Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 21 juillet 2017

Doofie n'est pas morte

Roman-théâtre

(Non, Doofie n'est pas morte, rassurez-vous et son auteure domino non plus!)

(Sur le camping où l'on voit la mer entre deux collines, scintiller dans les lointains, tout là-bas...)

(Dummie se dirige vers Doofie qui s'est installée dès six heures du matin sur la terrasse en rebord de la piscine, sur son transat dans son sac de couchage à fentes latérales. Elle voulait continuer la généalogie interrompue hier soir par son malaise. Ses doigts sont posés immobiles sur le clavier, elle est couchée, ses yeux sont clos.)

Dummie : Doofie! Doofie! Oh! Pourvu qu'elle ne soit pas morte!

Doofie (ouvre les yeux) : Oh! Tu exagères, tu m'as réveillée en sursaut. Je faisais un beau rêve, je voyageais dans un beau paysage de montagne avec des beaux pâturages, je faisais une belle randonnée et je n'avais même pas mal aux genoux!

Dummie : Oui, dans les rêves, c'est parfois mieux que dans la réalité, mais ici, Doofie, c'est beau aussi, regarde là-bas, au loin, la mer scintiller entre deux collines. 

Doofie : Ah, c'est vrai, nous sommes en vacances! Ah! Ma généalogie, où en étais-je déjà... dit Doofie qui saisit en même temps l'un des vieux grimoires posés à côté d'elle. 

Dummie : Mais c'est l'heure du petit déjeuner, Doofie, il est huit heures, viens avec nous à la table Doofie se lève, elle s'installe à table avec ses copines devant un bol de café bien fumant, à l'odeur magnifique du café en grains qui n'est pas du tout l'odeur du café soluble que Scnnelly fait durant toute l'année. 

Dummie : Mais tu exagères, Doofie, tu sommeilles déjà devant ton bol de café...

Sottie : Tu te souviens à la fac, Dummie, il y avait dans notre classe de langue ancienne un infirmier anesthésiste bien sympa, il parlait souvent à Doofie..

Dummie :Chut! Tu vas rendre Schnelly jaloux... 

Foolie : C'est parce qu'il avait vu que Doofie s'endormait souvent, un infirmier anesthésiste assis à côté d'une dormeuse, il n'y avait rien de plus normal. 

Doofie : Oh, tu exagères, je n'ai été qu'une ou deux fois à coté de lui, il était dans le fond de la classe et je préfère m'asseoir devant parce qu'avec toutes les grandes perches de garçons qui étaient devant moi, je n'y voyais rien, j'étais obligée de me tordre le cou pour voir le tableau. 

Dummie : C'est vrai qu'avec l'âge on rapetisse! 

(Bon, laissons-là nos amies à leur conversation et laissons Doofie dormir souvent, il vaut mieux qu'elle sommeille plutôt que de mourir...)

..../.....

domino

Les commentaires sont fermés.