème cursus, en L3 pour 15 UE et 14 UE des 2ème et 3ème cursus. En sachant que chaque cursus a 10 UE semestrielles et 20 UE annuelles.

Hier vers 12 h coup de théâtre : Doofie s'aperçoit que l'inscription aux examens est activée, elle veut s'inscrire comme d'habitude sur internet et elle s'aperçoit qu'au lieu du logiciel habituel d'inscription, elle a un message selon lequel son inscription aux examens est impossible par le web et qu'elle doit passer par la scolarité. Depuis le temps que Doofie est revenue en fac (inscriptions à l'agrégation d'allemand, qui se passe ailleurs qu'à l'université , inscriptions dans en master d'allemand, dans les DU, etc.., les inscriptions des 3 années précédentes, tout s'est toujours passé sur le web où elles choisissait ses UE elle-même. Et cette fois-ci, son inscription est bloquée.

En faisant plus d'investigations, elle va sur l'espace de résultats de l'an dernier et horreur ! Elle s'aperçoit, que la 2ème session de son 2ème cursus de 2ème année de l'an dernier a disparu, ce qui bloque apparemment toutes ses inscriptions. Car ainsi avec un DEF en 1ère session (il lui manquait une UE qui tombait en même temps qu'une UE du 1er cursus, UE qu'elle a repassé en 2ème session, et donc son admission en 3ème année du 2ème cursus a disparu! Doofie devient pâle, déjà elle pleurait de chaudes larmes de ne pas réussir à s'inscrire, mais cette fois-ci en plus, elle sent sa tête devenir toute froide, ça tourne, elle va tomber dans les pommes.

Comment elle va faire, elle n'est même pas inscrite à l'année et par correspondance dans les UE qu'on lui a supprimée et dans l'année qu'on lui a supprimée....?????

Doofie en a assez, déjà il y a trois semaines un mercredi tous ses résultats avaient disparu, il s'agissait d'une maintenance du site, ici, apparemment, ce n'eet pas une maintenance du site, l'ent fonctionne normalement.

Doofie en a assez, cela marchait bien en présentiel avec ses professeurs, les camarades et tout, elle  s'était inscrite dans des clubs de l'université, avait des activités, et tout, ... et maintenant, paf, tout est foutu en l'air, pas d'inscription aux examens, et ce n'est plus la peine de songer aller aux cours, cela ne sert plus à rien... Doofie va écrire à son professeur qu'elle a aujourd'hui, qu'elle se sent mal et qu'elle n'est pas sûre de continuer à cause de problèmes administratifs avec la scolarité et à cause" de la suppriession d'UE et d'exames obtenus l'an dernier.

Pour Doofie, qui pleure encore toutes les larmes de son corps après une petite période où malgré la souffrance physique que lui causent ses rhumatismes, elle avait été heureuse...

domino

 

 

 

jeudi, 29 septembre 2016

Doofie et sa petite fille vont-elles abandonner leurs études?

Roman-théâtre

Tout allait bien jusqu'à hier, tout baignait dans l'huile, gens sympas, activités à l'université, des projets, des études intéressantes, et puis hier, c'est connectée sur l'université à la maison que tout chavire : 6 UE disparues de la partie par correspondance de leurs cours, et pourtant des UE payées (elles sont revenues depuis, il y avait une liste incomplète simple, alors que la liste habituelle permet de visualiser les UE sur lesquelles il y a du nouveau. Ceci est revenu depuis, mais la goutte qui a fait déborder le vase, c'est que Doofie et sa petite fille ne peuvent plus consulter leur note : on leur demande un code pour les consulter, mais leur code habituel ne fonctionne pas, et quand elles enlèvent la fenêtre avec le code, elles obtiennent un message en grosses lettres rouges : Cette partie du site n'est consultable que de l'université, alors que cela fait des années, que les notes sont consultables depuis la maison.

Cette application n'est disponible qu'au sein des locaux de l'université

 

Voici les mails qu'a écrit Doofie, qui ne mâche pas toujours ses mots :

Mail 1

Bonjour,

Je ne trouve plus mes UE 7 de ... et de....., de semestre 5 et 6 pour les deux et les UE 10 stages pour ... et ..., alors que lorsque j'avais vérifié, elles y étaient. Elles étaient aussi sur ma confirmation d'inscription. J'avais payé 60 Euros en plus pour les UE 6 qui manquaient, et vous m'avez renvoyé un autre chèque de 60 Euros qui était en trop. Donc, vous n'auriez pas dû m'enlever les UE 7 en me mettant les UE 6.

Allez-vous me les remettre?

J'ai calculé que sur mes trois formations du ... j'ai payé 35 UE (j'en ai réussi 42 l'an dernier avec la licence terminée comprise), ce qui correspond à toutes les UE que j'ai sur le site, plus les quatre UE 7 de ... et ... et les 2 UE 10 semestre 6 de ... et ... qui sont comptées dans les 35 UE; J'ai payé 990 Euros, plus séparément 60 Euros que j'ai envoyé séparément, parce que vous les avez réclamé pour les UE 6 du semestre 5 de ... et ...  que vous aviez oubliées dans un premier temps, donc 1050 Euros (plus les droits universitaires bien évidemment). Je pense que la somme était juste avec ces UE là incluses. Je suis honnête sur le plan financier, si vous avez encore de l'argent à réclamer pour ces UE, réclamez-le!

Cordialement.

Doofie Dummy-Schnelly

 
 
 
Avatar Dominique Vandenhekke
Re: UE 7 de EAD et TSPS disparues
par Doofie Dummy-Schnelly mercredi 28 septembre 2016, 18:44
 
PS La preuve que j'étais bien inscrite dans ces UE avec ma confirmation d'inscription.
NB Le site fonctionnait beaucoup mieux l'année dernière, les modifications apportées ne nous facilitent pas la tâche.

Je n'arrive pas à travailler quand j'ai un problème administratif et je vais pleurer toute la soirée c'est pourquoi je vous demande de résoudre ce problème d'UE 7 et 10 en sciences de l'éducation le plus vite possible, je vous assure que je les ai payées et que je suis honnête.
 Doofie Dummy-Schnelly

Avatar Dominique Vandenhekke
Re: UE 7 de ... et .... disparues
par Doofie Dummy-Schnelly mercredi 28 septembre 2016, 19:49
 
Bonjour,

Je vous supplie de me remettre ces UE que vous m'avez enlevées sur mon site, parce qu'il y a des contrôles continus à faire dessus et si je ne peux pas les faire je sais déjà d'emblée que je devrai tripler mes années années de ... et de ... l'année prochaine et je n'aurais peut-être jamais ces deux licences, si on ne m'autorise pas à tripler l'année prochaine ! A quoi sert-il alors de travailler sur des formations qui n'aboutiront à rien par erreur administrative?

 (Autre erreur, j'ai dû me réinscrire à l'UE 8 du semestre 5, alors que j'avais réussi les premières et deuxième sessions, parce qu'il y a une erreur de note sur mon ent: DEF à la place d'une note reportés en deuxième session de ... et de.... : j'ai envoyé au moins 5 e-mail pour faire réparer cette erreur sans succès, alors je me suis réinscrite dans l'UE.)

Je vous assure que j'ai payé ces EU manquantes :
S5 UE 7 Observation ....
S5 UE 7 Observation...
S6 UE - Observation...
S6 UE 7 - Observation,
S6 UE 10 Stage
S6 UE 10 Stage...

Je vous signale que ces UE ne font pas double emploi avec les UE 10 choisies pour l'histoire de l'art, car en ... et ....  ces stages sont obligatoires et n'ont rien à voir avec l'histoire de l'art.
Par contre j'ai deux fois culture numérique (qui ne constitue pas une UE à elle seule, mais est une moitié d'  UE) , est-ce que je vais devoir réaliser tous mes exercices en double?

Bien cordialement.

Doofie Dummy-Schnelly



2ème mail



Bonsoir,

Jusqu'à hier, la rubrique située sous l'icône de scolarité "Consultez vos notes, résultats, etc... là où l'on peut vérifier si tout fonctionne bien au niveau des inscriptions, avoir ses certificats de scolarité était consultable facilement et depuis ce soir, on me demande de taper des codes universitaires EAP : pas de copies d'écran possible, vous savez qu'on les a enlevées de mon ordinateur déjà depuis un an pour que je en puisse pas prouver ce que je dis quand j'écris à 'l'université de l'université). Je tape les codes qui me servent à entrer sur le site de l'université et je n'obtiens rien du tout, la partie du site ne s'ouvre pas.

Le site indique : « Authentification LDAP université »

Message lu :

Le site https://dossieretudiant-nv.univ-lille3.fr demande un nom d’utilisateur et un mot de passe.

Si je ferme la fenêtre où l'on me demande mes codes, il y a un gros message rouge derrière : cette partie du site n'est consultable que dans les locaux de l'université : est-ce à dire que tous les étudiants vont devoir aller dans les salles informatiques au moment des résultats, il va y avoir foule et on devra faire la queue pour entrer dans les salles???? De plus comment vont faire les étudiants par correspondance comme nous pour consulter leurs notes...

Cette application n'est disponible qu'au sein des locaux de Lille3

Je me demande si on n'est pas en train de m'enlever le L2 de..... que 'j'ai réussi l'an dernier et la licence de ....... que j'ai réussie l'an dernier et que l'on ne vient pas de me faire une grosse entourloupe en me renvoyant de l'université parce que je me suis inscrite en M1, en ....., mais toute la liste des options de  M1 d'....  figurait sur mon logiciel d'inscription administrative, et si on me remet en L3 histoire et en L2 histoire de l'art ce serait lamentable de me sanctionner car ce n'est pas de ma faute si on m'a mis Admis à ces examens.

Quand je suis sur place pour mon M1, tout le monde est gentil avec moi, je me suis inscrite dans une activité de Action Culture et tout le monde et gentil avec moi, mais dès que je suis par correspondance tout le monde me harcèle sur le site en provoquant des disfonctionnements, en enlevant des cours que j'avais et qui me sont indispensable,,etc..

 

Si cela continue,je vais abandonner TOUTES MES ETUDES même mon M1, alors que j'avais enfin la possibilité de faire peut-être un M2, dont on m'a refusé le redoublement en allemand en 2009 ou 2O10 alors que l'on m'avait appelée l'après-midi même du jour où j'avais été acceptée en M21 pour me faire faire un remplacement dont l'horaire recouvrait exactement mes horaires d'université,même le mercredi, puisque j'avais cours en M2 du mardi au vendredi et mes horaires scolaires étaient du mardi au vendredi (même le mercredi jusqu'à 12 h 30 dans un bled à 130 km de l'université, ravitaillé par les corbeaux). Retraitée, j'ai enfin l'occasion de faire un Master et on essaie déjà de me faire un tas d'ennuis.

 

J'en ai assez, je vais tout abandonner..... j'aurai râté ma vie!!!!

 

Peut-être adieu, j'espère ne pâs vous revoir au ciel.

 

Salutations ditinguées

Dominique Vandenhekke

 

Et n'oubliez pas de me supprimer les forums comme il y a deux ou trois ans!!!! Puisque  vous m'avez supprimée 6 UE indispensables que j'ai payées. Adieu, adieu le Master, Adieu la licence d'....., adieu les licences de ....., adieu!!! Je travaillerai mieux toute seule, si je reste en vie, j'écrirais des livre qui révolutionneront la recherche, j'en ai assez de toutes vos entourloupes que je subis depuis quatre ans que je suis au SEAD. J'étais heures en présentiel, c'est dommage, la partie d'études que je fais au SEAD me gâche tout!!!

 

De toutes façons, si tant de choses ne fonctionnent plus sur mon ent, c'(est que je suis renvoyée, je le sais et je préfère ne pas le savoir.

 

Et gardez mon argent, mes 1050 Euros des envois par correspondance  et mes plus de 500 euros de" scolarité, voleurs!!!

 

 
 
 
Avatar Dominique Vandenhekke
Re: Consultation des notes, certificats de scolarité etc devenue impossibleats de scoa
par Doofie Dummy-Schnelly, mercredi 28 septembre 2016, 20:52
 

Et surtout ne me téléphonez plus, j'en ai assez, j'avais fait un tas de projets : voyages au club Ulysse, chorales, des amis dans on M1, un mémoire intéressant, c'est fini, tout est fini...et tant pis pour les presque 2000 euros de droits perdus.

 
 
 
Avatar Dominique Vandenhekke
Re: Consultation des notes, certificats de scolarité etc devenue impossibleats de scoa
par Doofie Dummy-Schnelly,  mercredi 28 septembre 2016, 22:43
 

Bonsoir

A cause des 6 UE que vous m'avez suppimées de mon ent, à cause du site des notes que je n'arrive plus à consulter, à cause de toutes ces entourloupes, j'abandonne. J'ai hurlé, cela est très dur pour moi d'abandonner des études qui me plaisaient, mais j'en ai assez de votre informatique qui ne fonctionne pas, qui ruine mes ordinateurs, j'en ai assez de toutes les chicanes que me font les secrétaires du SEAD. Inscription envoyée le 25 août, pas encore claire plus d'un mois plus tard, dossier renvoyé, reparti dans l'autre sens, payement différent demandé à chaque renvoi du dossier par des secrétaires qui ne savaient pas compter, j'en ai assez, et cela me fait perdre mon temps, me bousille le temps que je pourrais passer à travailler, aujourd'hui, j'ai passé six heures à essayer de comprendre le systême informatique d'un site qui fonctionnait bien l'an dernier, six heures de ma vie à cliquer dans tous les coins de l'ordinateur sans trouver mes cours, mes notes de l'an dernier disparus, plus d'accès à mes inscriptions, ce que vous faites et vraiment lamentable et de la culture numérique à faire alors que j'ai réussi le C2i il y a déjà bien six ou sept ans quand je préparais l'agrégation d'allemand (admissible cinq fois, jamais admise, une fois ratée à un chouïa près)... j'en ai assez de votre informatique qui ne fonctionne pas.. des changements constants d'une année à l'autre. Pour moi, mes quatre formations forment un tout, j'abandonne tout, je sais que j'ai dérangé des professeurs pour me donner un sujet de mémoire de Master, je m'excuse de leur avoir fait perdre leur temps avec moi. J'aurais aimé continuer avec eux, mais comme je dix, je suis une seule personne, et le harcèlement des uns, ou plutôt des unes, nuit à ceux qui me soutiennent dans mes études.

Merci à celui qui depuis un an et demi a toujours cherché à me remonter le moral. Je pleure aussi en pensant à lui.

Ce soir,j'ai fait tomber une partie de ma bibliothèque, tous les livres à terre, cela défile devant moi, l'histoire, l'histoire de l'art, les sciences de l'éducation, je les lirai à tête reposée et lentement au lieu de les lire à toute vitesse dans la hâte de devoir faire des fiches de lecture, etc..J'ai assez de livres nouveaux pour occuper trois ans de ma vie, mais les titres me font mal, voir ces livres qui me rappelle de bons souvenirs d'étude, cela me fait mal... à cause de l'abandon... Cela me fait plus mal d'abandonner et de quitter mes études et   les gens sympas que je venais de rencontrer, que de continuer à travailler sur mes études. Je vais devoir changer de vie, abandonner mes projets, je vais ranger ma maison, faire mon jardin, comme disait Candide "Il faut cultiver son jardin", c'est ce que je vais faire maintenant. Mes voisins râlent assez devant son manque d'entretien. Ne plus faire d'akkadien, ne plus percer les mystères de cette langue plusieurs fois millénaire que j'avais envie d'apprendre depuis des lustres, cela me fait mal aussi.

Cordialement.

Doofie Schnelly-Dummy

 

La petite fille de Doofie, 20 ans, agrégée d'allemand depuis l'âge de 18 ans et qui depuis a suivi les mêmes études que sa mamy Doofie a décidé que sisa grand-mère arretait ses études, elle les arreêterairt aussi.

 

Pour défendre Doofie

domino