dimanche, 06 janvier 2013

Les frais de déplacement

Roman-théâtre

Du journal de Bêtie

(Bêtie est TZR d'allemand, depuis 8 ans qu'elle est TZR après avoir travaillé longtemps sur des poses établissements (que les mauvaises langues appellent postes fixes prétendant que Bêtie que Bêtie n'aurait pas de poste alors qu'elle est nommée depuis 8 ans sur un poste en zone de remplacement : lors des mutations les postes en zone de remplacement font partie des postes possibles pour certifiés ou agrégés (sans oublier les bi-admissibles qui sont entre les certifiés et agrégés, mais sont certifiés aussi - des certifiés de haut niveau).

Depuis 9 ans que je suis TZR, je n'ai semble-t-il jamais eu de frais de déplacement  alors que mes collègues TZR en ont.

La première année, il y a huit ans, j'en ai peut-être eu, car javais un petit plus lors d'un remplacement que j'ai fait à 16km de chez moi. Mais il pouvait aussi s'agir de l'heure supplémentaire car j'avais 19 heures de cours/semaine pour un horaire complet à 18 heures et les classes étaient dans ce collège encore assez chargées.

Depuis lors, j'ai eu un salaire fixe qui n'a augmenté que deux fois : mon passage au grade de bi-admissible à l'agrégation, il y a 7 ans et mon passage au 11ème échelon il y a 3 ou 4 ans.

J'ai eu une fois un petit plus d'environ 100 Euros pour 3 semaines à 4 jours par semaine lorsque j'ai fait un remplcament sur deux établissements situés à 65 et 80 km de chez moi et plus de 100 km de mon rattachement et distants l'un de l'autre de 20 km, mais il s'agissait là encore peut-être d'une heure supplémentaire.

Sinon, je 'n'ai jamais eu de frais de déplacements.

L'année dernière, je n'y avais théoriquement pas droit car j'avais une suppléance d'unel'année, dont une partie en SEGPA. C'est d'ailleurs la seule fois où j'ai reçu des imprimés à remplir pour en demnder, mais j'avais vu sur des écrits syndicaux que les TZR nommés toute l'année dans le même collège n'y avait pas droit  Je ne sais pas alors si on ne m'a pas tendu un piège en m'envoyant ces papiers, car j'aurais demandé alors de l'argent auquel je n'avais pas droit;

Cette année, j'ai fait un remplacement à 25 km de chez moi (mais 15 km du collège de rattachement) avec une heure supplémentaire qui n'a pas été mise sur mon procès-verbal d'installation et un autre à 75 km de chez moi par les transport en commun et 110 km de mon collège de rattachement et deux heures supplémentaires, mais je n'ai toujours rien vu venir de mon salaire fixe qui a dû d'ailleurs augmenter de 20 Euros environ, lors d'une augmentation de tous les salaires des profs. A moins que ce soit parce que en plus de ma bi-admissibilité à l'agrégation interne, j'ai aussi en plus une bi-admissibilité à lagfégation externe (5 admissibilités en tout : 3 + 2). Enfin, je ne sais pas d'où viennent ces quelques euros qui font que je suis passée dans la centaine d'au dessus. En fait vous savez c'est comme quand vous passez de 95 Euros à 105 Euros...

Bon, voilà, je pense que je suis roulée sur toute la ligne, car pour le remplacement de juin 2011 par exemple, je n'avais pas reçu de frais de dépalcement.

Je ne sais pas sij'a droit à des frais de déplacement quand je suis admissible à l'agrégation et que je vais passer l'oral, certains disent que si, d'autres disent que non, mais je ne les ai jamais demandé ni eu automatiquement.

Je suis roulée par Rapidy(Rapidy2) qui ne me donne jamasi ses comptes. Il a tenu une journée pendant ces vacances, on a fait les course ensemble avant la nouvelle année, et il m'a donné les deux tickets de cassie. Mais depuis plus rien, il a fait les courses tout seul : rien. On  a refait les courses ensemble, je nai pas vu le ticket de caisse. Quand il a fat les courses tout seul, il a acheté des trucs qui me font grossir, etdes trucs que je n'aime pas, alors que je fais attention quand je fais les courses avec lui, j'achète de la salade verte, mais lui jamais.

Pour les tickets de caisse et le montant des courses, il n'a tenu qu'une semaine, ilfaudrait que je fasse son interview à chaque fois qu'il revient des courses, mais j'ai alors l'air d'une inquisitrice Alors je m'abstiens, car il peut se mettre en colère. Nous avons un compte commun, je n'ai trouvé qu'un seul relevé mensuel pour 2012, il dait d'avril, bien caché, au garage. Alors je me dis qu'il tire sur le compte-épargne sans me le dire et quand on sera retraités on n'aura plus rien d'avance.

Lui part en retraite en septembre et nos revenus vont alors diminuer d'environ 1000 Euros par mois. Comment va-t-on faire s'il dépense déjà maintenant plus que nos deux mois. Il me reproche de petits achat, je n'ose que rarement m'acheter des habits, mas il n'hésite pas à s'acheter des sandwichs, des frites, des pizzas, des nems bien épais dans les fast-foods et il me donne aussi parfois ces nourritures là à manger en les mettant devant mon nez. Quand je dépense 3 euros pour un petit sandwich rond à pain mou quand je suis seule sur la route, il va macheter deux grands wraps, un desert et deux salades s'il est avec moi et les met devant mon nez et quand j'ai fini m'en sert un autre, il dépense 10 euros pour ma nourriture quand j'en dépense trois. Et c'est avec un de ses sandwichs que je me suis encore fait mal à une dent avant les vacances. Et que le dentiste n'est pas là, il est en vacances.

En plus, je suis à tendance végétarienne (mais je mange du poisson et des oeufs), et il achète toujours e la charcuterie.

Bon, j'arrète de dire du mal de lui, mais comment voulez-vous que j'arrête un jour de travailler s'il continue comme cela, je ne pourrai jamais prendre ma retraite! Bon, il est trois ans et demi plus âgé que moi alors il faut aus je travaille encore trois ans et demi pour qu'on soit  à égalité. Mais j'ai commencé aussi plus jeune que lui, car si je suis maintenant une vieille étudiante, j'ai passé mon bac très tôt, plsu tôt que mes 28 cinquièmes de mon dernier remplacement ne pourront jamais l'avoir (à moins de sauter une classe!), et j'ai fait, même si je n'ai pas eu le CAPES tout de suite (seulement à 25 ans)des études universitaires très rapides.

Bon, il n'a pas crié sur moi pendant les vacances, il crie surtout sur moi quand je le "retarde" le matin, mais me fait ensuite attendre 10 minutes dans la rue, le temps qu'i vérifie si tout est bien fermé dans la maison : les lampes, les verrous intermédiares entre le garage, les caves et la maison, les robinets d'eau, le chauffage s'il ne fait pas trop froid dehors, i l'éteint : économies d'énergie, mais enfin, économies d'énergie en gaz en électricité, mais pas en calories de nourriture.

Bon, voilà... j'arrête de casser du bois sur le dos de Rapidy 2 parce que finalement ce n'est pas de sa faute si le rectorat ne me paie pas mes frais de déplacement automatiquement, d'ailleurs si je les demandais, ils ne m'enverraient peut-être plus aussi loin, car je leur coûterais trop cher.

Normalement d'après les tarifs donnés par un syndicat j'aurais droit à 24 € et des poussières par jour pour des déplacements de 25 km et 48 € par jour pour des déplacements de plus de 60 km, je ne sais pas si c'est l'aller seulement, ou l'aller-retour. Si c'est l'aller-retour j'en étais en Novembre-Décembre à 150 km jour, 4 x par semaine. Donc, on aurait dû me donner 180 € supplémentaires par semaine pour Novembre- Décembre. Si c'est le tarif de l'aller seulement et260 € par semaine si c'est l'aller-retour, plus mes 2 heures supplémentaires sur un mois et je n'ai rien eu...

Attention, il y a deux bleds sont les noms se ressemblent l'un est à 60 km l'autre à 75 km de chez moi.

Bref, je me sens la bonne à tout faire de l'enseignement, surtout que sur mes 20 heures, j'avais 4 heures d'aide aux devoirs bien placées de 8 heures à 9 heures pour trois d'entre elle, ce qui me faisait lever à 4 heures du matin, alors que sans l'aide aux devoirs, j'aurais pu me lever une heure plus tard (à 5 heures du matin quand même pour prendre le train vers 6 heures).

La plupart des collègues en poste établissement qui habitent à une certaine dstance de leur établissement demandent à commencer à 9 heures. Voire certains 10 heures. Alors que moi, à 75 km, je devais commencer à 8 heures. Et les horaires des transports en commun étaient tels que j'arrivais vers 7 heures et demi.

Je ne sais même pas si je dois continuer demain ou pas...

Je n'aime pas que  des collègues se mettent exprès en congés pour me donner du travail, souvent ce sont des bonnes âmes qui me cherchent un poste, soit avec des mauvais élèves (pour les SEGPA de lan dernier, c'est sûrment Monsieur JeSaisTout qui vait parlé "pour moi" au principal) sachant que la collègue qui était sur ce poste avait obtenu sa mutation). Il y a aussi ceux qui étaient en formation d'agrégation avec moi et se disaient "Tiens, elle vient de finir un remplacment, justement dans son coin, il y a une collègue qui va avoir un congé. "Dans mon coin" c'est à dire dans le Sud-Ouest du département, cela signifie à 85 km de chez moi, qui suis au Sud-Est du département dont la base fait 90 à 100 km, ce qui n'est pas évident à voir pour ceux qui sont à grande métropole régionale où le département est étroit de 20 km, car il y a un étranglement.

Pour ceux qui sont à grande métropole réginale le département voisin n'est qu'à 25 km, alors qu'il est à 100 km pour moi et au Sud à 20 km, c'est une autre académie et au Nord à 20 km un autre pays et à l'Est à 35 km, un autre pays.

Il y a même des collèges qui sont plus facilement joignables en passant par le pays étranger, mais on n'a pas le droit d'emprunter les routes et moyens de transport étrangers pour effectuer un service de fonctionnaire en France. effet, un service de professeur est un service de fonctionnaire. D'ailleurs il y a une nouvelle épreuve à l'agrégation qui s'appelle "Agir en fonctionaire de l'Etat de façon éthique etresponsable" que vous devez passer, même quand vous êtes déjà fonctionnaire, mais comme c'est une épreuve qui en principe amène des points, on ne crachera pas dessus. Enfin, en 2012, elle ne m'avait pas amener de ponts supplémentaires car 3/5 à "Agir..." et "9/15" en thème oral, ça fait toujours 12/20 au total et 12/20 à chacune des deux épreuves ramenée sur 20, mais pas de succès àl'agrégation.

J'ai peut-être eu plus en thème que que la professeure allemande qui m'a tant critiquée à l'université, mais j'ai de bonnes notes en thème depuis que mon université a abandonné l'agrégation de ma matière, faute de combattants. Je ne sais pas si l'université donnait un 'avis", mais alors, j'ai dû avoir des avis négatifs en thème jusqu'en 2010, parce qu'une professeure avait décrété une fois pour toutes que j'étais "mauvaise en thème" (ça ne fait rien de parler d'elle, car je ne dis pas son nom et elle a pris sa retraite). Alors qu'on m'avait déclarée "bonne en version" et maintenant j'ai de meilleures notes en thème qu'en version.

Bon, enfin, toute ressemblance avec la réalité  est totalement fortuite a dit domino, mon auteure et elle décline toute responsabilité quand à mes écrits, d'ailleurs, son mari est adorable et ne crie jamais sur elle, même quand il est pressé; tout ce roman est le fruite de son imagination où elle raconte quelque chose de pire que sa propre vie.

NB : Il y a deux collèges à 4 kilomètres de chez moi, où l'on peut presque aller à pied, mais au moins en autobus de ville, un lycèe à 8 km où l'on peut aller en autocar de ramssage, deux lycées à 14 km un vers le Sud-Est et un vers le Nord-Ouest qui sont en ligne directe de train (première gare importante sur chaque ligne), trois collèges à 10 km dans une vile au Nord-Est. Je n'ai jamais été invitée à faire des rempalcements dans ces collèges. Depuis que je suis TZR, j'ai été au plus proche à 15,5 km. On dirait qu'à proximité, les collègues ne sont jamais malades, ou bien il n'y a peut-être plus d'allemand dans certains collèges. Le collège où j'ai été nommée au début de ma carrière de certifiée, en poste-établissement et ministériel et qui était aussi à 4 km d'ici n'existe plus. C'était un beau collège vert et jaune avec un bâtiment adminsitratif en briques, une cantine/salle polyvalente en brique et d'immenses arbres qui ont été abattus. A la place on a fait une grosse unité qui contient deux collèges, ce qui est moins bien que deux petits.

J'avais une petite salle mansardée sous les toits bien qu'au premier étage, avec le mur extérieur en brisques (donc ce n'étais pas un Pailleron); les couloirs étaient très larges, environ la largeur d'une classe et avec mon club d'allemand, je dansais avec les élèves "Liebe Schwester, tanz mit mir", et je jouais de la guitare et de la flûte à bec pour accompagner ma chorale d'allemand. Les élèves apprenaient même une fois par semaine entre midi les instrumentaux à la flûte pour accompagner les danses allemandes. J'avais ma chorale d'allemand de sixième (une année nous avions deux classes d sixième de 24 (j'enseignais dans les deux classes) et j'avais 32 élèves à la chorale de sixième allemand), ma chorale d'allemand e 5ème, 4ème avec groupe instrumental, des flûtes à bec à plusieurs voix que j'accompagnais à la guitare. Je jouais aussi de la flûte ténor à bec ce qui avait un grand succès.

Je faisais aussi l'échange scolaire, de 15 à 30 élèves français selon les années et autant d'allemad pour les quatrièmes et trosièmes...

C'était la belle époque, mais plus personne parmi les chefs de l'éducation nationale ne se souvient de cela. A l'époque, les clubs n'étaient pas payés et c'était trois heures gratuites de club que je faisais par semaine. C'était géré côté élève par ce qu'on appelait le "foyer".

Il y a encore une dizaine d'années, je rencontrais parfois d'anciens élèves qui me disait : "Madame, est-ce que vous me reconnaissez? (Généralement, comme ils ont grandi et veilli, on ne les reconnait pas). Je sais encore toutes mes saynettes d'allemand par coeur, et je sais encore "Sagt mir, wo die Blumen sind" par coeur. Et la chanson avec le petit oiseau "Kleinwildvögelein"...

On me reprochait à l'époque (Enfin les collègues plûs âgés qui sont maintenant en retraite depuis 10 ans ou peut-être plus de ce monde...) on me reprochait d'être trop 'originale". Et maintenant je vais dans des collèges où il y a des chorales d'anglais ou d'espagnol qui me font concurrence et j'habite trop loin pour trimbaler ma guitare sur les chemins de traverse, dans les transports en commun... déjà c'est tout une histoire pour monter dans un car de ligne avec mes deux grands sacs et mon embonpoint que me fait me cogner sur tous les sièges de l'allée centrale et attrapper des bleus sur mes flancs. En plus les chaufeiurs démarrent avant que je sois installée. C'est vrai qu'on pourrait m'en prêtre une, je suis luthière amateur (je me suis construite deux guitares dans des stages) et je sais soigner les gutares, pas de danger pour elles avec moi.. même si je ne prête mes propres guitares qu'aux virtuoses des stages. Mais bon.. là où je fais des remplacements personne ne sait que j'en joue, et je regarde avec envie les affiches "chorale d'espagnol", "chorale d'anglais".

J'ai même vu sur le site web de mon collège de Novembre/Décembre qu'il y a un peu plus d'un an, une personne est venue leur apprendre en jouant avec une guitare (une dame) Grün, ja grûn sind alle meine Kleider..."  et il y a même une photo.

Il parait que maintenant ils vont la fare revenir et que mes élèves diront : Celle qu'on a eu avant Noël, elle chantait mieux que vous..." Car j'ai chanté et fait chanter quand même "O Tannenbaum" avant Noël, mais a capella.

 Bêtie

(A propos de toute ressamblance avec la réalité...Bon, c'est vrai, mon personnage de roman-théâtre Bêtie, exagère certains faits et de toute façon, sa vie n'a rien  à voir avec la mienne. Mais c'est vrai qu'en guitare, il y en  a peu qui arrivent à la cheville de Bêie parmi les profs d'allemand. Bêtie a une collègue qui joue de la guitare classique, elle joue le début d'Asturias et le début de "Recuerdos de la Alhambra" avec de mauvaises positions de mains parce qu'elle n'a jamais pris de cours de guitare,mais elle ne s'accompagne pas, elle a fait cependant pendant plusieurs années des duos avec Bêtie, c'est la seule prof d'allemand que Bêtie connait et qu joue à peu près bien de la guitare. Bêtie improvise des moreaux dignes de Villa-Lobos, elle joue des guitares anciennes,elle n'a plus le temps de jouer en ce moment, car quand on part à cinq heures moins quart et qu'on revient à 20 heures 30 chez soi, comment voulez vous que l'on joue enocre dautant plus que Rapidy a barricadé sans le vouloir les pièces où elle met ses guitares... Elle n'a plus joué depuis plusieurs mois, même si elle en a envie. Mais espérons qu'elle pourra bientôt le faire de nouveau.

Autre chose, je n'ai jamais dit que je voulais prendre ma retraite, les paroles de Bête ne sont pas les miennes en ce qui concerne Rapidy et si vous interprêtez ses paroles et les miennes comme cela c'est soit que vous interprétez ce blog à tort et à travers, soit que vous avez un esprit pavé de mauvaises intentions vis à vis de l'auteure.

Il paraitrait que depuis que j'ai publié une partie de cet extrait du journal de Bêtie, trois collègues ont téléphoné au rectorat et ont laissé des messsages sur le répondeur, il ont dit qu'ils pernaient un congé de 25 jours à partir de demain soit disant "maladie", mais en fait pour préparer l'agrégation interne. Ils habitent repectiveent à 90, 110 et 130 km de chez Bêtie, dans des bleds ravitaillés par les corbeau, elle devra prendre le train non plus à 5 heures, mais à 4 heures du matin et rentrera non plus à 20 heures 30, mais à 23 heures, si elle les remplace. Ils sont jeunes ont 30 ans et veulent être remplacés par une vielle qui habitent à100 km pour l'achever.

La collègue : Oui, mais elle s'est reposée , elle, pendant les vacances de Noel, elle est restée à la maison.

 (NDLB : sauf trois  jours, un pour un enterrement et des courses, l'autre pour des courses, et le troisième, pour faire cours à ses élèves adultes, et même un qutrième jour si je compte le samedi de la sortie pour les mêmes raisons, c'est du bénévolat)

Le collègue (suite) : Nous ne nous sommes pas reposés, nous avons été aux sports d'hiver et nous nous sommes foulés une cheville.

Le collègue  Moi, c'est le poignet seulement,dit le collège en écrivant au rectorat de sa belle main droite pas foulée du tout, il faut que je me soigne pour savoir écrire à l'agrégation... Elle Bêtie, peut écire.

domino

Les commentaires sont fermés.