Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 avril 2016

Limite d'âge

Roman-théâtre

 

Dummie : 65 ans, j'atteins bientôt la limite d'âge...

Doofie : Tiens, moi aussi...

Dummie : Tu crois qu'on va encore nous payer quand on sera retraitées de l'éducation nationale, ex-fonctionnaires de l'Etat, ex-professeures bi-admissibles à l'agrégation qu'on n'a jamais réussi à décrocher.

Doofie : Augmentation subite des lauréats de l'agrégation interne cette année : 56 admis contre 31 et 35 les trois années où l'on a été admissibles et nous avons frôlé de près l'admission, on était peut-être entre 36 et 45 ème.

Dummie : On peut dire que nous avons le niveau de l'agrégation.

Doofie : Qu'allons-nous faire de notre retraite?

Dummie : Des études toujours, la formation tout au long de la vie...

Doofie :J'ai lu qu'une dame de 90 ans venait de réussir sa thèse.

Dummie : De la recherche pour laquelle on ne sera pas payées.

Doofie : De toutes façons en généalogie, on fait déjà de la recherche...

Dummie : En musique aussi, nous allons jouer plein de vieilles partitions inconnues, que j'ai découvertes sur de vieux grimoires pour toi.

Doofie : Je vais relire tous mes manuels d'allemand et je ferais toutes les didactisations.

Dummie : Je n'ai toujours pas retrouvé ma collection Die Deutschen.

Doofie : Je vais réformer la linguistique allemande.

Dummie : Et l'éducation nationale française.

Doofie : Je vais faire de la politique de la ville..

Dummie : Et moi de la politique du pays, je vais appliquer ta réforme de l'éducation nationale, je serai ministre et tu seras présidente ou reine.

Doofie : Je vais jouer de la guitare et de l'épinette et du luth et de la vieille à roue

Dummie : Et nous chanterons en choeurs à une par voix avec nos amies Foolie, Sottie, et Bêtie, Gwupie...

Doofie : Et nous apprendrons plein de langues ...

....../....

La ministre : Sottie part en retraite.. Quel dommage! C'était une bonne sportive, et elle menait ses stagiaires à la baguette...

..../.....

Dummie : Sottie a demandé une prolongation de carrière de 3 ans et Bêtie aussi, car elles n'ont pas encore leurs 40 ans de service.

Doofie : Nous non plus, nous n'avons que 34 ans et quelques mois d'ancienneté.

Dummie : Nous avons l'air jeunes pour notre âge.. nous avons des visages jeunes..;

Doofie : Vous connaissez notre secret : jamais d'alcool, c'est à dire jamais de boissons alcoolisées, même pas du cidre.. Jamais de tabac (nous n'avons jamais fumé). Presque jamais de maquillage.

Dummie : Nous avons eu une petite période de deux ou trois ans où nous utilisions du maquillage Yves Rocher à base naturelle.

Doofie : Je ne reçois plus les publicités depuis longtemps et on n'en voit plus dans les revues.

Dummie : Celles de Daniel Jouvance non plus.

Doofie : Juste qu'on a trop aimé le chocolat, le café et le thé.

Dummie : Le péché de gourmandise est un péché mortel, regarde c'était marqué dans le catéchisme des années 50.

Doofie : Alors, je me repense, à partir d'aujourd'hui à cette heure, je ne ferai plus de péché de gourmandise.

Dummie : Tu crois qu'on sera pardonnées..

Doofie : Si on vit jusqu'à 115 ans ...

Dummie : 50 ans au frais de la princesse...l'Etat...

Doofie : Notre mère a vécu longtemps aux frais de la princesse...

Dummie : 50 ans de repentir pour notre gourmandise... on n'ira plus en enfer...

Doofie : Peut-être au purgatoire...

Dummie  : Peut-être que le pape va faire passer la gourmandise au stade de péché véniel..

Doofie : Peut-être qu'il es gourmand aussi et qu'il n'a pas envie d'aller en enfer...

......

La journaliste : Votre Sainteté le Pape, êtes-vous gourmand?

Le pape : Gourmand? Ah! Que signifie gourmand en français?

La journaliste : Gourmand? (avec gestes) Manger beaucoup!

Le pape : Manger ... Oui, j'aime manger.

La journaliste : Alors, vous allez aller en enfer...

Le pape : En enfer? Que veut dire "enfer"..

La journaliste (avec des gestes) : Aimer manger...Enfer... Vous... Flammes...

Le pape : Ah! Interprète, traduisez ...

L'interprète : Le pape dit qu'il va faire une étude pour voir s'il va faire passer la gourmandise de péché mortel à péché véniel, car il ne veut pas aller en enfer..

Le pape : Oui, moi, ne plus aimer manger...

....

Dummie : Alors, il n'y aura plus que six péchés capitaux au lieu de sept...

Doofie : Il faudra en inventer un autre septième péché capitale...

Dummie : On ne peut pas choisir l'alcoolisme, car les curés  boivent du vin...

....

Dummie : Bon qu'allons-nous faire encore.?

Doofie : Comme tous les retraités : Avoir tant d'activités qu'on n'aura presque plus de temps...

Dummie Comme déjà maintenant, avec nos études...

Doofie : Et le suivi de ma petite fille...agrégée d'allemand qui est en Licence 3 dans 4 licences..

....

Dummie : Je vais apprendre beaucoup de nouvelles langues et perfectionner mes anciennes langues reprendre le latin..

Doofie : Et moi apprendre le grec ancien, le hittite, l'akkadien, le sanskrit, l'hindi, ....

Dummie : Et moi, apprendre le japonais,  le chinois.. l'arabe, l'hébreu, le persan..

Doofie : Le quechua, le guarani..

Dummie : Toutes les langues d'Europe... dont le letton, le lithuanien, l'estonien...

Doofie : Le turc..

Dummie : Les langues amérindiennes..

Doofie : Etc...

Dummie : Et tu oublies, le basque, l'alsacien, le breton, le flamand de France (en perfectionnement), le provençal, l'occitan, le catalan...

Doofie : Et on va chanter aussi plein de chansons..

Dummie : Vive la vie, vive la liberté..

Doofie : Tu as vu la lettre que Bêtie a reçu de son principal... Trois jours avant la retraite...!!!! Ils l'ont encore fait pleurer, ils exagèrent vraiment.

Dummie : C'est peut-être qu'ils vont se rétracter et qu'elle aura une prolongation de carrière!

../....

Trois jours plus tard(dans trois jours..) En raison de votre manque d'ancienneté, une prolongation de carrière de trois ans vous a été accordée...

........................................

Pour Doofie, Dummie et toutes leurs amies..

domino

 

mercredi, 27 avril 2016

Hors-classe impossible

Roman-théâtre

Décidément, le fait qu'un gouvernement socialiste a remplacé une dictature de droite, n'a pas fait évolué les choses. La lettre recommandée pour Bêtie, TZR d'allemand bi-admissible à l'agrégation, c'était un avis négatif pour l'accès à la hors-classe. Bêtie s'en f... complètement d'avoir son salaire augmenté, elle en a actuellement assez pour vivre, depuis que son mari est retraité, ils ont beaucoup moins de dépenses professionnelles : avant il y avait ses déplacements : entre deux établissements distants de 90 km l'un de l'autre trois fois par semaine sans remboursement de frais... ses voyages en Allemagne, avec ses élèves, ses cadeaux pour les collègues allemands, (on a dû encore en faire un cette année, pour une collègue qui lui a envoyé un cadeau de Noël). Ce n'(est pas cela qui lui fait de la peine, mais le fait qu'avec le nouveau gouvernement, cela n'a pas évolué, et le fait que le nouveau principal de rattachement qui aurait dû lui être plus favorable que son anciennes principale a encore fait un rapport négatif sur elle (peut-être pour qu'on ne lui donne pas sa prolongation de carrière, elle en restera à 34 ans de services au lieu de 37... et pas de retraite complète)).

Un rapport négatif sur elle alors que cela fait trois ans qu'elle n'a pas eu de rapport fait dans les établissements d'exercice. Les deux rapports qu'elle avait dû signer concerne:

1°) Un crayon qui avait été lancé par terre dans une classe  par un ou une élève et n'avait blessé personne en 6ème dans une cité scolaire où régnait constamment  du chahut dans les couloirs. en début 2011. (C'était une sixième bilangue de 28 élèves).

2° )Les 4ème SEGPA qui avaient sali la classe avec de l'encre en fin 2011 (dans un autre établissement). C'était le directeur de la SEGPA qui se plaignait que je donnais des travaux trop difficiles aux élèves, alors que je faisais vraiment le B-A BA.

Ensuite elle avait eu, en 2013, un reproche oral d'un des deux principaux d'un remplacement sur deux établissements, concernant des sixièmes qui avaient écrit une "pétition" concernant le fait qu'elle aurait "craché" sur eux (en fait postilloner), qu'elle aurait mis son doigt ans son nez (en fait posé son doigt entre la lèvre supérieure et le nez en réfléchissant), qu'elle avait du blanc sur les coins des lèvres (en fait une sécrétion dû à la deshydratation dans des pièces trop chaudes  : c'est ce qu'ont les gens qui meurent de soif dans les déserts). En fait, il est interdit à un professeur de boire de l'eau pendant les cours. S'il en buvait, les élèves feraient la même chose et ils n'ont pas le droit de boire d'eau pendant les cours.

A l'université, les étudiants buvaient de l'eau pendant les cours en allemand, parce qu'il y avait des allemands dans leur classe et qu'en Allemagne on mange et on boit pendant les cours. On se fait d'ailleurs attrappé par les collègues des autres  matières quand les correspondants allemands mangent et boivent pendant leurs cours. En Europe Centrale aussi d'ailleurs et les professeurs buvaient aussi directement au goulot pendant les cours, je dois dire d'ailleurs qu'en Europe Centrale repas et boissons sont beaucoup plus proche des boissons françaises : eaux minérales et thés froids parfumés à toutes sortes de parfums de fruit.

Avant l'inspection de  2014, elle a eu un seul reproche oral seulement concernant un élève qui avait envoyé un avion en papier dans la classe (de 3ème ou de 4ème) d'un principal qui dirigeait les deux collèges différents où elle faisait un remplacement ( Et c'est ce remplacement là qui a fait que Bêtie a eu une inspection assez tiède en première sur le remplacement suivant, car le reproche qui lui a été fait concernait le collège où elle était deux mois auparavant. Dans la cité scolaire où elle a été inspectée, elle n'avait aucun problème de discipline. Elle aurait bien voulu rester là d'autant plus que ce n'était pas loin de chez elle (18 km seulement) et on l'a fait partir sur un autre remplacement à 80 km...

Cela fait 7 ans et demi que Bêtie est au 11ème (onzième) échelon des bi-admissibles, elle voit des collègues qui sont au 7ème ou 8ème échelon des certifiés passer en hors-classe et avoir de meilleurs salaires qu'elle, mais comme je l'ai dit depuis que Rapidy n'a plus de dépenses professionnelles, depuis qu'elle ne fait plus cours gracieusement le samedi toute l'après-midi pour ses comités de jumelage (trajets à payer, plus du matéreil (impressions des cours à la maison, etc.), plus les petits biscuits ou chocolats que Rapidy venait entre deux offrir aux élèves. Donc, ce n'est pas l'argent qui pose problème ni la hors-classe, mais c'(est le fait que elle n'avait pas eu d'ennuis avec ce principal quand elle a fait deux remplacements chez lui et que maintenant après avoir lu son dossier, il lui est devenu hostile.

En effet, dans l'année scolaire 2012-2013, elle avait fait deux remplacements dans le collège dont il était principal, un en octobre, et un en mai-juin, et il ne lui avait pas fait de reproche... il lui souriait à chaque fois qu'il la rencontrait. Elle avait participé comme spectatrice au match profs-élèves, et comme spectatrice, à la fête de fin d'année à la salle des fêtes le dernier jour de son remplacement, une belle soirée où tout le monde, élèves et le principal, l'adjoint et la professeur de musique, lui souriaient, lui disaient bonjour, en passant près d'elle, etc.. Les élèves avaient joué Roméo et Juliette et la classe de musique avait joué et chanté. L'année suivante Bêtie a d'ailleurs participé deux fois, sur deux remplacements différents aux répétitions de  chorales de collège, des activités malheureusement interrompues par la fin des remplacements.

Comme j'étais venue deux fois dans l'année, les élèves ne me considéraient pas comme une remplaçante, mais comme une 2ème professeure. Pour eux, ils avaient deux professeures. Une maman de troisième était venue me voir un samedi après-midi dans mon cours des comités de jumelage pour demander que j'y prenne sa fille, parce qu'elle aimait bien mes cours, en particulier parce que j'expliquais bien la grammaire.

D'ailleurs, linguistiquement parlant,  que veut dire zone de remplacement, nous sommes des titulaires en zone de remplacement, une zone de remplacement, cela veut dire que tous les gens qui habitent dans la zone sont remplacés ou remplaçants? Il y en a qui disent des titulaires sur zone de remplacement, cela sonne encore plus bizarre... On dit une zone d'occupation, dans une zone d'occupation, tout le monde ou presque est occupant ou occupé... mais dans une zone de remplacement?

Rapport sur la manière de servir de Mme Bêtie Rapidy.

"Depuis 2006, Madame Bêtie Rapidy a fait l'objet des rapports des différents chefs d'établissement, dans lesquels elle a effectué des remplacements soulignant ses difficultés récurrentes de gestion de classe. Pour ces raisons, j'émets un avis défavorable à l('accès à la Hors-Classe de Mme Bêtie Rapidy"

Apparemment, ce même chef d'établissement a été satisfait d'elle lorsqu'elle a fait un remplacement dans son ancien établissement, et ce fut d'ailleurs le cas de plusieurs autres chefs d'établissement, .  qui n'ont pas fait de rapport, ni positif, ni négatif... car quand il y a un rapport positif à faire, il n'est jamais fait. On est dans un pays, où l'on ne souligne que le négatif.

Maintenant ce sera la guerre avec ce principal qui lui a pourtant souri à la pré-rentrée. C'est elle qui dans la salle où il a fait sa réunion de pré-rentrée, il a salué en premier. Voilà deux personnes qui s'appréciaient et qui pour des raisons administratives sont passés de la sympathie à l'antipathie.

Quand Bêtie la rencontrera de nouveau, plus de sourire, elle lui fera la gu.... !

Ceci dit, Bêtie a toujours mal à sa jambe et ça l'arrange si en raison de tous ces mauvais rapports renouvelés tous les ans au moment de la hors-classe, si on ne lui donne pas trop de remplacements.

Bêtie pleure quand même sa déception, elle avait l'espoir que ce principal-là, se souvenant des bons remplacements qu'elle avait fait dans son établissement, serait plus gentil avec elle que celle qui l'a précédé.

Quant à ceux qui n'ont pas surveillé suffisamment leurs élèves près d'un tas d'ensilage, on leur donne le bon Dieu sans confession.

Un avion en papier n'a jamais fait de mal à personne! Et les avions en papier volent si lentement que s'ils arrivent vers votre oeuil vous avez le temps de le fermer. On jouait aux avions en papier dans notre maison quand on était petit et maman n'a jamais trouvé que c'était dangereux.

Alors, pour un avion en papier, pour de l'encre bleue effaçable jetée dans la classe, pour un crayon jeté par terre, pour des élèves gnangnan qui disent que vous mettez le doigt dans le nez alors que ce n'est pas vrai (c'était un effet d'optique!)... avoir toute sa fin de carrière gâchée à cause de quelques élèves bébêtes... et de quelques chefs d'établissement qui avides de professeurs victimes pour avoir des promotions, c'est un peu fort et dommage, car encore actuellement, Bêtie reçoit sur des espaces internet des messages d'anciens élèves qui avaient beaucoup apprécié ses cours, avaient trouvé qu'elle était une professeure formidable, etc..  Comme quoi l'avis de quelques chefs d'établissement n'est pas l'avis de tout le monde.

Et c'est normal que Bêtie a un avis défavorable pour la hors-classe des certifiés, car il existe une hors-classe des bi-admissibles, créée il y a quelques années, à laquelle elle n'a jamais été présentée... alors qu'elle est bi-admissible depuis 2005, et malgré le fait que nous l'avons dit et répété déjà au moins trois fois dans ce roman-théâtre, pour Bêtie, rien n'a encore changé. Domino n'est peut-être pas lue par les bonnes personnes.

De plus, la hors-classe devrait concerner toute la carrière et pas seulement les années de TZR. Bêtie a été professeure de lycée pendant 13 ans. Dans un premier lycée, elle était en délégation rectorale (avec un poste ministériel sur un collège), et avait été très appréciée. Ensuite, elle a fait deux ans dans un autre lycée et a eu comme appréciation durant deux ans "Donne toute satisfaction". Ensuite, elle a été dix ans dans le même lycée que le premier et a été aussi très appréciée, en 10 ans, elle n'a eu que deux reproches, un pour un paquet de copies corrigées tardivement, mais l'élève qui râlait avait été absent le jour du devoir! Un autre pour des élèves debout au tableau un jour de journée porte-ouvertes, qui, alors que l'on faisait en hôtellerie en allemand les quartiers de viande, avaient dessiné un porc et un boeuf au tableau, mais l'un des deux coquin avait mis mon nom dans un quartier du porc au lieu du mot recherché. Un élève aussi s'était déplacé et avait brandi une règle en guise de poignard vers mon cou, mais c'était au moment des attentats dans les avions (2001) et il était un peu fada, avait déclaré dans sa fiche de seconde à "loisirs" (fiche demandée par une collègue) qu'il aimait toutes les religions (c'était un français, fils de principal), .. et il avait eu un conseil de discipline et avait été dix jours en inclusion-exclusion (cela veut dire qu'il était renvoyé de classe, mais devait rester en permanence en faisant le travail que lui donnait les professeurs de la classe). C'est tout ce qui s'est passé en dix ans et un inspecteur en 2002 a mis toute ma carrière dans ce lycée en l'air. J'avais été jury de BTS, membre des commissions de choix de sujet en BTS pour trois académies (nous n'étions que quatre professeurs dans cette commission, deux du public et deux du privé). .. Je n'ai jamais compris l'attitude de cet inspecteur qui m'avait fait mettre en congé longue maladie un an, alors que je n'étais même pas fatiguée.

Pour défendre Bêtie

domino

Pour mémoire :

RAD = rattachement administratif définitif

à l'université : DEF = défaillance, c'est à dire absence à l'examen (ce qui est inévitable quand on est en double ou triple cursus, car plusieurs examens tombent en même temps, et cela ne veut pas du tout dire "défavorable".

mardi, 26 avril 2016

Fôte d'orthographe et factrice zélée

Roman-théâtre

 

Bêtie a une nouvelle factrice. Hier, lundi, jour de congé pour elle, elle sort ses poubelles et tombe sur la factrice.

Elle lui sourit : Vous êtes bien Mr et Mme Rapidy?

Oui, répond Bêtie.

Elle lui tend une lettre, mais comme Bêtie était en haut de l'escalier, le temps qu'elle descende, elle regarde la lettre et lui dit "BP ..." Il y a une boîte postale?

Nous avions une boîte postale il y a longtemps, mais parfois, certains correspondants anciens, nous envoient encore des lettres sur lesquelles figure la boîte postale, dit Bêtie.

Il s'agissait en l'occurrence d'une invitation pour un spectacle musical.

Voyant qu'il y avait une boîte postale sur la troisième ligne de la lettre en même temps que le nom de la rue sur la deuxième ligne, elle a hésité à me la donner, puis la lui a  donnée quand même.

Bêtie s'est dit : Combien de lettres d'anciens correspondants ont dû échouer dans la boîte postale d'une entreprise qui nous a succédé et dont le patron s'appelait aussi Monsieur Rapidy.

Elle s'est dit encore :

De plus quelqu'un d'autre, ignorant totalement notre existence a peut-être succédé à cette entreprise recevant des courriers pour nous, mais nous ne les remettant jamais bien que la plupart des correspondants écrivaient le n° de notre maison et le nom de la rue sur les lettres. D'ailleurs quand on avait cette boîte postale, certaines lettres passaient au travers et arrivaient directement dans la boîte de la maison quand il y avait des facteurs remplaçant d'un facteur qui est trop souvent là.

Profitant qu'elle voyait la factrice, elle lui a dit que j'attendais un paquet de Blanc Bonnet depuis longtemps. Elle a dit qu'elle n'était sur cette tournée que depuis deux jours. Comme elle semble très jeune, elle lui a demandé si c'était sa première tournée, elle 'a dit que non, qu'elle faisait le centre-ville depuis deux ans et qu'on lui avait ajouté notre rue depuis deux jours. Elle s'est d'ailleurs un peu rebiffée quand Bêtie lui a parlé d'un paquet disparu. Elle a reçu depuis deux lettres de la firme en question : une lui remboursant un article qui ne pouvait être livré et une autre lui demandant le paiement d'un article envoyé séparément, qu'elle n'a pas reçu plus que le paquet initial qui aurait dû contenir une dizaine d'articles et qu'elle n'a jamais reçu non plus. Elle  aurait dû au minimum avoir un avis de passage dans la boîte aux lettres pour venir chercher le paquet. 

Bêtie lui a donc, puisqu'elle était nouvelle, donné leurs prénoms, le sien et celui de son mari et son nom de jeune fille, car elle reçoit parfois du courrier à son nom de jeune fille. Elle a répété deux fois son nom de jeune fille et l'a épelé bien fort, car la factrice s'éloignait déjà avec sa mobylette quand elle lui a dit la deuxième fois. Bêtie était déçue qu'elle n'écoute pas..

Excès de zèle ... de part de la factrice? Ce matin ça frappe à la porte, mais Bêtie qui a réinstallé depuis hier son bureau en partie derrière la porte d'entrée (elle bouge tout une fois par semaine pour sortir les poubelles),elle crie "J'arrive"  n'a pas le temps d'aller jusqu'au garage,pour sortir par le garage,  la factrice est déjà partie. C'est Rapidy qui arrive le premier à la boîte et prend l'avis de passage  boum, ça recommence, lettre recommandée, pour Bêtie uniquement.

De qui? Son établissement scolaire? Le rectorat? En tout cas, la secrétaire qui a écrit le nom de Bêtie sur le billet ne sait pas écrire et ne connait pas l'orthographe française... Elle a écrit Madâme avec un accent circonflexe. Pour un mot de base comme cela et pour une secrétaire, c'est fameux!. Quand on fait du secrétariat, on devrait mieux connaître l'orthographe! Et secrétaire du recteur ou d'établissement scolaire en plus??? Une secrétaire d'un établissement d'état qui fait une telle faute! En plus, elle a oublié un tiret.

Bêtie pense :

Ils me rappellent encore que je dois envoyer mon dossier pour la retraite sûrement. Il parait que si je ne l'ai pas envoyé d'ici mon anniversaire, même en demandant une prolongation de carrière comme je le fais, je serai radiée des cadres le lendemain de mon anniversaire. Radiée des cadres, cela veut dire : plus de retraite de tout, plus de pension de retraite pour 34 ans de services publics dans l'enseignement... même pas une commutation en retraite normale. Plus un sou pour ma vieillesse!

Elle pense encore :

Et bien tant mieux! Sans retraite de l'état, j'aurais moins de restriction. Tiens Rapidy a fait validé sa retraite après ses 65 ans (premier dossier après ses 65 ans). Il reçoit une pension normale et a le droit de travailler en plus sans limitation de montant de salaire en gardant sa retraite. Alors que moi, avec une retraite de l' Etat, je n'ai droit à rien du tout : pas un centime de travail supplémentaire, pas une once de droits d'auteur si je publie, sinon, même si je gagne un centime dans le mois, ma retraite serait suspendue pour ce mois-là. Pas moyen donc de mettre la publicité sur mes espace Glouglou pour gagner un peu d'argent supplémentaire.

(Les publicités sur "Votre Tube Cathodique" ne sont mises que  dans deux cas :

Soit vous avez chanté une chanson sous droit d'auteur, et ils paient eux-mêmes les droits avec la publicité qu'ils mettent sur vos vidéos.

Soit l'internaute opte pour avoir de la publicité sur sa chaîne et à ce moment là il reçoit une petite somme qui peut-être d'environ 50 Euros par mois, si sa chaîne est beaucoup regardée.

Bêtie rêve tout haut :

Ceci dit : Si je n'ai plus de pension de l'Etat, je pourrais  :

1) Devenir chanteuse à la guitare, mon rêve de toujours et gagner des millions..; Je rêve pour les millions... Etre aussi célèbre que celle que je pense être ma cousine généalogique tellement elle me ressemble et parce que sur mon arbre généalogique, Doofie a trouvé que des cousins ont un nom qui ressemble au sien à la lettre finale près.

2) Ecrire des livres, les publier et devenir une auteure aussi célèbre que ma cousine généalogique Mélanie Thombno qui est la descendante à la douzième génération de deux ancêtres communs qui sont  pour moi à la dixième génération. J'ai en effet un arrière-arrière grand-père qui s'est marié à 45 ans. et c'était son premier mariage, avec une dame de plus de dix ans sa cadette. Et avec les deux guerres du XXème siècle, mon père ne s'est pas marié très tôt non plus.

3) Faire des modèles de tricot et relancer la filature qu'elle aimait bien quand elle était petite et qui ne vend plus de laine. Elle a des idées de modèle et le tricot revient à la mode.

4) Etre géomètre, géologue ou architecte, trois professions qu'elle aurait aimé exercé, car elle était une championne de géométrie quand elle était en classe.

Bêtie pense encore :

Bon, maintenant, qu'est devenu mon paquet de Blanc Bonnet, ou que sont-ils devenus. Rapidy les aurait-il refusés? Quant au devoir envoyé au cours par correspondance et jamais reçu... Et les copies de mes derniers examens qu'on a refusé de me montrer.

Elle est chagrinée, a envie de pleurer depuis que la factrice est passée...

Encore une lettre recommandée. Encore une réprimande de l'administration scolaire (Bêtie est encore prof aujourd'hui et pour au moins quelques jours...). Peut-être que quelqu'un l'embête encore avant sa retraite de fonctionnaire pour lui la faire supprimer : sa voisine? Mais en principe Rapidy devrait aussi figurer sur la lettre... car pour le jardin, il est aussi responsable du jardinage. De plus, Bêtie a fait, malgré son mal aux genoux, un effort pour le jardinet devant. Rapidy sort toujours avec sa canne et fait le vieux qui boîte. De ce fait-là, on ne l'embête plus, alors que la voisine m'a encore embêtée pour le jardin l'an dernier, alors qu'elle ne savait presque plus marcher. Cette vosine est une tortionnaire qui veut vraiment faire que Bêtie ne puisse plus marcher du tout, et qu'à l'occasion, elle reçoive une branche sur la tête en élaguant comme c'est déjà arrivé à un ouvrier qui élaguait un platane de la rue. Apparemment, il est mort!

En tout cas, un professeur qui n'a pas le temps de faire son jardin, est un bon professeur qui consacre son temps à ses élèves (je dis ici une professeure puisque  Rapidy est retraité).

 

J'ai aussi l'impression que Rapidy épie tout ce que Bêtie peux lui dire, pour faire des hirtoires. Si je dis : en telle année, il y a ça qui m'a chagrinée, il va écrire à quelqu'un sur son smartphone qui va essayer de venger Bêtie de tout ce qu'on lui a fait comme tort. Et tue les gens en question, car à chaque fois qu'elle lui parle de quelqu'un, elle apprend sa mort peu de temps après. Ou bien, elle a des amis dont elle parle sur internet sur des sites connus dans cette petite région (des blogs dont on a dénoncé qu'elle en était l'auteure, par exemple.. et dont on imagine que les pseudos sont telle ou telle personne. Et on tue les amis dont elle parle et Bêtie pense que Rapidy écrit sur son smartphone : Tiens, Bêtie a parlé de telle personne. Et le récepteur du message essaie de détruite tous les gens qui ont de bonnes relations avec Bêtie pour l'isoler.

C'est une technique soviétique, mais on ne comprend pas bien pourquoi on emploie des techniques soviétiques contre Bêtie en utilisant son mari comme courroie de transmission sans qu'il s'en aperçoive, parce que lui ne se méfie pas assez. 

Ou alors Bêtie parle d'un problème qu'elle a ..; avec un cours, avec une administration universitaire etc.. et tout de suite Rapidy s'en fait l'écho sur son smartphone en grossissant la chose ce qui rend Bëtie indésirable à l'université, alors qu'elle y était bien vue quand il était encore en activité et ne s'occupait pas d'elle (Même chose  pour les établissement scolaires, où il allait se pointer à la porte le soir à 17 h 30 pressant les femmes de ménage de la faire sortir pour qu'il n'attende pas. Il parait que c'est à cause de lui qu'elle ne pouvait pas rester longtemps le soir dans les établissements scolaires et qu'on fermait les portes plus tôt pour les professeurs pendant ses remplacements. Elle ne peut pas citer un nom de professeur qu'elle aime bien à son mari : soit le professeur est muté, soit il meurt, soit il devient d'un seul coup un ennemi de Bêtie... on dirait toujours qu'il cherche dans ses cours et ses cahiers, le nom d'autres étudiants ou professeurs. Et qu'il regarde aussi les listes d'élèves de Bêtie à l'affût de nom (il y a deux et trois ans, ses listes disparaissaient régulièrement et elle les retrouvait deux ou trois jours plus tard..)

Quant à son dossier de retraite, il faudrait déjà qu'elle puisse aller à pied jusqu'à la poste pour le poster. Depuis l'affaire des deux lettres auxquelles elle n'a pas reçu de réponse, elle pense que Rapidy ne met pas forcément le courrier à la poste, ou le donne a quelqu'un d'autre qui se propose de l'aider pour le poster ou l'oublie.. Pour aller à la poste, il faudrait ou bien qu'elle prenne le taxi pour un kilomètre et demi, ou qu'elle ait mal au genoux pendant huit jours d'affilée et que sa guérison soit interrompue. Les voisins qui la voient sur le devant de la maison pensent qu'elle est guérie, mais en fait elle peut faire 10 mètres assez rapidement, mais va ralentir au bout de 50 mètres et ne plus savoir marcher au bout de 20 mètres. Elle a dû prendre le taxi pour aller àu stage sur les nouveaux programmes à 4 km de chez elle.

..../...

Dans la maison de sa voisine, il se passe quelque chose de bizarre : toutes les après-midi vers trois heures, elle entend une voix qui lit ou qui parle au téléphone, assez fort, une voix rauque qui semble parler une langue étrangère, avec emphase, puis ensuite, un voix plus fine qui lit. Elle a pensé que c'était peut-être la radio ou la télévision. Mais elle se demande si elle n'est pas victime d'appels téléphoniques de quelqu'un qui essaierait de la persuader de certaines choses. Si c'est du français (on ne comprend pas ce que dit la voix au travers du mur ..; en l'occurrence, le mur des toilettes mitoyennes qui est assez perméable aux sons) si c'est du français, elle ne doit pas y comprendre grand chose. La voix est rauque, d'une hauteur moyenne, alto de femme ou ténor d'homme mais rauque, et on ne sait pas si c'est une femme âgée ou un homme.

La voix ressemble un peu à celle de son mari défunt. Peut-être que c'est aussi un revenant. Elle ressemble aussi à une voix qu'on entendait crier sur une vidéo d'une arrestation dans la ville de sépulture des rois. Celle d'un terroriste. La voix semble venir de sa cuisine.

Quand la voisine n'est pas là, on n'entend pas la voix.

.../....

Pour Bêtie

domino

 

mercredi, 30 mars 2016

VPC : mauivaise organisation...mauvaise gestion de la clientèle..

(Roman-théâtre)

(Du journal de Dummie)

Mon père travaillait dans la vente par correspondance, il a travaillé 50 ans dans la vente par correspondance, dans la même entreprise et dans l'entreprise qui l'a précédée. Il y avait "une bonne place", chef de service dans mon enfance, il est monté en grade jusqu'à sa retraite à 66 ans. Il avait dû travailler, alors qu'il avait largement toutes ses annuités, un an de plus pour former un successeur sur son poste qui avait un côté technique indubitable, puisqu'il fallait y être spécialiste des papiers et de l'imprimerie, et oui, un catalogue, cela s'édite...

A la maison, concernant le catalogue, nous étions toujours les premiers servis, avant même la parution du catalogue, mon père étalait sur la table de la salle de séjour les in-quarto dépliés. Et on y lisait en penchant la tête dans plusieurs sens, car les pages y étaient tête-bêche la future mode e ton choisissait déjà nos habits. Je me souviens d'un ensemble avec deux blouses sans manches en tissu, sans boutons, de style débardeur, mais en tissu épais, l'une fleurie et l'autre turquoise assorties à une jupe réversible turquoise d'un côté et fleurie de l'autre, qui était dans les premières pages du catalogue et que ma mère a commandé. J'adorais cet ensemble que je pouvais varier à mon gré. Soit uni fleuri, soit uni turquoise, soit la jupe turquoise et le haut fleuri ,soit la jupe fleurie et le haut turquoise.

Mon pète n'a survécu qu'un an à son travail. Sa carrière avait juste été interrompue six ans pendant la seconde guerre mondiale. Mobilisé en 39, fils d'un soldat tué à Verdun en 1916, il avait participé à l'embarquement vers l'Angleterre à Dunkerque, avait  été débarqué en Normandie en 40, avait été fait prisonnier en Normandie, il n'a jamais tué personne, en 39-40, pendant la guerre, il travaillait dans les télécommunications et tapait des messages en alphabet morse, un alphabet qu'il nous a appris dans notre enfance. Ils envoyaient leurs messages cachés dans les champs.  Il a retrouvé son poste dans la VPC en rentrant de la guerre,après avoir été prisonnier de 40 à 45  et a rencontré ma mère qu'il a épousée.

Bon voilà, mon père était un Monsieur Catalogue, on aimait bien aussi la laine, je faisais du tricot et ma petite soeur du crochet, et tout cela, est-ce que c'est parce que je suis comme Doofie, harcelée, s'en va-t-à-l'eau à cause de moi : Je m'explique ... 2002, je suis convoquée à la médecine du réctorat qui selon le recteur précédent, fait un très bon travail (de sape, à mon avis), et que je n'ai pas à critiquer. On me met en congé (pour trois ans selon eux, mais j'ai réussi à limiter les dégâts en un an de congé, en faisant des pieds et des mains pour retrouver ma fonction de prof d'allemand. A la médecine du rectorat on m' a posé de nombreuses questions indiscrètes, que, selon la déontologie médiale, je l'ai appris ensuite, on n'avait pas le droit de me poser : des questions sur la profession qu'avait eu mon père, ma mère, sur la profession de mes frères et soeurs, les noms de jeune fille de mes grand-mères. Ce que font mes beaux parents, de quoi elles étaient mortes, etc..etc... Un médecin m'a dit ensuite qu'il est absolument interdit à un médecin de poser des questions sur la famille.

Si vous voulez savoir, il y a une certaine longévité dans ma famille;. Mis à part mon grand-père, tué en 1916, le deuxième mari de ma grand-mère qui était mon parrain est mort durant mon stage de CAPES à 85 ans, ma grand-mère est morte en décembre de la même année (alors que j'étais jeune titulaire), à 88 ans, mon autre grand-père, et mon autre grand-mère sont morts en juillet après ma première année de titulaire à respectivement 88 et 86 ans. ma mère est morte à presque 89 ans. Deux soeurs de ma grand-mère paternelle ont dépassé largement 80 ans et même presque 100 ans je crois pour l'une, et des cousines de ma grand-mère maternelle ont été jusqu'à 97 ans et plus.

1) Deux mois après la passage à la médecine du rectorat, l'entreprise dans laquelle travaillait mon frère a fermé ses portes.

2) L'entreprise dans laquelle travaillait ma soeur (filiale à l'étranger) a commencé pour la première fois à faire des licenciements économiques dont on a parlé dans le journal.

3) L'entreprise de VPC dans laquelle avait travaillé mon père qui était mort depuis 20 ans,  a commencé aussi à licencier économiquement, pour la première fois de son histoire et a fait une première restructuration, que n'a pas fait sa concurrente plus chanceuse.

Maintenant, on a dû dire quelque part où a travaillé mon père, depuis un an l'entreprise où il avait travaillé, a de nouveaux des ennuis. On parle de cette entreprise dans des termes pas très élogieux dans le journal. Qui peut croire qu'elle n'a plus que 90 salariés et qu'elle n'en aura bientôt plus que 45? Avec toute la publicité qu'il y a sur internet. Mais où le journal a raison, c'est qu'ils ont perdu leur clientèle historique en supprimant le catalogue. En effet, les fidèles clientes faisaient partie de la génération précédente, qui commence à partir au ciel, à la génération intermédiaire, et à ma génération, et je dois dire que les femmes de ma génération et même les plus jeunes, n'ont pas forcément internet chez elle. Par exemple, les élèves adultes que j'ai eu pendant dix ans, parmi lesquels il y avait quelques retraités, faisaient grise mine lorsque je leur donnais une adresse web où il y avait quelque chose d'intéressant à regarder et me disaient :" On n'a pas internet". Ou bien : "Je ne sais pas me servir d'un ordinateur". Ils n'ont jamais regardé mes vidéos en allemand sur Votre Tube Cathodique.

Là est le hic. L'entreprise de VPC où travaillait mon père a perdu sa clientèle pour avoir abandonné le catalogue et avoir tout misé sur le web.

Et moi dans tout cela. Excellente ancienne cliente de la laine (le catalogue de laine a disparu, même la filature aurait fermé, alors que les laines étaient inusables et pouvaient durer cinquante ans.) Il était très important pour moi ce catalogue de laine que j'avais consulté depuis mon enfance; sur lequel j'avais commandé de la laine par l'intermédiaire de mes parents quand j'étais adolescente et jeune adulte, puis par moi-même durant mes 25 premières années de mariage. Puis un jour ce catalogue s'est arrêté. Et ensuite, je n'ai plus reçu le catalogue. Alors qu'il existait encore, je l'achetais d'abord en kiosque, puis il a disparu des kiosques à journaux, fille de cette entreprise de VPC qui avait fait vivre mes parents, et nous, leurs enfants, je n'ai plus eu le catalogue de l'entreprise où mon père a travaillé durant cinquante ans. Depuis au moins dix ans. Pas une publicité, rien, alors que je n'ai pas déménagé. Voilà comment on perd la clientèle.

...../....

Pour Dummie

domino

Victoire

(Roman-théatre)

Du journal de Doofie

Victoire, on a réussi contre la déchéance de nationalité. Heureusement, car c'était la porte ouverte à tous les abus.

Dans un premier temps, on enlève la nationalité au coupables d'attentats terroristes ou à leurs complices qui sont dans le recrutement et l'organisation.

Dans un deuxième temps on enlève la nationalité et on envoie par conséquent à l'étranger tous ceux qui ne plaisent pas au gouvernement, pour des raisons politiques par exemple : Par exemple, moi Doofie ou ma copine Dummie, ou même Sottie ou Bêtie qui n'ont pas eu à subii la mode des prénoms étrangers. Parce que sur le web, on est des empêcheuses de tourner en rond.  Sur les forums universitaires aussi d'ailleurs. Parce qu'on trouve toujours des erreurs, des défauts, des manques d'organisation, des logiciels qui fonctionnent mal, des notes et des résultats d'examen qui disparaissent des ent, des logiciels d'inscription qui fonctionnent mal, etc... tiens, elles voulaient s'inscrire à des certifications en langue, quand elles cliquent sur "M'inscrire aux certifications en langue", elles obtiennent la page : inscription adminisirative à l'année universitaire, alors qu'elles sont inscrites depuis belle lurette.

On sait bien que Doofie et Dummie sont harcelées par les administrations, en particulier les administrations scolaires en tant que professeur et universitaires en tant qu'étudiante, alors qu'elles n'ont rien à voir avec ceux qui sème en ce moment la panique par la violence.

Elles n'ont rien à voir avec eux, mais elles sont toujours harcelées.

Du harcèlement on passerait rapidement à la déchéance de nationalité.

Un exemple de harcèlement moral : Doofie et Dummie ont été plusieurs fois admissibles à l'agrégation d'allemand : la première fois qu'elles ont été admissibles, les listes des admissibles de l'université ont été affichée sur le panneau d'affichage de l'ufr d'allemand. Doofie qui avait bonne presse cette année là, parce qu'elle déjeunait avec un délégué syndical régional, qui était en congé-formation, donc, on ne lui cherchait pas de noises et on a affiché la liste avec son nom. Deux ans plus tard, nouvelle admissibilité, mais le délégué n'était plus là et Doofie était admissible avec deux inconnus de l'université, la liste n'a pas été affichée. 2011 : première admissibilté à l'externe (avant il s'agissait de l'externe). Doofie va voir le panneau d'affichage de l'ufr, la liste des admissibles du CAPES était affiché, mais pas celle de l'agrégation. 2012, admissilble à l'externe et à l'interne : les listes d'admissibilité ne sont pas affichées, seulement celles du CAPES. Plus de féliiciatations cette année-là de la part des professeurs. Même pas de félictiations des inspecteurs, mais au contraire des inspections par trop terribles, juste à chaque fois au retour de l'écrit de l'agrégation interne. Pourtant elle était certifiée par CAPES exsterne avec le stage dont remplissait les conditions depuis 1977, selon la condition "Tout professeur certifié est réputé pouvoir passé l'agrégation". Et en plus avait une maîtrise qu'elle a terminé avant sa bi-admissibilté.

Pour Doofie

domino

 

 

Lettres postées, pas de réponses

(Roman-théâtre)

Voilà plusieurs mois que Schnelly a mis des lettres à la poste que Doofie lui avait confiées. Il s'agit d'une commande dans une vente par correspondance, qui fait encore les ventes par courrier, parce que Schnelly a interdit à Doofie de payer par carte bleue sur le web (ils ont un compte commun), et d'un devoir qu'elle a envoyé par  courrier, parce que elle n'avait pas le courage d'aller coller toutes les lettres avec des accents qui n'existent pas en français sur le traitement de texte, elle a fait le devoir à la main, bien présenté et tout, rédigé directement sur le sujet, comme demandé par la professeure.

Doofie attend toujours :

A) La correction de son devoir (elle a payé la correction dans la somme qu'elle a payé au cours par correspondance qui est un cours universitaire, cette somme a été payée en sus des droits universitaires, alors que les étudiants en présentiel ont aussi des devoirs corrigés avec les seuls droits universitaires et quelquefois davantage de devoirs que les étudiants par correspondance.

B) Elle a choisit la formule "contre remboursement" pour la commande qui n'a pas été livrée avec livraison dans une relais-catalogue pour les raisons suivantes :

a) Une précédente commande faite à une autre firme, n'est arrivée que partiellement, avec un bordereau qui ne contenait que un article et un paquet contenant un article et la mention : Envoi en plusieurs colis. Elle n'a jamais reçu ni le ou les autres colis, ni le remboursement de ces autres colis, alors que le chèque joint à la commande a été touché. Le seul colis arrivé a été livré par la poste, alors qu'elle avait demandé une livraison au relais-catalogue, il n'y a pas eu d'avis dans la boîte aux lettres pour aller chercher le ou les paquet.

b) Concernant la firme précédente, le colis précédent avait été livré aussi en partie, les autres articles étant indiqués pour l'un "envoi sous quelques semaines", pour l'autre, "indisponible". Un avoir était sur le bordereau pour la partie de la commande indisponible, mais Doofie n'a pas recommandé dans le temps de validité de l'avoir. La marchandise qui devait être envoyée sous quelques semaines était aussi indisponible, et elle a eu aussi un avoir qu'elle n'a pas utilisé.

Comme Doofie n'a reçu aucune réponse à ces deux lettres, elle finit par douter de la probité de Schnelly. A-t-il vraiment mis les lettres à la poste? N'aurait-il pas donné le devoir à une de ses anciennes élèves devenue étudiante, en lui disant, tu n'as qu'à le recopier, tu auras une bonne note? Justement c'était un Vendredi, et il sort souvent du côté de la gare le Vendredi, jour de passage de ses anciens élèves devenus étudiants qui changent de train dans cette gare (Il faudra que la SNCF fasse des trains uniquement direct le Vendredi sur cette ligne, pour qu'il ne rencontre pas ses anciens élèves dans la gare). En s'arrêtant quand même une minute pour les gens qui doivent descendre là, mais pour que ses anciens élèves n'aient pas le temps de descendre.

Pour la commande, Doofie a donné cette lettre de commande a Blanc Bonnet, et Schnelly a insisté, c'est une commande pour Bleu Bonnet? Non, pour Blanc Bonnet a insisté Doofie, ah oui, pour Bleu Bonnet a rétorqué Schnelly au mooins deux fois, avec l'air de soit ne pas comprendre, soit de se moquer du monde. A-t-il changé l'enveloppe pour mettre la commande à Blanc Bonnet dans une enveloppe de Bleu Bonnet?

En plus, avec tous les aléas des cours par correspondance à l'université : une note au-dessus de la moyenne qui figurait à la fois à la fin du devoir fait par QCM et sur l'ent, a disparu de ses relevés de notes électroniques, cette note avait tellement tardé à être recopiée sur le bordereau de note que Doofie avait dû faire déjà deux réclamations sans succès et a passé la 2ème session par prudence, à laquelle elle a eu une encore meilleure note (elle est passée de 11 à 14,66), mais maintenant, il y a un blanc à la place de la première note.

Ma pauvre Doofie, toujours en train de se battre, d'écrire des mails et des mails, des réclamations sur les forums pour obtenir satisfaction, alors que lors de ses études initiales (ses études d'allemand), alors que l'informatique n'existait pas ou peu (il y avait un énorme ordinateur qui prenait toute la pièce à côté du labo de langue, au 4ème étage de la vieille fac et Doofie avait passé un examen de phonétique sur carte perforée pour cet ordinateur), combien de temps passe-t-elle a faire des réclamations alors que son temps pourrait être mieux utilisé.

Les centre universitaires par correspondance refusent de donner aux professeurs les devoirs en retard, un prof qui demande un devoir sur l'ent, enlève un point par journée de retard en troisième année de fac, ceci à des salariés et à des gens qui sont en triple cursus, alors que l'on a payé la correction. On nous prend vraiment pour des enfants.

Question du badaud : Comment a-t-elle fait pour être en troisième année? Réponse : Elle a réussi envers et contre tous, ses examens des années précédentes.

Pour ma pauvre Doofie et pour la défendre

domino

_____________

Pardois, quand Doofie fait peser des lettres lourdes à la poste du côté de la gare, la personne qui est au guichet, met sa lettre sur une table de côté au lieu de la mettre dans le bac où il fait tomber toutes les lettres à côté de lui, et Doofie s'est souvent demandé pourquoi ses lettres ne sont pas mises au même endroit que celles des autres.